Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pédophilie "virtuelle"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Pédophilie "virtuelle"   Sam 7 Aoû - 8:37

Un Ferriérois infirme atteint de pédophilie « virtuelle »

samedi 07.08.2010, 05:08 - La Voix du Nord
| TRIBUNAL CORRECTIONNEL |

Lorsque cet homme de 42 ans au corps chétif, déformé par une terrible scoliose, se présente ...

à la barre, le malaise s'installe dans la salle d'audience du tribunal d'Avesnes-sur-Helpe. Car c'est depuis sa maison où il vit reclus, interdit de plusieurs activités ouvertes au premier venu et obligé de dormir avec un appareil respiratoire, que cet habitant de Ferrière-la-Grande a téléchargé 50 000 fichiers pédopornographiques sur Internet. Le pot aux roses a été découvert lorsqu'un ami du Ferriérois a voulu faire sauvegarder l'intégralité de son propre disque dur et que 550 autres fichiers ont été découverts. L'ordinateur avait été confié au Ferriérois quelque temps et ce dernier avait profité d'une plus grande puissance de la machine, comparée à la sienne, pour s'adonner à son plaisir solitaire.

Cet homme explique être arrivé à la pédopornographie par des sites pornographiques ayant pignon sur rue, sites qu'il fréquente très régulièrement. Le fait qu'il soit attiré par les femmes à très petite poitrine, et par extension les jeunes filles âgés de 12 ans, a fait le reste. Mais le tribunal ne s'arrête pas à cette explication. Le Ferriérois, dont la vie sexuelle serait inexistante hormis un rapport tarifé en Belgique, aurait pu très bien rester connecté aux sites pornographiques légaux pour assouvir ses désirs, comme le soutient le parquet. La présidente Thébaux repousse à plusieurs reprises le dossier qui montre certains des clichés saisis sur l'ordinateur. « Je n'arrive pas à décrire ce genre de choses. Monsieur, on ne clique pas là-dessus. On voit des corps de bébés, sur ces photos ! » L'expertise psychologique a décrit un individu atteint de pédophilie « virtuelle », conscient de ses actes et qui fuirait plutôt les enfants, « incapable de faire du mal à qui que ce soit » dans la vie réelle.

Les explications du prévenu, qui aurait renoncé à son accès Internet, ne font que renforcer le malaise : il affirme que visionner les fichiers lui apporte de la satisfaction au regard des enfants qui se sont moqués de lui toute sa vie, tout en expliquant qu'il repousse les photos d'enfants en larmes car « lorsque c'est forcé ça ne paraît pas naturel ».
Images ultra-violentes

La déclaration de trop pour la substitut du procureur Leblond. « Vous faire plaisir en regardant des enfants maltraités et violés, c'est tout ce que vous faites. Ces images sont ultra-violentes, insoutenables. À aucun moment on ne peut croire que ces enfants sont consentants ! » Me Faugeroux, pour la défense, soulève l'ambiguïté de la situation dans laquelle se trouve son client, certes « moralement condamnable », mais poursuivi pour avoir téléchargé les fichiers alors qu'il n'aurait rien risqué en ne faisant que les consulter. « Internet était sa fenêtre ouverte sur le monde, cela résume la détresse d'un homme gravement blessé, que l'on a diagnostiqué très jeune comme un futur légume.

Imaginez l'image de dégradation de lui-même qu'il ressent. » Conformément aux réquisitions, le Ferriérois est condamné à deux ans de prison avec sursis et mise à l'épreuve et inscription au fichier des délinquants sexuels. •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Les groomers   Mar 31 Aoû - 7:54

Pédophilie: une étude tente de cerner les "groomers"
Le nombre de "groomers", ces délinquants sexuels qui traquent de jeunes victimes en utilisant Internet, est en augmentation. Le quotidien Le Soir révèle les premiers éléments d’une enquête dirigée par l’université de Mons, concernant ce phénomène récent, qui inquiète.



Ce qui différencie un "groomer"

Si aucun portrait du "groomer" ne peut être établi pour le moment, l’une des hypothèses des experts consiste à penser qu’ils sont plus intelligents, plus éduqués, et qu’ils disposent de certaines compétences techniques et de capacités à écrire et à s’exprimer. "Pour se masquer, pour effacer leurs traces par exemple. Alors que nous avons en Belgique des délinquants sexuels qui présentent des déficiences mentales, plusieurs troubles mentaux en même temps... Les "groomers", eux, ont des compétences sociales qui peuvent les différencier", précise Thierry Hoang Pham dans Le Soir.
1
r
MAGAZINE - INTERNET ET HIGH-TECH 9:29
Le terme "groomers" qualifie les délinquants sexuels d’une nouvelle génération, à savoir ceux qui utilisent Internet, les chats et les réseaux sociaux pour dénicher leurs victimes. D’après le quotidien Le Soir, leur nombre ne cesse d’augmenter, proportionnellement au nombre croissant d’enfants ayant accès aux sites de rencontre sur Internet. Le phénomène étant assez récent, le profil de ces prédateurs n’est pas encore établi. Mais une étude européenne tente d’y parvenir grâce à l’université de Mons, et de Thierry Hoang Pham, responsable du service de psychologie légale à l’UMons, précise le quotidien.


Le but : percer le mystère

Depuis un an, Thierry Hoang Pham dirige l’étude sur les "groomers" avec des confrères britanniques : l’enquête durera trois ans mais les premières conclusions ont été publiées dans le journal. Pour l’instant, on ne sait pas grand-chose des "groomers" : "Le but de l’étude est de percer le mystère, dit Thierry Hoang Pham dans les colonnes du quotidien. Ont-ils des profils intellectuels supérieurs comme la plupart des délinquants sexuels incarcérés? En quoi sont-ils différents des pédophiles classiques? Si on les connaît mieux, on pourrait les encadrer et mettre en place des stratégies thérapeutiques", dit-il.


Pas de portrait du pédophile du Net

Pour le moment, l’étude ne permet pas de dresser un profil type du "groomer". "C’est encore trop tôt, poursuit-il. On ne sait pas encore si les différents types de pédophiles s’y retrouvent. Ceux qui ont des contacts fréquents avec les enfants ou pas. Les narcissiques ou pas. Les sadiques ou pas. On doit encore établir si les "groomers" sont des primo-délinquants ou pas. Savoir s’ils sont déjà passés à l’acte avant ou pas. Savoir comment et pourquoi ils en arrivent à cette méthode-là […]".


Un vide juridique en Belgique

Chez nous, il n’existe pas de législation appropriée. La Belgique ne peut donc pas faire face à ce nouveau type d’agresseur : "Le Royaume-Uni et la Norvège ont une législation qui punit les tentatives de contact avec les enfants via Internet. En Belgique, ce n’est pas un délit de tenter d’établir un contact avec un enfant dans le but d’en abuser. On ne peut donc condamner que lorsque le pédophile est passé à l’acte. […] Notre but final est donc d’aider à créer une législation le plus vite possible ou à adapter celle qui existe", précise encore le responsable du service de psychologie légale à l’UMons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Je pense que tout le monde à une part de pédophilie en soit   Mer 2 Nov - 7:09

Voici quelques extraits de « visions pédophiliques » que l’on retrouve sur les forums de discussions : « Ce que recherche le pédophile, c’est avant tout, justement, une relation privilégiée avec un enfant, comme en ont les parents, dont la mère. »

« Je suis très intéressé par les photos et images de fillettes... J’en ai téléchargé une quarantaine en deux jours sur les liens que proposaient le site (…). J’espère que je ne cours aucun risque puisque ce sont des photos très softs! »

« Je pense que tout le monde à une part de pédophilie en soit, et j’ai déjà vu des parents faire des choses que je ne me serais jamais permis de faire. Donc, pour moi, il y’a certainement une part de pédophilie dans la parentalité. »

« Je considère qu’une relation amoureuse et consommée avec une fillette peut être une chose belle, si elle est vécue dans de bonnes conditions, entre autre avec un espace mental assez grand de l’entourage pour que l’enfant ne se sente pas enfermé dans un secret trop lourd. »

(Journal du Québec)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pédophilie "virtuelle"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pédophilie "virtuelle"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de la nouvelle école virtuelle par coeurtendre
» Présentation/Sujet/Explication intelligente de la pédophilie/ clique ici/
» Exposition virtuelle BNF: exploitation?
» manifestez contre la pédophilie
» Crise de pédophilie dans l'Eglise : un tournant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Les tabous de nos sociétés dites "avancées" :: Le tabou de la pédophilie-
Sauter vers: