Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stupidités humaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Stupidités humaines   Mar 20 Juil - 16:43

Des vacanciers russes ont reçu un choc la semaine dernière lorsqu'ils ont vu un âne planer dans le ciel bleu bordant la mer d'Azov, dans le Sud-ouest de la Russie, a indiqué mardi la police. Attaché à un parachute relié à un bateau, au bord d'une plage du village cosaque de Goloubitskaïa (région de Krasnodar), l'âne terrifié a été traîné pendant une demi-heure dans les airs «avant d'atterrir dans l'eau et d'y être traîné sur plusieurs mètres», raconte la chaîne de télévision Russia Today, qui montrait les images.

L'animal hurlait de peur alors qu'il planait dans le ciel devant une foule de vacanciers rassemblés sur la plage. Selon Larissa Touchkova, une porte-parole de la police régionale, l'âne s'est retrouvé dans le ciel dans le cadre d'une campagne publicitaire improvisée pour une plage privée. Russia Today a indiqué de son côté qu'il s'agissait d'y promouvoir le parachute ascensionnel. Cette scène peu ordinaire a attiré l'attention de la police régionale, qui a ouvert une enquête.

«Les autorités responsables envisagent maintenant d'inculper les responsables pour cruauté envers les animaux, (un délit) passible de deux ans de prison», indique Russia Today. «L'âne hurlait et les enfants pleuraient», a raconté à l'AFP Larissa Touchkova.

«Personne n'a eu l'intelligence d'appeller la police», a-t-elle ajouté. Les gens ont préféré sortir leurs appareils photos et appeler un journal local, a-t-elle regretté. L'animal est monté si haut dans le ciel que les enfants de la plage demandaient en pleurant à leurs parents: «Pourquoi ont-ils attaché un petit chien à un parachute?» rapportait la semaine dernière le journal local Taman. «L'âne a atterri d'une manière atroce: il a été traîné sur plusieurs mètres le long de la mer avant d'atteindre, à moitié mort, le rivage», précise le journal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: ILES FEROE : LES DAUPHINS NOIRS, INNOCENTES VICTIMES DE LA TRADITION   Ven 1 Oct - 15:42

ILES FEROE : LES DAUPHINS NOIRS, INNOCENTES VICTIMES DE LA TRADITION
Postée le 01/10/2010 à 14h46


Jeudi 30 septembre, midi, avenue Marceau, Paris. Un petit cercueil en bois clair trône au milieu de l’immense trottoir. Telle une goutte d’eau arrachée à l’immensité de l’océan. A l’intérieur ? Un bébé globicéphale, dauphin noir à tête ronde, arraché du ventre de sa mère. En fond sonore, les cris de détresse de centaines d’autres dauphins pris au piège de la soif de sang de leurs bourreaux.

Ces êtres qui n’ont d’humain que le nom ont laissé s’exprimer toute la médiocrité de leur existence, ces écervelés qui ne peuvent faire montre de leur virilité que face à des êtres sans défense. Virilité qu’ils croient exacerbée pendant les quelques minutes que dure le génocide, mais qui, en réalité, n’est que transcendée par la vacuité du folklore barbare.

Mais les jeux sont faits. A Paris, le trop maigre public n’ose s’avancer devant le défunt, sans doute par peur mêlée de honte d’avoir à affronter l’atrocité commise par ses semblables. Ce petit corps noir inerte dégage une odeur aussi nauséabonde que les circonstances dans lesquelles il a rendu son dernier souffle. Extrait du corps de sa mère, le fœtus n’a assisté au massacre que par procuration. Sa mère, elle, l’a vécu dans d’indicibles souffrances. Pour satisfaire des Féringiens (habitants des Iles Féroé) en mal de sensations fortes. Le spectacle meurtrier est immuable. L’été : la saison la plus prolifique. Le scénario est bien rôdé, depuis des générations. Ce qui n’excuse en rien la barbarie, sauf aux yeux de ceux qui en usent et en abusent.

Sauver les dauphins, c’est déclarer la guerre aux Féringiens

A l’approche d’un banc de dauphins, les pêcheurs changent de masque et se transforment en monstres sanguinaires assoiffés. Ils se précipitent alors sur leurs bateaux, encerclent les globis et à l’aide de sonars, dirigent les matriarches vers la plage. Il est alors trop tard, le piège se referme immanquablement sur les dauphins.

Leur sort est scellé, l’homme en a décidé ainsi. Pour son propre plaisir. Pour prouver à l’humanité toute entière que sa main peut être vengeresse.

Mais tout ceci n’est que pure tradition. Sans véritable conscience. Mais les Féringiens ne supportent pas la contradiction. Comme l’explique la directrice de Sea Shepherd France/Suisse, Lamya Essemlali, leur dernier périple en terres Féroé ne fut pas de tout repos. « Des hommes avec des jumelles passent la soirée à observer les moindres mouvements à bord depuis des voitures banalisées garées près du port. Ils nous traquent et veulent qu’on le sache. Ils s’en vont bredouille mais promettent de revenir ». Qui aurait cru que pour sauver des vies, il faudrait prendre le risque de perdre la sienne ? Pourtant, cet adage, les défenseurs des animaux ne le connaissent que trop bien.

La tradition n’a de sens que parce qu’elle est perpétuée.

Mais abolir une tradition, lorsqu’elle est synonyme de torture, n’est-ce pas finalement faire un choix éclairé ?

Se réapproprier son libre-arbitre et redonner aux valeurs humanistes le sens qu’elles recouvrent véritablement. Se cacher sous le prétexte de perpétuer une tradition, c’est en quelque sorte avouer sa faiblesse.

Féringiens : 236 – dauphins : 0

Mais reprenons le cours de l’histoire, la sale histoire. Le scénario catastrophe. Tels de jeunes soldats s’en allant en guerre la rage au ventre, les Féringiens se ruent dans l’eau armés de couteaux et de crochets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: SEINE MARITIME : ABATTAGE DE 50 BLAIREAUX   Dim 16 Jan - 15:57

SEINE MARITIME : ABATTAGE DE 50 BLAIREAUX
Postée le 16/01/2011 à 09h01



Via un arrêté daté du 10 novembre 2010, la préfecture de la Seine Maritime a autorisé via un arrêté préfectoral daté du 10 novembre 2010 « la capture et la destruction » de 50 blaireaux (voir notre dossier sur cet animal étonnant) dans les massifs forestiers de Brotonne-Mauny.

Qualifiée de « raisons de santé publique », la raison invoquée pour légitimer ce « prélèvement » tient au fait que les blaireaux sont suspectés de véhiculer la tuberculose. Mais le rôle des blaireaux dans la propagation de la maladie n’est absolument pas avéré.

Avec le soutien de la LPO Haute-Normandie (1), plusieurs associations ont mis en place une pétition accessible en ligne jusqu’au 31 janvier prochain (2).

Contredisant le bien fondé de cet arrêté, plusieurs études scientifiques ont démontré par le passé que ce ne sont pas les blaireaux qui transmettent le virus aux animaux domestiques (bovins) mais l’inverse qui se produit, les animaux domestiques contaminant les animaux sauvages. En outre, preuve que l’éradication aveugle ne constitue pas une solution en soi, l’élimination de 12 901 blaireaux entre 1974 et 1992 par l’Angleterre et l’Irlande n’a pas ralenti la progression de la maladie au sein des élevages bovins.

Autre argument invoqué par les auteurs de la pétition, des analyses antérieures effectuées sur des blaireaux morts révélaient un très faible nombre d’animaux infectés. Partageant ce point de vue, l’AFSSA (3) estimait fin 2009 que : « (..) la faune sauvage, dans le département de la Côte d'Or, est victime de l'infection bovine mais ne constitue pas un réservoir à partir duquel les ruminants se contaminent (…) ».

Pour l’heure, des opérations de tirs, de piégeage et de déterrage ont été programmées pour se dérouler entre le 15 novembre 2010 et le 15 janvier 2011. Selon l’arrêté, les blaireaux seront euthanasiés avant d’être remis au laboratoire d’analyse de la direction départementale de la protection des populations.

Pour signer la pétition, cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: PLUS D’UN MILLION DE COCHONS ENTERRES VIVANTS   Ven 21 Jan - 13:14

PLUS D’UN MILLION DE COCHONS ENTERRES VIVANTS
Postée le 20/01/2011 à 18h44



Ce monde pourrait être un paradis mais, dans l’état actuel des choses, il est infernal. Et cela non parce qu’il est « mauvais » par nature… La raison qui sous-tend tout est la destruction intéressée.

Ainsi, lorsqu’un produit vendu par une entreprise est périmé, il est détruit. Les animaux n’étant que des marchandises (comme les autres), alors la sentence est la même.

On a droit ainsi à une réalité des plus barbares, des plus infamantes. La clique de racistes y verra une absence de morale « asiatique » et les réformistes la justification à un appel pour les « droits des animaux. »

Nous, nous n’y voyons qu’une monstruosité qui doit soulever les coeurs, les esprits, et amener à un engagement limpide, sans ambiguïté ni compromis, en faveur de la libération animale et la libération de la Terre.

La fièvre aphteuse frappe en effet, depuis fin novembre 2010, les fermes-usines de Corée du Sud. Dans ces cas-là, le massacre des animaux est automatique, afin d’éviter la contagion.

Ici, a été décidé de procéder en une quarantaine de jours au meurtre de 107 500 « têtes de bétail », de presque 1 230 000 cochons, de plus de 3 700 chèvres et de cerfs.

Plus de deux autres millions d’animaux, eux aussi destinés à mourir à l’abattoir, seront vaccinés.

Évidemment, certains argueront qu’il s’agit d’une question de sûreté. Sauf que justement, dans cette folie de la course au profit, le nombre d’animaux atteint de fièvre aphteuse est de… 112.

L’économie capitaliste vise en fait à préserver coûte que coûte son système de fermes-usines (avant l’épidémie, il y avait en Corée du Sud 3,4 millions de « têtes de bétail » et 9,4 millions de cochons).

Et dans ce meurtre en masse… la technique couramment utilisée est d’enterrer vivant.

Pour les médias comme pour l’idéologie dominante, c’est quelque chose de banal, dont il n’est pas la peine de parler. Pas pour nous. Mais leur « black-out » à ce sujet doit bien nous faire comprendre que ce genre d’évènements, s’ils sont connus, provoquent sans nul doute partout la rage et la colère face à la barbarie!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stupidités humaines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stupidités humaines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les capacités humaines oubliées
» Toutes les vies humaines ont-elles la même valeur ?
» Y a t'il une Nature Humaine ou des natures humaines?
» GPEEC - gestion interministérielle des ressources humaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: L'état de notre planète :: Souffrances animales-
Sauter vers: