Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La matière solaire rapportée par Genesis commence à parler...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La matière solaire rapportée par Genesis commence à parler...   Sam 13 Mar - 17:22

La matière solaire rapportée par Genesis commence à parler...


Les échantillons de vent solaire rapportés par la sonde Genesis présentent de grandes différences avec d’autres corps du Système solaire, portant sur certains isotopes. Cette observation suggère des processus photochimiques intenses lors de la formation du Système solaire, mais pas seulement.

La formation du Système solaire n’est pas qu’une question de mécanique céleste et d’hydrodynamique, mais aussi de cosmochimie. La spectroscopie et l’analyse des météorites donnent des moyens de connaître la composition chimique du Soleil, des planètes, des astéroïdes et des comètes. En comparant les abondances des éléments et de leurs isotopes de ces corps célestes, il est possible de remonter aux processus physico-chimique qui les ont produits et fait évoluer.

Mais pour affiner notre connaissance des origines et départager différents mécanismes ou scénarios possibles, il faut déterminer ces abondances de manière toujours plus précise. C’est pourquoi la sonde Genesis avait été lancée et avait collecté pendant 27 mois des particules de vent solaire à l’aide de plaques de matériaux ultra-purs (saphir recouvert d'or, diamant synthétique, silicium pur, aluminium).

Son retour sur Terre a été mouvementé car le parachute ne s’étant pas déployé comme prévu, le choc avec le sol avait exposé les précieux échantillons de vent solaire à l’atmosphère terrestre, causant des contaminations susceptibles de fausser gravement les mesures des abondances d’éléments dont on attendait beaucoup, en particulier les isotopes de l’oxygène et de l’azote.

Heureusement, des chercheurs français du CRPG (INSU-CNRS), en collaboration avec leurs collègues suisses et américains, ont réussi à contourner l’obstacle après des années de dur travail. Il leur a fallu mettre au point une procédure analytique particulière pour « nettoyer » les échantillons et permettre l’analyse de quantités extrêmement faibles d'azote solaire. Mais les chercheurs du CRPG n’en étaient pas à leur coup d’essai. Ils ont fait partie des équipes qui ont analysé les roches lunaires rapportées par les missions Apollo. De plus, la technique qu’ils ont mise au point avait déjà servi à déterminer la composition isotopique des gaz rares présents dans la matière cométaire rapportée sur Terre par une autre mission, Stardust.

On a ainsi confirmé qu’il existait des variations isotopiques importantes de l’oxygène et de l’azote entre la Terre, Mars, les météorites, les comètes et les planètes géantes mais que le rapport 15N/14N du Soleil est semblable à celui de l'atmosphère de Jupiter, analysé il y a dix ans par une sonde américaine. Les réactions thermonucléaires à l’intérieur du Soleil n’ont donc pas fait évoluer les rapports de ces isotopes. On a en effet toutes les raisons de penser que l’atmosphère des géantes a conservé inchangés certains des rapports isotopiques présents dans la nébuleuse protosolaire.

Si les variations d’abondances des isotopes des éléments non volatils entre la Terre, les comètes, les météorites et le Soleil sont de seulement quelques parties pour mille, elles sont en revanche très importantes pour le rapport 15N/14N. On constate en effet des enrichissements en 15N de l’ordre de 60% pour la Terre et les météorites et de 300% pour les comètes par rapport au 15N solaire.

Le jeune Soleil émettait un flux de radiations particulièrement intense et il est probable que ces anomalies isotopiques sont dues à ce flux lorsqu’il bombardait les grains de la nébuleuse protosolaire, lesquels grains furent ensuite incorporés dans les planétésimaux et les comètes. Des réactions à très basses températures dans le Système solaire externe ont pu aussi enrichir les poussières en 15N, avancent les cosmochimistes.

Les résultats de ces études ont été publiés dans Geochimica et Cosmochimica Acta.

Source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/la-matiere-solaire-rapportee-par-genesis-commence-a-parler_22936/#xtor=EPR-17-[QUOTIDIENNE]-20100313-[ACTU-la_matiere_solaire_rapportee_par_genesis_commence_a_parler___]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
La matière solaire rapportée par Genesis commence à parler...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essai matière solaire
» Une expulsion de matière solaire exceptionnelle
» Le "tsunami solaire" a frappé la terre dans la nuit du 3 au 4 août
» [Lempel] La galaxie tourne très bien sans matière noire, merci
» Combien de temps consacrez-vous par matière par semaine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Les avancées de la Science :: Nos connaissances de l'Univers-
Sauter vers: