Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Spectacles cruels

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Spectacles cruels   Jeu 11 Fév - 5:54

Un spectacle proposé par un zoo chinois fait froid dans le dos. Les visiteurs du parc animalier peuvent acheter des animaux vivants pour les voir se faire dévorer en direct.

Des images provenant de la Chine et qui font actuellement le tour du web ont de quoi faire bondir les amis des animaux.

Le zoo safari de Harbin, une ville située non loin de la frontière chinoise et nord coréenne, propose à ses visiteurs une activité cruelle et insolite.

Les touristes qui accèdent au parc animalier en voiture peuvent acquérir des animaux vivants afin de nourrir les tigres pour «vivre l’émotion» d’une chasse sauvage.

Baptisé «live feeding», cette pratique remporte actuellement beaucoup de succès.

Protégés à l’intérieur de leur bus, les visiteurs peuvent observer des félins dévorant des poules, moutons, veaux ou encore vaches vivantes.

Les prix bon marché favorisent également ce type d’activité.

Pour voir une poule se faire dévorer, il suffit d’ajouter 6 francs au prix du billet d’entrée, comptez un peu plus pour un mouton.

La vie d’un veau vaut, elle, 230 francs. Ce prix n’effraie pas les visiteurs, puisque ces derniers peuvent se le partager parmi les différents passagers du bus.

Impossible en Suisse et dans les pays occidentaux

Interrogé par 20 minutes online, Alain Zwygart, administrateur de la Société vaudoise pour la protection des animaux et vice-président de la PSA, affirme qu’à sa connaissance, ce genre de pratique n’existe pas dans les parcs animaliers suisses, pas plus que ceux occidentaux.

«La loi interdit de donner un animal vivant en pâture à un autre. Elle interdit également les manifestations violentes mettant en danger la vie des animaux. Il serait peut-être temps que la Chine se pose la question de la nécessité de mettre sur pied une véritable loi sur la protection des animaux, pour faire cesser ces comportements intolérables.»


Source : 20 Minutes