Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Arctique pourrait renfermer des réserves considérables de pétrole et de gaz qui contrediraient les projections de raréfaction des énergies fossiles,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'Arctique pourrait renfermer des réserves considérables de pétrole et de gaz qui contrediraient les projections de raréfaction des énergies fossiles,   Dim 4 Oct - 11:22

Youpi !!

Des navires de guerres et de la pollution pour encore longtemps !!

L'Arctique pourrait renfermer des réserves considérables de pétrole et de gaz qui contrediraient les projections de raréfaction des énergies fossiles, ont estimé samedi des participants au Festival international de géographie à Saint-Dié (Vosges).

"30% des réserves de gaz naturel et 15% des ressources mondiales de pétrole pourraient se trouver sous la calotte glaciaire", selon Christian Pierret, ancien ministre de l'Industrie (1997-2002) et maire socialiste de la cité vosgienne. "L'enjeu est fort car cela représente un quart des réserves mondiales d'énergie", a-t-il ajffirmé.

Selon lui, la fonte de la banquise, considérée comme un danger environnemental, présente ainsi "une opportunité économique". Il fait notamment ainsi valoir "un gain moyen de transports de 7.000 km par rapport aux voies traditionnelles pour les hydrocarbures" , que ce soit à l'Est (Canada) ou à l'Ouest (Russie).

Pour l'océanographe Jean-François Minster, directeur scientifique du groupe Total, "l'Arctique fait fantasmer". "Selon nous, il pourrait y avoir des réserves équivalent à 60 milliards de barils de pétrole", a-t-il expliqué, indiquant qu'une partie d'entre elles ne font pas partie de zones économiques attribuées à un Etat.

L'Arctique n'est pas régi par un accord international, laissant libre cours aux revendications de territoires de ses sept Etats riverains, ainsi qu'aux populations autochtones.

L'océanographe constate aussi que "seul un quart de la bathymétrie (science de la mesure des profondeurs) de l'Arctique est connue: "il y a tout un travail de cartographie à faire", estime-t-il. "Les crises en Ukraine ou en Biélorussie rappellent que là où passent les hydrocarbures", il y a des enjeux, ajoute-t-il.

Tout cela conduit les Etats à s'armer au plan naval, constate l'amiral Alain Dumontet: "Jamais autant d'Etats n'ont fait en même temps autant d'efforts pour développer leur marine, alors que globalement, il n'y pas d'affrontement naval majeur: il n'y a par exemple pas de détroits ou de canaux interdits comme dans le passé", a-t-il argumenté.

Il imagine pour demain "un contrôle maritime des navires, à l'image d'un contrôle aérien", ajoutant que "cela pourrait aider à stabiliser le monde.

Ouverte jeudi, la 20 édition du Festival, dont le thème cette année est "Mers et océans: les géographes prennent le large", s'achève dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
L'Arctique pourrait renfermer des réserves considérables de pétrole et de gaz qui contrediraient les projections de raréfaction des énergies fossiles,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Madeleine, La Reine Oubliée
» Quel sujet pourrait vous intéressez?
» L'Arctique devient un dépotoir
» Arctique: la banquise pourrait fondre
» Considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: L'état de notre planète :: Le problème de l'énergie-
Sauter vers: