Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Inutiles massacres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Inutiles massacres   Sam 2 Mai - 5:20

L'abattage de quelque 250 000 porcs, décidé par les autorités égyptiennes en réaction à l'épidémie de grippe mexicaine, est une mesure bien plus politique qu'utile: elle reflète les tensions communautaires qui montent en Egypte. Décryptage de notre correspondant.

La décision prise mercredi 29 avril par le président Hosni Moubarak de faire abattre tous les porcs en Egypte n'a pas grand chose à voir avec la lutte contre la grippe porcine (depuis rebaptisée "grippe mexicaine"), même si elle en est une conséquence directe.

Les autorités égyptiennes ne s'en cachent d'ailleurs pas: "Nous profitons de cette occasion pour régler la question de l'élevage sauvage", a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé. Les porcs sont pour la plupart élevés dans des conditions d'insalubrité extrême par la minorité chrétienne (environ 8% de la population) et notamment par les éboueurs du Caire, les fameux zabbalines dont Soeur Emmanuelle avait partagé la vie.

Leur abattage est "une mesure d'hygiène générale, pour transférer ce genre d'élevage dans de vraies fermes, pas dans des décharges", a précisé Saber Abdelaziz Galal, directeur du département des maladies infectieuses au ministère de l'Agriculture.

Ce que les autorités ne disent pas, c'est que cette mesure extrême et totalement inutile pour endiguer l'épidémie (elle est d'ailleurs critiquée par l'OMS et la FAO) est aussi -et sans doute surtout- politique. Depuis le début de la semaine, la pression n'avait cessé de monter en Egypte, où la majorité musulmane est très hostile à l'élevage des porcs, un animal considéré comme "impur" par l'Islam.

La décision du président Moubarak a donc permis de désamorcer les critiques qui se multipliaient dans la presse, sur les plateaux télévisés et jusque dans les travées du Parlement contre "l'inaction" du gouvernement, plus prompt, selon ses détracteurs, à faire abattre les poulets pour lutter contre la grippe aviaire.

Mais les attaques visaient aussi les zabbalines chrétiens, stigmatisés par certains commentateurs comme des "porteurs potentiels" de la maladie. Des accusations potentiellement explosives en cas d'irruption de l'épidémie, alors que l'Egypte a enregistré l'an dernier une "forte augmentation des violences interreligieuses, aussi bien en fréquence qu'en répartition géographique", rappelle le défenseur des droits de l'homme Hossam Bahgat.

Ces tensions intercommunautaires et le risque de nouveaux "pogroms" ne sont sûrement pas étrangers à la décision des autorités de renoncer -temporairement?- à leur projet de déplacer les élevages dans une région au sud du Caire, où le mouvement islamiste des Frères musulmans est très influent...

L'Egypte n'est pas pour autant tirée d'affaire: non seulement le risque d'épidémie n'est pas écarté, mais des heurts violents ont déjà éclaté entre éleveurs et agents des services vétérinaires venant tuer leurs bêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: A Sumatra, le conflit entre hommes et animaux dégénère   Dim 14 Juin - 14:29

Punirah était profondément endormie lorsque deux gros éléphants mâles ont pénétré dans son village. À 70 ans, elle n'était plus suffisamment alerte pour quitter sa maison à temps ; elle est donc morte piétinée lorsque les animaux à défenses, attirés par l'odeur de sucre et de sel venue de sa cuisine, ont démoli les légers murs de bois de sa petite maison.



Punirah n'est que la dernière victime en date d'animaux sauvages. Et la liste de morts s'allonge dramatiquement. Depuis le début de l'année, on a recensé pas moins de 10 attaques de tigres à Sumatra, dont huit mortelles. «Mais les tigres, ce n'est rien, même s'ils mangent les hommes, estime Dermawan, un paysan.



Les éléphants sont bien pires, car eux détruisent nos récoltes sans qu'on ne puisse rien faire.» Près de chez lui, une autre femme est morte piétinée, l'année dernière. Mais les raids des animaux sur les vergers, eux, arrivent au moins une fois par semaine et les paysans, déjà pauvres, peuvent ainsi voir s'évanouir en une nuit le résultat de longues semaines de labeur.



Sur les 25 dernières années, Sumatra - une île grande comme la France - a perdu les deux tiers de sa couverture forestière. Par conséquent, l'habitat naturel des orangs-outangs, éléphants, rhinocéros et tigres de Sumatra, toutes des espèces protégées et en voie de disparition, a été détruit. Et au fur et à mesure que leur territoire rétrécit, ils se rapprochent de plus en plus fréquemment des zones habitées par les hommes à la recherche de nourriture. D'où des conflits hommes/animaux qui vont crescendo.



Patrouilles anti-éléphants



Pour se protéger, les villageois déposent des poisons ou installent des pièges aux alentours de leurs champs. Voire abattent les animaux sauvages quand ils en ont la possibilité. Il n'y a pas de statistiques officielles précises quant au nombre d'animaux tués, puisque ces actes sont illégaux, mais depuis le début de l'année, au moins quatre tigres ont été abattus. Et selon l'ONG WWF, entre 2002 et 2007 le «conflit» a fait 42 victimes humaines et une centaine d'éléphants.



En mars dernier, l'ONG ProFauna a recensé 12 pièges à tigres sur un seul parc national, sans pouvoir déterminer si ceux-ci avaient été mis en place pour protéger des villages limitrophes ou pour alimenter le trafic illégal d'animaux sauvages.



Deux ONG ont instauré des patrouilles antiéléphants pour tenter de limiter l'impact de l'opposition homme/animaux. Celle de Faune et Flore internationale (FFI) circule dans les montagnes d'Aceh, à l'extrémité Nord de Sumatra, à la limite de la «porte de la jungle» - un ancien pan de forêt récemment défriché - par lequel les éléphants sauvages pénètrent dans le territoire des hommes. Ici, quatre pachydermes domestiqués sont chargés de repousser dans la forêt leurs cousins sauvages qui viennent dévaster les champs des paysans. La formule «éviter le conflit de manière pacifique» semble efficace et a été adoptée par une grande plantation d'huile de palme de Sumatra. Toutefois, cela ne reste qu'une solution sur le court terme, particulièrement si le rythme de la déforestation ne faiblit pas.



La province d'Aceh est celle où les forêts restent les mieux préservées de l'île grâce, paradoxalement, à la guerre civile qui l'a déchirée pendant trente ans. Pendant cette période, la jungle était le domaine exclusif des guérilleros et de l'armée, où les tronçonneuses ne pouvaient pas pénétrer. Mais depuis la signature du traité de paix, en 2005, la forêt a commencé à être grignotée et les animaux, autrefois relégués au cœur de la jungle, s'aventurent de plus en plus sur ses lisières.



«Depuis la fin du conflit, on peut enfin travailler dans nos champs et gagner un peu d'argent. Mais on a un nouveau problème maintenant, car nous sommes entrés en guerre contre les animaux», résume Saiffuddin, chef d'un village proche de la brigade anti-éléphants de FFI.



Solenn Honorine (dans le parc de Ulu Masen, à Aceh) – 12/06/2009



Source : http://www.lefigaro.fr/vert/2009/06/12/01023-20090612ARTFIG00815--sumatra-le-conflit-entre-hommes-et-animaux-degenere-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Massacres de chiens   Lun 22 Juin - 6:26

Massacre de chiens en Chine: 30 000 sont déjà morts





Par Fred O’Regan, Directeur Général d'IFAW - 18/06/2009



Un abattage en masse perpétré dans la ville de Hanzhong en Chine a déjà eu raison de la vie de plus de 30 000 chiens. Dès à présent, votre aide nous est nécessaire pour s'assurer que cela ne se reproduira plus.



Les autorités locales ont ordonné un abattage de grande ampleur afin d'éradiquer tous les chiens suite à quelques cas de rage mortels. Les escadrons de la mort traquent les animaux dans les rues, les battent à mort sans pitié à coup de bâtons ou les lapident.



Ces chiens dociles - parmi eux des animaux en bonne santé qui appartiennent à des familles - se font en ce moment massacrés devant leur propre maître. Etes-vous capable d'imaginer une telle scène si cela devait arriver à votre propre chien ?



IFAW a interpellé les autorités locales pour plaider en faveur de l'arrêt de cette tuerie. Aujourd'hui nous nous tournons vers vous.



Merci de nous aider à stopper ces massacres d'envergure une fois pour toutes.



Des scènes horrifiantes de cruauté



Certaines images de massacre sont tellement atroces que je ne peux vous les montrer. Je déteste l'idée d'avoir à vous dépeindre cette réalité, mais je pense que vous devez connaître la vérité sur ce qui se passe actuellement.



Dans l'une des séries de photos, plusieurs petits chiens blancs duveteux, qui devaient il y a peu se pelotonner sur les genoux de leurs maîtres, sont pris au piège dans une cage de fortune. Un à un, les chiens sont extraits à l'aide d'une paire de longues pinces métalliques, et frappés brutalement à coups de bâton. Là encore, alors même que certains chiens semblent encore vivants, ils sont jetés dans un trou pour être brûlés.



Je ne peux même pas imaginer la douleur et la terreur que ces pauvres chiens ont endurées lorsque le feu a pris.



Tant de chiens vont souffrir d'une mort lente et douloureuse...nous devons mettre un terme à cette cruauté maintenant!



Ce que nous accomplissons et la manière dont vous pouvez nous aider



Nous avons reçu tant de messages de Chine et d'ailleurs ces derniers jours de la part des amoureux des animaux tels que vous, qui plaidaient, à nos côtés, en faveur d'une intervention afin d'arrêter les massacres comme celui d'Hanzhong.



Je vous assure qu'IFAW œuvre en ce moment même pour mettre un terme à ces abattages:



- Nous avons déjà pris contact avec les autorités locales d'Hanzhong en les pressant d'en finir avec ce massacre. Dès à présent vous pouvez apporter votre aide en contactant l'Ambassadeur de Chine de votre pays. (Pétition).



- IFAW rassemble actuellement un fonds d'urgence pour des vaccins antirabiques afin que nous puissions offrir aux communautés rurales une alternative aux abattages en masse tels que celui d'Hanzhong. Par avance merci de votre généreux don pour créer ce fonds d'urgence de vaccins antirabiques.



- Nous travaillons avec le gouvernement central pour promulguer une loi relative au bien-être animal en Chine qui assurera un traitement humain pour tous les animaux. IFAW a déjà aidé des villes majeures comme Pékin pour la mise en place de règlementations canines qui impliquent la vaccination et le contrôle de population de ces animaux de manière humaine.



Nous POUVONS arrêter ces massacres tels que celui-ci



Nous avons joint notre voix aux protestations des amoureux des animaux en Chine pour arrêter un abattage similaire dans la ville d'Heihe en signalant que cette pratique est une violation des droits fondamentaux des citoyens qui sont des propriétaires légitimes d'animaux. En effet selon la Constitution chinoise, la possession d'un chat ou d'un chien est considérée comme "une propriété personnelle", à ce titre ce droit de propriété doit être donc respecté.



De plus, il est prouvé que la rage peut être efficacement contrôlée grâce à un programme de vaccination correctement géré. En effet, un programme de vaccination et de castration mené humainement à Chennai (Madras) en Inde a permis de réduire considérablement à plus de 95% les cas de rage.



Alors nous devons agir maintenant pour arrêter cette tuerie! Merci de cliquer ici pour contacter l'Ambassadeur de Chine de votre pays pour appeler à la fin des ces abattages en masse et pour encourager la Chine à mettre en place une législation qui protègent tous les animaux, y compris les animaux de compagnie.



Ensuite merci de donner ce que vous pouvez pour nous aider à constituer un fonds d'urgence de vaccination pour permettre aux villes en Chine d'établir des programmes de prévention antirabique, de manière à mettre également un terme une fois pour toutes à ces tueries, et de nous aider à continuer notre mission de protection des animaux contre la cruauté à travers le monde.



Ces chiens abattus dans la ville d'Hanzhong méritent un meilleur destin. Merci de nous aider à faire en sorte que les chiens des autres communautés en Chine soient protégés de ces pratiques brutales.



Un grand merci pour votre aide,



Fred O'Regan

Directeur Général d'IFAW



p.s. Je dois vous le dire, les images de ce massacre de chien me tiennent éveillé la nuit. S'il vous est arrivé d'apprécier la compagnie d'un chien, alors vous êtes aussi en mesure de comprendre qu'ils sont des membres à part entière de nos familles. Merci de nous aider à protéger ces animaux que des familles chérissent, en faisant un don pour le fonds de vaccination et pour nos campagnes anti-cruauté à travers le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Le canada encore épinglé pour stupidité   Mer 12 Aoû - 8:40

http://chassequebec.com/2009/08/11/jeune-archere-gros-ours/

vous verrez comment on fait de la pub pour de stupides massacres...et on ne parle pas de souffrance ! l'animal ayant été tué par flèches !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Massacres de dauphins au Japon   Mer 19 Aoû - 15:51

oute l'équipe de RC (Réseau-Cétacés) est ravie de vous annoncer la sortie INTERNATIONALE d'un film dénonçant les massacres annuels de dauphins au Japon ! Nous vous tiendrons informés de la sortie dans les salles françaises, prévue dans quelques mois.

Nous reproduisons ci-dessous l'un des articles en rapport, paru sur WAtoday.com.au (Australie), le 14 juillet 2009.

Les réalisateurs d'un documentaire qui traite de la cruauté infligée aux dauphins dans une baie reculée à Taiji, ville japonaise jumelée avec Broome (Australie), espèrent que les scènes du film choqueront suffisamment les Australiens occidentaux pour les faire réagir.

Les cinéastes souhaitent que le conseil municipal de Broome Shire rompe les liens avec la ville, où des dauphins sont capturés pour l'industrie du divertissement des delphinariums ou sont tués pour la consommation humaine, lors d'une mission confidentielle durant laquelle des milliers de mammifères sont capturés.

Les cinéastes déclarent que 23 000 dauphins sont massacrés dans la baie, chaque année.

Le réalisateur de The Cove, Louie Psihoyos, déclare avoir pris connaissance de ces pratiques après que Richard O'Barry, qui a capturé et dressé des dauphins pour la série télévisée Flipper, l'ait informé du massacre. O'Barry est un des opposants les plus démonstratifs au monde contre ce type de traitements infligé aux dauphins.

« Il m'a dit qu'ils tuaient ceux qui n'étaient pas sélectionnés et qu'ils donnaient leur viande aux cantines des écoles » témoigna Psihoyos.

« Je n'imaginais pas qu'une civilisation puisse tuer des dauphins. »

La baie, située à proximité de ce village japonais reculé, est étroitement surveillée. Obtenir des séquences fut une mission difficile pour les cinéastes, dont la présence n'était pas la bienvenue. Le résultat est un film qui a été décrit comme étant à mi-chemin entre Flipper et La Mémoire dans la Peau.

«Dans la ville, on se serait cru comme dans un roman de Stephen King, en apparence toute la ville montrait de la considération et un profond respect pour les dauphins et les baleines, mais ce qui se déroulait dans cette gorge reculée était une toute autre histoire, à laquelle il fallait absolument que j'aie accès » dit Psihoyos.

« Ma sensibilité pour toute vie animale a été renforcée, parce qu'une fois que tu as ouvert les yeux sur leur détresse, il est difficile de leur refermer ton cœur . »

Les cinéastes espèrent ainsi divulguer ces pratiques à la population japonaise, dans l'espoir que les japonais fassent pression sur les autorités pour mettre fin à ce massacre. Ils ont déjà réussi à faire enlever la viande de dauphins des menus des cantines scolaires en ville, après avoir prouvé que la viande était contaminée.

Plus de 400 personnes ont signé la pétition en ligne pour que le conseil municipal de Broom Shire rompe les liens avec sa ville jumelée au Japon jusqu'à ce que le massacre cesse et dans le but d'exercer une pression sur les autorités de Taiji pour mettre fin à ces pratiques.

Le film, qui est annoncé comme un appel à l'action pour les personnes qui s'opposent à ce que ces dauphins subissent, sortira dans les salles à partir du 20 août.

Site officiel du film et bande annonce : The Cove

http://thecovemovie.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Les dauphins de Taiji   Mer 26 Aoû - 6:24

Les pêcheurs de Taiji s’apprêtent à capturer et tuer des milliers dauphins…

C’est toute l’histoire et tout le message de The Cove : dévoiler au monde ce qui se passe dans la baie de Taiji, afin d’empêcher que les massacres de dauphins s’y répètent une fois encore. Pourtant, à partir du 1er septembre prochain à minuit, la chasse aux dauphins sera réouverte – et ce pour une durée de six mois.

Les pêcheurs japonais défendent cette pratique en expliquant qu’elle est traditionnelle et qu’elle ne menace pas la pérennité des espèces chassées.

Dans une déclaration soumise en 2006 à la Commission Baleinière Internationale, ils rappellent que la chasse à la baleine (et aux cétacés) a commencé à Taiji en 1606 et qu’elle fait partie de l’équilibre alimentaire et économique du pays. Les pêcheurs locaux ne semblent pas décidé à y mettre un terme…

Suite à la sortie de The Cove, ils contre-attaquent même. Dans les commentaires de l’article que j’ai écrit sur le film, j’ai eu la surprise de trouver un texte en anglais expliquant que les pêcheurs de Taiji étaient soi-disant victimes d’une “organisation éco-terroriste” motivée par l’appât du gain et déformant sciemment les faits…

La fin de ce message (qui provient de Russie et ressemble à du spam) dit que “la pêche de dauphins représente une part importante de la tradition grâce à laquelle des générations de pêcheurs de Taiji ont apporté de la nourriture à leur communauté. Ils [les pêcheurs] continueront à la pratiquer.” Ce genre de réaction est paradoxalement bon signe : elle prouve que la publicité faite grâce à The Cove dérange effectivement ceux qui pratiquent la chasse au dauphin.

Quelles sont les perspectives d’action pour stopper, dès cette année, les massacres de Taiji ?

La pêche aux petits mammifères marins n’est pas régie (à la différence de la chasse à la baleine) par la Commission Baleinière Internationale. Elle dépend d’une autorisation gouvernementale. Cependant, les militants comptent entre autres sur la ville de Broome, en Australie, pour intervenir. Cette dernière est en effet la ville jumelle de Taiji.

Pour Richard O’Barry, le Conseil municipal de la ville a le pouvoir de faire pression en décidant de suspendre ses relations avec Taiji. Cette décision ne peut être prise que par une réunion en urgence. C’est pour cette raison qu’il invite quiconque le souhaite à en faire la demande en envoyant un email aux responsables locaux, à cette adresse : shire@broome.wa.gov.au.

Une autre façon de prendre part à la mobilisation consiste à signer cette pétition contre les massacres de dauphins au Japon (lire Action pour les dauphins – Stoppez les massacres au Japon !).

Richard O’Barry a annoncé qu’il serait présent à Taiji le mardi 1er septembre avec l’équipe du film :

“Je n’ai aucune idée de ce qui se passera. Je serai probablement arrêté, j’imagine… si les policiers sont à nouveau là. Ce qui arrivera fera partie de l’histoire. Soyez assurés, en tout cas, que je vous tiendrai au courant.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La chasse au loup dans l'Idaho...et la Drôme   Jeu 3 Sep - 13:01

Ce mardi 1er septembre, la première chasse au loup depuis des décennies aux USA (hormis Alaska) a débuté dans l’Idaho. Le premier animal tué rapporté est une femelle tuée dès le premier jour sur la commune de Kamiah par Robert Millage, un chasseur résidant de 34 ans. La dépouille de la louve a été donnée à un taxidermiste. La chasse ouvrira ses portes dans le Montana le 15 septembre. Les quotas de chasse pour les 2 états sont de 295 loups (220 pour l’Idaho et 75 pour le Montana) soit 1/5 de la population de loups de la zone, Wyoming compris.

Lundi 31 août, un juge fédéral a entendu les plaintes de 13 associations de protection de la nature, dont la célèbre Defenders of Wildlife ; il doit rendre son verdict très prochainement afin de dire si oui ou non la chasse doit être stoppée afin de reconsidérer le statut du loup. Ce même juge avait déjà ordonné que le loup soit réintégré à la liste fédérale des espèces menacées en été 2008.

L’Idaho a déjà vendu plus de 10 700 permis de chasse au loup, la plupart à des chasseurs qui viendront chasser l’élan et le wapiti le mois prochain, quand la chasse à ces 2 espèces ouvrira. Dans le Montana, lors du premier jour de vente ce lundi, 2600 permis de chasse au loup ont été vendus

Pour calmer les peurs et réjouir les marchants de moutons qui n'ont plus une once de courage et ne songent plus qu'au fric le prefet de la Drôme a autorisé l'abattage de loups...
on retourne peu à peu au moyen âge....
après avoir préservé à grands frais cet animal innofensif voila que les instincts de cruauté refont surface....

dans le silence des repus qui lorgnent sur leur fric

pale pale pale pale affraid affraid affraid pale pale pale What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: des millions d'animaux massacrés pour les produits cosmétiques   Lun 19 Oct - 11:37

En 2013, plus aucun produit de beauté ou d’hygiène testé sur les animaux ne pourra être commercialisé sur le territoire européen.

Mais le massacre continue hélas.

Laboratoires: des millions d'animaux massacrés pour les produits cosmétiques

Des millions d’animaux sont toujours sacrifiés chaque année pour la mise au point deproduits cosmétiques, et le nombre des victimes de cette industrie va encore augmenter si la réglementation REACH* reste telle quelle, explique le scientifique Thomas Hartung dans les colonnes du magazine "Nature".

Selon One Voice, l’Europe et l’industrie cosmétique viennent seulement de débloquer 50 millions d’euros pour le développement de méthodes substitutives.

Lors du septième congrès mondial sur les alternatives à l’utilisation des animaux en sciences de la vie qui s’est tenu à Rome début septembre, la Commission européenne et le Colipa (association européenne de l’industrie cosmétique) ont lancé un appel à projets pour la mise au point d’essais d’innocuité portant sur les dispositifs de simulation d’organes et l’utilisation de cellules cibles n’utilisant aucun animal vivant.

Cette annonce récente témoigne, si besoin était, que les expérimentations animales pour l’industrie cosmétique se poursuivent, les pouvoirs publics et les industriels n’ayant toujours pas pris les mesures nécessaires en faveur du développement de méthodes alternatives.

Ci-dessous, une vidéo trouvée sur le net, montrant des images des animaux (singes, chiens, chats, lapins, souris, etc) "traités" en laboratoire, comme remarque un internaute: "Tout ça pour que madame se fasse belle!"

Merci de regarder ce clip, on en meurt pas, eux si.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inutiles massacres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inutiles massacres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les inutiles compromis d'Alger avec l'islamisme
» Un échappé DES MASSACRES de septembre
» Stop aux massacres de singes en Inde
» A la chasse aux lois inutiles
» Suppression des MP inutiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: L'état de notre planète :: Souffrances animales-
Sauter vers: