Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rejet de l'homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Rejet de l'homosexualité   Ven 31 Oct - 16:23

Opération «mains propres» dans l’Eglise ?


Cher Benoît XVI

Vous avez décidé de purger l’Eglise de notre Seigneur Jésus Christ. Bravo ! Vous avez donné votre imprimatur à un texte publié hier par la Congrégation pour l’Education catholique. Ce document s’intitule Orientations pour l’utilisation de la psychologie dans l’admission et la formation des candidats au sacerdoce. Comme le signalent à juste titre vos éminents experts, «trop d’inaptitudes psychiques, plus ou moins pathologiques, ne se manifestent qu’après l’ordination sacerdotale». Dès lors, la Congrégation explique que «le recours à des psychologues peut être utile dans certains cas», notamment pour faire le tri à l’entrée des séminaires, car il faut à tout prix protéger ces communautés des homosexuels qui tentent par tous moyens d’y pénétrer pour débaucher les âmes pures.



Cependant, cher Benoît (vous permettez que je vous appelle par votre petit nom ?), je souhaiterais vous mettre en garde. En effet, s’assurer de l’hétérosexualité des séminaristes, c’est bien, mais il faudrait d’abord s’assurer de l’hétérosexualité des psychologues qui sont censés les évaluer. Y avez-vous songé ? Car pour peu que l’un de ces psychologues soit lui-même homosexuel, ou simplement gay-friendly, sous prétexte de refuser la discrimination homophobe (comme disent ces soi-disant «progressistes»), il risquerait de trahir votre confiance, de valider des candidatures douteuses et de laisser entrer le loup dans la bergerie. Ne le craignez-vous pas ? Mais alors, ne faudrait-il pas aussi vérifier les vérificateurs des vérificateurs, etc. ? Certes, cela risque d’être compliqué, mais enfin, ne s’agit-il pas de restaurer la pureté hétérosexuelle de notre sainte Mère l’Eglise ?

Une fois ce problème résolu, la question demeure entière : comment vérifier l’hétérosexualité des jeunes séminaristes ? Je note que vous avez eu recours à des psychologues qui, sans doute, feront passer des tests et des entretiens aux candidats à la prêtrise. Cependant, ces homosexuels sont souvent malins, ils risquent fort de dissimuler leurs penchants, et de tromper vos psychologues, si perspicaces soient-ils. Il faudrait en fait s’en remettre à une discipline plus fiable que la psychologie, et je m’étonne, cher Benoît, que vous n’y ayez pas songé : je veux parler ici de la médecine légale.

En effet, dès le XIXe siècle, les travaux dans ce domaine ont permis de détecter sans faille les pédérastes de tous genres, ce qui était fort pratique pour les mettre en prison le cas échéant. Ainsi, Dans ses Etudes médico-légales sur les attentats aux mœurs, Ambroise Tardieu proposait quelques indices, qui vous seraient fort utiles, j’en suis sûr : «Le pédéraste contrevient à l’hygiène, à la netteté et il ignore la lustration qui purifie. L’état des fesses, le relâchement du sphincter, l’anus en entonnoir ou bien la forme et la dimension du pénis signent l’appartenance à l’espèce nouvelle.» Voyez, vous avez là des éléments qui vous permettront de repérer les non-hétérosexuels de manière assurée.

Par ailleurs, je crois que vous devriez aller plus loin. Pourquoi réserver ces tests d’hétérosexualité aux seuls séminaristes ? Pourquoi ne pas les proposer aussi aux prêtres en exercice dans les paroisses et sur le terrain ? En effet, vous l’avez vous-même reconnu, il y a dans notre sainte institution un certain nombre de brebis galeuses, et puisqu'il faut balayer devant sa porte, il ne faut pas seulement tester les curés de demain ; pourquoi ne pas évaluer aussi les curés d’aujourd’hui ?

D’ailleurs, pour montrer le bon exemple, je crois que l’on pourrait commencer par vous-même. Sa Sainteté, je pense, n’a rien à craindre à ce sujet, et si elle acceptait pour elle-même le principe de l’évaluation, les autres membres du Clergé pourraient difficilement s’y soustraire, me semble-t-il. Evidemment, Tardieu parlait du «sphincter», de «l’anus en entonnoir» et de «la forme et la dimension du pénis», et cela pourrait choquer les bonnes âmes que l’on veuille soumettre le Souverain Pontife à pareille vérification. Mais d’après ce que l’on dit, lorsqu’un nouveau pape est élu, la tradition veut que l’on s’assure qu’il s’agit bien d’un homme, pour éviter que ne se reproduise l’épisode (largement mythique, certes), de la papesse Jeanne. Un cardinal est chargé de tâter l’élu, et si tout va bien, il déclare alors : duos habet et bene pendentes (il en a deux, et bien pendantes). Si l’on tâte le pape pour s’assurer qu’il s’agit bien d’un homme, pourquoi ne pourrait-on le faire aussi pour vérifier qu’il est bien hétérosexuel ?

Je ne voudrais pas abuser de votre patience, cher Benoît, mais je crois qu’il faudrait aller encore plus loin dans la vérification. Celle-ci doit s’étendre non seulement à tous les membres vivants du Clergé, mais aussi aux défunts. En effet, Sœur Emmanuelle vient de décéder, et nous apprenons par l’ouvrage posthume qu’elle nous a laissé qu’elle se masturbait : «je me trémoussais en classe», explique-t-elle, et «c’était devenu une habitude». Or l’onanisme n’est-il pas, à l’instar de l’homosexualité, le signe d’une «inaptitude psychique» manifeste ? Faute d’avoir pu exclure sœur Emmanuelle à l’époque où elle était encore à l’école, ne faudrait-il pas l’exclure de l’Eglise post mortem? Ce serait un signal fort envoyé à la société tout entière, car il faut absolument éviter qu’il y ait à l’avenir d’autres Sœur Emmanuelle ! Et je pourrais en dire autant de l’abbé Pierre qui, également, face à Marc-Olivier Fogiel, avait reconnu ses pratiques masturbatoires. Pour lui aussi, l’excommunication post mortem ! Il nous faut donc une véritable «opération mains propres», si j’ose dire. Que plus jamais il n’y ait d’abbé Pierre ou de sœur Emmanuelle dans l’Eglise, plus jamais d’homosexuels ni de masturbateurs ! N'est-ce pas votre sentiment, cher souverain Pontife ?

Cordialement

Louis-Georges Tin

( in libé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Le pape veut préserver l'humain de l'homosexualité   Lun 22 Déc - 16:46

Le pape: Préserver l'humain de l'homosexualité?

Heureusement l'humanité ne l'a pas attendu ! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing


Il est tout aussi important de préserver l'humanité des comportements homosexuels ou transsexuels que de sauver la forêt tropicale, a estimé lundi Benoît XVI. "(L'Eglise) devrait également protéger l'homme contre l'autodestruction. Il faut une sorte d'écologie de l'homme", a déclaré le pape dans son message de Noël à la Curie. "La forêt tropicale mérite qu'on la protège. Mais l'homme, en tant que créature, ne le mérite pas moins", a-t-il ajouté. Pour l'Eglise catholique, l'homosexualité n'est pas un pêché, mais l'acte homosexuel en est un

et quid de l'homosexualité si présente en Eglise ? Laughing Laughing Laughing jocolor geek rendeer pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: GB: vives critiques après les propos du pape sur l'homosexualité   Mar 23 Déc - 17:47

LONDRES, 23 déc 2008 (AFP) - GB: vives critiques après les propos du pape sur l'homosexualité

Plusieurs associations chrétiennes britanniques ont dénoncé mardi les propos "irresponsables" du pape Benoît XVI, qui a implicitement condamné l'homosexualité et la transsexualité.

Dans son discours de fin d'année devant le personnel du Vatican, le pape a estimé lundi que "parler de la nature de l'être humain comme homme et femme et demander que cet ordre de la création soit respecté ne relève pas d'une métaphysique dépassée".

Alors que la préoccupation écologique se généralise à travers le monde, il a souligné: "si les forêts tropicales méritent notre protection, l'homme (...) ne la mérite pas moins".

La révérende Sharon Ferguson, directrice générale du Mouvement chrétien gay et lesbien, a qualifié ces remarques de "totalement irresponsables et inacceptables sur le fond comme sur la forme".

"C'est plutôt de ses commentaires qu'il faut nous protéger. Ce sont des commentaires de ce genre qui justifient la persécution homophobe dans les écoles et (...) les attaques contre les homosexuels", a-t-elle poursuivi.

"Lorsque des chefs religieux font ce type de déclaration, leurs adeptes considèrent qu'ils ont une justification pour se comporter de manière agressive et violente parce qu'ils pensent qu'ils font le travail de Dieu en débarrassant le monde de ces gens", a-t-elle déploré.

Un avis partagé par le révérend Giles Fraser, président d'Inclusive church, un mouvement anglican pro-homosexuel: "Comme toujours, ce type d'homophobie religieuse est un alibi pour tous ceux qui voudraient nuire aux homosexuels". "Le pape propage la crainte que les homosexuels menacent la planète. C'est tout simplement aberrant".

L'ancien frère dominicain Mark Dowd, homosexuel et militant pour le groupe écologique chrétien Operation Noah, a estimé que les propos du pape étaient "compréhensibles mais peu judicieux et malencontreux".

"Je pense que c'est réellement très triste que ces commentaires trahissent un manque d'ouverture face à la complexité de la création", a-t-il relevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Combats d'arrière garde   Jeu 29 Jan - 8:55

Discrimination de lesbiennes: victoire en appel d'un lycée américain

Un lycée confessionnel américain a obtenu une victoire judiciaire contre deux anciennes élèves qui le poursuivaient au civil, affirmant avoir été victimes de discrimination en raison de leur présumée homosexualité, selon des documents disponibles mercredi.

La deuxième chambre du quatrième district de la Cour d'appel de Californie avait été saisie par les deux jeunes femmes, exclues en 2005 d'un lycée confessionnel luthérien à Wildomar (120 km au sud-est de Los Angeles) pour avoir, selon l'établissement, montré leur affection en public.

En janvier 2008, une juge de première instance avait rejeté leur plainte.

Les juges d'appel ont confirmé cette décision, estimant que le lycée n'était pas tenu de se conformer à une loi californienne prohibant la discrimination de personnes selon leur orientation sexuelle sur le lieu de travail, car selon eux, "l'école n'est pas un établissement commercial" selon l'acception de la loi.

"Donc, elle (l'école) pourrait légalement procéder à une discrimination sur la base de la perception d'une orientation sexuelle", selon le texte de cette décision publiée lundi.

L'avocat des deux plaignantes, qui sont aujourd'hui étudiantes en université, a promis de porter l'affaire devant la Cour suprême de Californie.

"C'est presque comme si (les juges) pouvaient revenir 20 ou 30 ans en arrière sur les progrès que nous avons faits dans ce domaine", a déclaré Kirk Hanson, cité par le Los Angeles Times. "En fait, cette décision donne le droit aux écoles privées de procéder à une discrimination".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Polynésie: l'Eglise protestante contre le tourisme homosexuel et de mariage   Ven 31 Juil - 11:22

Polynésie: l'Eglise protestante contre le tourisme homosexuel et de mariage

L'Eglise protestante maohi de Polynésie a condamné vendredi ce qu'elle qualifie de "volonté du gouvernement (local, ndlr) à faire du tourisme homosexuel, en Polynésie, un modèle de développement économique", critiquant également le tourisme de mariage.

Dans un communiqué publié à l'issue de son 125ème Synode, Taarii Maraea, président de l'Eglise protestante polynésienne, "condamne tous ceux qui exploitent la condition des homosexuels à des fins financières et qui les rendent toujours plus vulnérables".

La polémique sur le tourisme homosexuel est née après la venue à Tahiti, il y a quelques semaines, d'un bateau de croisière affrété par une agence spécialisée dans le tourisme "gay", avec à bord plus de 300 touristes.

Des voix s'étaient élevées dans la communauté protestante, majoritaire en Polynésie, pour critiquer ceux qui, au niveau du gouvernement local ou des responsables du tourisme, s'étaient "félicités de cette nouvelle opportunité pour le tourisme en Polynésie", selon l'église.

Le Synode ne condamne pas les homosexuels polynésiens qu'il appelle "les efféminés" et encourage tout un chacun à les "aider à trouver leur place sur terre et parmi le peuple de Dieu". "Ces enfants ont toute leur place au sein de la société maohi", assure le pasteur Maraea.

Dans la société traditionnelle polynésienne , l'"homme-efféminé" ou "mahu" jouait un rôle important - plus social que sexuel - dans les communautés des îles. Au cours des dernières années, prostitution et spectacles "gays" en boîtes de nuit sont apparus à Papeete.

Après l'annonce d'une simplification pour les étrangers des formalités pour se marier en Polynésie, afin d'encourager le tourisme "de couples", le Synode a refusé "l'idée du gouvernement de faire du mariage, un moyen pour remplir les caisses du pays"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: ruguay: lever de boucliers de l'Eglise contre l'adoption par les homos   Dim 16 Aoû - 7:23

Uruguay: lever de boucliers de l'Eglise contre l'adoption par les homos


Reprenant des propos de Benoît 16, l'Eglise catholique uruguayenne condamne un projet de loi qui prévoit que les couples «concubins», y compris de même sexe, pourraient accéder à l'adoption.

L'Eglise catholique uruguayenne a condamné jeudi l'idée que des couples de même sexe puissent adopter des enfants, comme l'envisage un projet de loi, et en expliquant que la psychologie «dit avec beaucoup de clarté que la figure du père et de la mère sont fondamentales dans le développement de l'enfant».

Le philosophe Nestor Martinez, membre de la Commission de bioéthique de l'Eglise Catholique d'Uruguay, a expliqué que l'adoption «est une question de droits de l'enfant».

«L'adoption contre-nature»
De même, Martinez a indiqué pour ce qui concerne les membres de la communauté homosexuelle que même si l'Eglise les «respecte comme autant d'images de Dieu», leur conduite est «moralement répréhensible».

L'expert s'exprimait alors que l'archevêque de Montevideo avait affirmé la veille dans un communiqué que l'adoption par des couples homos allait «contre la nature humaine elle-même et par conséquent contre les droits fondamentaux de l'être humaine en tant que personne».

Reprise des propos du Pape
Dans ce communiqué, signé par l'archevêque et le président de la Commission pour la famille de la Conférence épiscopale d'Uruguay, Nicolas Cotugno, reprend en fait les propos du pape Benoît 16. En 2003, alors qu'il n'était encore que le cardinal Ratzinger, il avait averti qu'autoriser de telles adoptions constituait «un grand danger».

Le projet de loi prévoit que les couples en «concubinage» légal y compris de même sexe, pourraient accéder à l'adoption. Le texte a été approuvé par la chambre des sénateurs et pourrait être ratifié cette semaine par les députés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Ignoble faux-fuyant   Mar 6 Oct - 7:09

Ignoble faux-fuyant

Au Vatican, l’ignoble et l’hypocrisie n’ont plus de limites.
L'homophobie de l'Église catholique romaine n’est pas nouvelle, véritable obsession du pape Benoît XVI et des prélats dirigeants cette Église qui ne cessent de trahir les enseignements de Jésus et de répandre la haine et d’inciter à la violence contre la différence.
Ainsi, selon eux, le scandale des abus sexuels sur des enfants au sein de l'Église catholique a été causé par des homosexuels sur de jeunes adolescents et non par des pédophiles.
Silvano Tomasi, Observateur permanent du Vatican auprès des Nations Unies.jpgCette déclaration immonde faite le 22 septembre 2009 lors d’une réunion à Genève, émane de Monseigneur Silvano Tomasi, Observateur permanent du Vatican auprès des Nations Unies.

Keith Porteous Wood, Union internationale humaniste et éthique.jpgMonseigneur Silvano Tomasi exerçait en fait son droit de réponse après l’intervention de Keith Porteous Wood, représentant de l’Union internationale humaniste et éthique, qui l'aurait pris à partie sur le manque d’efforts de l’Église catholique dans le recensement des cas d’abus commis par des prêtres pédophiles.
Le représentant du Saint-Siège ouvrant un nouveau chapitre de l'histoire de la psychologie, a déclaré que ces actes d’abus au sein de l’Église catholique, sont une "simple attirance pour des adolescents de sexe masculin", et ne sont pas des actes de pédophiles.
Il affirme "La plus grande partie du clergé catholique qui a commis ces actes n'est pas représentée par des pédophiles, mais plutôt par des homosexuels attirés par des adolescents de sexe masculin. De tous les prêtres impliqués dans ces abus, 80 à 90 pour cent appartenaient à cette orientation sexuelle minoritaire. Ces prêtres s'étaient engagés sexuellement avec des garçons adolescents âgés de 11 à 17 ans".
Le Vatican préfère parler d'éphébophilie plutôt que de pédophilie.
En effet en parlant d'éphébophilie, le Vatican continu de vouloir faire croire que son clergé ne passe pas à l'acte.
Monseigneur Silvano Tomasi a également ajouté que le nombre de prêtres "homosexuels éphébophiles" ne dépasse pas les cinq pour cent de la totalité du clergé.
De plus pour masquer l’ignoble silence sur de tels actes au sein de l’Église romaine, Monseigneur Silvano Tomasi tire des conclusions concernant des statistiques du journal The Christian Science Monitor.
Le Vatican s'appuyant sur celles-ci, visiblement orientées, déclare que la plupart des Églises dissoutes aux États-Unis pour des atteintes sexuelles étaient des Églises protestantes et que ces affaires étaient également fréquentes dans les communautés religieuses juives.
Monseigneur Silvano Tomasi s’est attaqué aux Églises protestantes américaines et à la communauté juive dans les termes suivants, "La plus grande partie des Églises américaines impliquées dans des affaires d'abus sexuels était protestante. En outre, ces abus sexuels sont habituels dans les communautés hébraïques. Les abus de ce types impliquent plus fréquemment des membres d'une même famille, des baby-sitters, des amis, des parents, des voisins".
Visiblement, comme a son habitude, l’Église catholique romaine hypocrite et menteuse fait la sourde oreille quand on parle de ces violences en son sein et voudrait nous faire croire que ces actes de viols ne sont le fait que de membres d’autres communautés religieuses.
Et cela est l’occasion, encore une fois, de stigmatiser les gays.
Seigneur, délivre le monde de ceux qui trompent en Ton nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Pédophilie catholique   Mer 7 Oct - 7:19

Pédophilie catholique

Au Canada, alors qu’en Suisse, Monseigneur Silvano Tomasi, Observateur permanent du Vatican auprès des Nations Unies affirme que les abus sexuels sur des enfants au sein de l'Église catholique sont causés par des homosexuels et non par des pédophiles, l’Église catholique canadienne est éclaboussée par un scandale pédophile impliquant un évêque Monseigneur Raymond Lahey du diocèse d’Antigonish en Nouvelle-Écosse.
Raymond Lahey.jpgMonseigneur Raymond Lahey a été arrêté à son arrivée la semaine dernière à l’aéroport d’Ottawa, en possession des documents électroniques de pornographie juvénile.
Ces images compromettantes ont été trouvées dans son ordinateur portable, lors d’un contrôle de routine des douaniers.
Après cette découverte très embarrassante, le prélat a été libéré et autorisé à quitter les lieux, sur promesse d’aller se présenter sans délai à la police.
Au lieu d’honorer son engagement, il est retourné chez lui avant d’entrer en clandestinité.
Entre temps, il a pris soin d’adresser au Vatican une requête demandant d’être déchargé de ses fonctions, ce qui lui a été accordé.
Il a également écrit aux fidèles de son diocèse, pour leur annoncer sa démission, car il a précisé dans son message qu' "il avait besoin d’un temps pour un renouveau personnel".
Ne s’étant pas rendu aux autorités compétentes comme promis, un mandat d’arrêt avait été émis contre lui par la police d’Ottawa.
Monseigneur Raymond Lahey s’est finalement présenté à la cour le 2 octobre 2009. Après la lecture des accusations retenues contre lui, il a été libéré après le dépôt d’une caution de 9 000 dollars, en attendant son procès.
Pédophilie dans l’Église 2.jpgPrécédemment, Monseigneur Raymond Lahey s’était attiré la sympathie de tous à cause de son rôle de médiateur dans le règlement négocié, suite au recours collectif pour les agressions sexuelles commises par les prêtres de son diocèse.
Cette affaire avait été réglée à l’amiable, grâce notamment à la médiation de Monseigneur Raymond Lahey.
Cet arrangement a été par ailleurs suivi par les regrets officiels du prélat pour "toutes les victimes et toutes leurs familles qui ont souffert de ces abus sexuels".
A la suite de cette découverte de sa propre implication, la sympathie a fait place à l’indignation.
De nombreuses personnes se demandent si Monseigneur Raymond Lahey ne voulait pas par son rôle, cacher ses propres activités pédophiles et n’a pas minimisé le rôle d’autres prêtres pédophiles de son diocèse.
Lors du procès contre le diocèse d’Antigonish, les avocats de la poursuite avaient fait remarquer que la politique de l’Église catholique consiste à garder secrète toute accusation d’agression sexuelle commise par les prêtres sous peine d’excommunication.
La même poursuite notait également que le diocèse avait envoyé ses prêtres subir un traitement pour déviance sexuelle, tout en fermant les yeux vis-à-vis de leurs victimes qui étaient mineures au moment des agressions sexuelles.
Malgré les déclarations de la hiérarchie vaticane pour minimiser voire nier en protégeant ses prêtres, les actes de pédophilie au sein de l’Église, les faits sont là.
Alors que d’un autre coté, elle ne cesse de stigmatiser les gays.
Il y a bien au sein de l’Église catholique romaine des prélats pédophiles et non homosexuels dont certains vont jusqu’à profiter de leur position pour agresser sexuellement les enfants qui leur sont confiés.
Et n’est ce pas aussi cette Église catholique qui est responsable en engendrant la frustration sexuelle par l’abstinence inhumaine imposée à ses membres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Un prêtre « suspendu » pour avoir célébré l’union d’un couple homosexuel   Sam 31 Oct - 17:52

Le mariage de Florence : un prêtre « suspendu » pour avoir célébré l’union d’un couple homosexuel
Romano Libero

Un prêtre-ouvrier du diocèse de Florence, Don Alessandro Santoro, en charge de la paroisse de Piagge (paroisse de la banlieue industrielle de Florence), dont il s’occupait depuis 1994, a célébré un mariage entre une transsexuelle et son compagnon a été relevé de ses fonctions par son évêque l’invitant à « une période de réflexion et de prière ».

Il a ainsi célébré les noces de Sandra Alvino, 64 ans, qui a changé de sexe il y a une trentaine d’années et de Fortunato Talotta, 58 ans.

L’archevêque de la capitale toscane, Mgr Giuseppe Betori, a immédiatement suspendu le prêtre. En effet, la cérémonie avait eu lieu en dépit d’une injonction de l’archevêché à ne pas célébrer le mariage. Dans son communiqué, l’archevêque dénonce « la simulation d’un sacrement dans un acte dépourvu de valeur en raison de l’absence des éléments constitutifs au mariage religieux ». Il enfonce le clou : « l’acte est particulièrement grave car il est trompeur pour les deux personnes concernées ». Le prélat, en attente de la pourpre à l’occasion du prochain consistoire estime que la cérémonie a « déconcerté et suscité la confusion dans la communauté chrétienne et l’opinion publique qui peuvent penser que les conditions essentielles pour un mariage canonique ont changé pour l’Eglise » .

En réponse aux sanctions de sa hiérarchie, le Père Santoro a expliqué que sa décision n’était « pas un acte de rébellion » envers l’Eglise : c’est « un acte de fidélité à l’égard de mes fidèles, de l’Evangile et envers les gens que j’aime ». Les deux époux, mariés civilement depuis 25 ans, souhaitaient ardemment convoler dans leur église.

Les catholiques d’ouverture sont très peinés par l’attitude intolérante et arrogante de l’archevêque Betori. On se souvient avec nostalgie à Florence du cardinal Silvano Piovanelli, archevêque de 1983 à 2001. Considéré longtemps comme papabile « évangélique » il n’hésita pas à appuyer jadis la revendication du droit des homosexuels à l’égalité, par exemple en matière de logement. Il est vrai que l’actuel archevêque, Mgr Betori fut longtemps le bras droit du cardinal Ruini à la tête de l’épiscopat italien. Et qu’il mène une lutte semblable à ce dernier contre les avancées sociétales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Les homosexuels "n'entreront jamais au Royaume des Cieux" (cardinal)   Jeu 3 Déc - 6:09

CITE DU VATICAN, 2 déc 2009 (AFP) - Les homosexuels "n'entreront jamais au Royaume des Cieux" (cardinal)

Les homosexuels et les transsexuels "n'entreront jamais au Royaume des Cieux", a affirmé mercredi le cardinal Javier Lozano Barragan, ancien "ministre de la Santé" du Vatican, ajoutant que "ce sont tout de même des personnes et qu'il faut donc les respecter".

"Les trans et les homosexuels n'entreront jamais au Royaume des Cieux, et ce n'est pas moi qui le dis, mais Saint Paul", a déclaré le cardinal, cité par l'agence Ansa.

"On ne naît pas homosexuel, mais on le devient. Pour différentes raisons, des questions d'éducation, parce qu'on n'a pas développé sa propre identité au cours de l'adolescence. Peut-être qu'ils ne sont pas coupables, mais agir contre la nature et la dignité du corps est une offense à Dieu", a-t-il ajouté.

"Ministre de la Santé" à la retraite, ce membre de différentes congrégations pontificales a cité un passage de la Lettre de Saint Paul aux Romains, qui parle de "passions déshonorantes" et des "hommes qui font avec les hommes des choses infâmes" (premier chapitre, versets 26 et 27).

"L'homosexualité est donc un péché, mais cela ne justifie aucune forme de discrimination. Dieu seul a le droit de juger. Nous, sur Terre, ne pouvons pas condamner, et en tant que personnes, nous avons tous les mêmes droits. Ce sont tout de même des personnes et il faut donc les respecter", a conclu le cardinal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Un ex-archevêque argentin condamné à 8 ans de prison pour abus sexuels (source judiciaire)   Mer 30 Déc - 17:11

Un ex-archevêque argentin condamné à 8 ans de prison pour abus sexuels (source judiciaire)

Un ancien archevêque de Santa Fe (nord-est de l'Argentine), Mgr Edgardo Storni, 73 ans, a été condamné à huit ans de prison pour avoir abusé sexuellement d'un séminariste alors qu'il était en fonctions, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Mgr Storni, qui avait été nommé archevêque de Santa Fe en 1984, a été condamné pour avoir abusé sexuellement en 1992 du séminariste Ruben Descalzo, des faits "aggravés" selon le juge par sa condition de supérieur hiérarchique de la victime, a souligné cette source judiciaire.

En raison de l'âge de l'archevêque qui avait été inculpé en février 2003, la juge, Maria Amalia Mascheroni, a décidé qu'il resterait aux arrêts domiciliaires, toujours selon la même source.

"Il m'a fait entrer dans ses appartements, à la lumière d'une seule lampe", a déclaré à la justice le séminariste. "Nous avons beaucoup parlé et il m'a convaincu de rester. Nous passions la porte lorsqu'il m'a pris dans ses bras", a-t-il dit. "L'étreinte s'est prolongée, il m'a serré contre lui et il m'a embrassé sur le cou".

L'avocat de Mgr Storni, Eduardo Jauchen, qui a immédiatement fait appel, a affirmé qu'"on ne pouvait condamner quelqu'un sur la base de soupçons, de rumeurs ou d'accusations", assurant qu'il n'y avait aucune preuve contre son client.

Mgr Storni avait démissionné de son poste en 2002 et envoyé une lettre au pape de l'époque, Jean Paul II, dans laquelle il rejetait toute "culpabilité".

L'ancien archevêque, qui s'était également déclaré innocent peu après devant la justice, avait pris sa retraite dans une ferme de La Falda, dans la province de Cordoba (nord-ouest), appartenant à l'archevêché de Santa Fe.

En juin, un autre religieux argentin, le prêtre Julio César Grassi, avait été condamné à 15 ans de prison par un tribunal de la banlieue de Buenos Aires pour avoir abusé d'un mineur dont il était responsable au sein d'une fondation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Mgr Léonard, le nouveau chef de l'Eglise catholique belge, a comparé l'homosexualité à l'anorexie   Mar 26 Jan - 7:36

Mgr Léonard, le nouveau chef de l'Eglise catholique belge, a comparé l'homosexualité à l'anorexie. L'archevêque était invité ce dimanche sur le plateau de Controverse, une émission la chaîne de télévision RTL-TVI.

Interrogé sur ses prises de positions sur l'homosexualité, Mgr Léonard a répété que «son appréciation philosophique» visait «un comportement mais jamais les personnes». Pour étayer son propos, il a établi une comparaison entre sa vision de l'homosexualité et celle de l'anorexie. «Comparaison qui ne signifie pas que j'identifie les deux situations», a précisé Mgr Léonard. «L'anorexie est un développement qui n'entre pas dans la logique de l'appétit (...), mais je ne dirai jamais que les anorexiques sont des anormaux ».

«Une perversion»
Le président du Centre d'action laïque, Philippe Grollet a jugé ces propos «scandaleux». «Quand on fait une comparaison entre l'homosexualité et l'anorexie, quelque part on insinue que l'homosexualité est une maladie», a-t-il dit.

Les représentants des autres religions monothéistes, également présents sur le plateau, semblaient quant à eux plutôt sur la même longueur d'ondes que Mgr Léonard. «Il faut faire une différence entre l'homosexualité et les homosexuels. Nous condamnons l'homosexualité, mais nous comprenons les homosexuels», a déclaré Albert Guigui, Grand rabbin de Bruxelles. Mohamed Fatha-Allah, imam et enseignant de religion islamique, a ajouté que «même la pensée freudienne considère (l'homosexualité) comme une perversion».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Mgr Léonard toujours   Mer 27 Jan - 5:16

A peine nommé archevêque de Bruxelles, Mgr André Léonard, précédé d’une solide et inquiétante réputation de conservatisme, loin de démentir l’opinion que l’on peut avoir de lui, vient de susciter un véritable tollé suite à une déclaration provocatrice, et pour le moins maladroite, sinon insultante, sur le plateau de Controverse (RTL-TVI), semblant assimiler l’homosexualité à une malade mentale.

Les propos du nouveau Primat de Belgique sont d’autant plus vivement dénoncés qu’André Léonard n’en est certes pas à un coup d’essai au sujet de l’homosexualité, déjà fustigée comme contre-nature.

Très curieusement, Mgr Léonard prétend aborder peu ce sujet, à moins d’y être en quelque sorte contraint, et dénonçant un comportement plutôt que des personnes. Au fil de l’argumentation, voulant se justifier, Mgr Léonard emploie - à dessein !/ ? - une comparaison entre sa vision de l’homosexualité et de l’anorexie. « Je vais faire une comparaison : l’anorexie est un développement qui n’entre pas dans la logique de l’appétit, mais je ne dirai jamais que les anorexiques sont des anormaux ». Beaucoup ont été choqués par le rapprochement opéré, et y voient une façon indirecte et assez perfide d’insinuer, sans le dire tout en le suggérant, que l’homosexualité était une maladie .

Mgr Léonard n’a pas fini de faire parler de lui.

Loin de s’en tenir à une intervention polémique, le nouveau Primat de Belgique est revenu sur la question du préservatif. Il estime que ce dernier est « évidemment utile pour les personnes qui ne peuvent vivre une responsabilité sexuelle, qui disent avoir besoin de multiples partenaires ». Ce que reconnaît là Mgr Léonard c’est que celui qui ne vit pas la continence et adopte des conduites à risques doit se protéger. Sur le fond sa position devrait donc déplaire aux plus intégristes qui refusent d’admettre selon le mot d’un évêque qu’il « ne faut pas ajouter le meurtre à la faute ». C’est-à-dire contaminer un partenaire.

Assez curieusement, Mgr Léonard semble adopter là une position qui le classerait plutôt du côté libéral, les conservateurs refusant d’emblée d’envisager une telle hypothèse. Ce qui agace et même blesse les uns ou les autres c’est le ton adopté pour désigner avec mépris les malheureuses brebis égarées - ou les malheureux malades - qui ont tout de même le droit de rester en vie (encore heureux !). « Pour ces personnes, évidemment c’est un moindre mal de l’utiliser, tout en sachant que statistiquement il est efficace dans 90% des cas, ce qui n’est pas mal », ajoute Mgr Léonard. « Cela veut aussi dire qu’une fois sur dix, il y a un risque de contamination. Les pouvoirs publics ne le disent pas », précise l’archevêque. Ce dernier établit un parallèle entre l’usage du préservatif et le port du casque à moto. « Rappelons d’abord qu’il y a un code de la route, une manière intelligente de conduire. Mais si vous décidez de rouler comme un fou, alors portez un casque ». Dans le passé, Mgr Léonard avait déjà évoqué le sujet de la porosité des préservatif, comparant le condom au jeu de la roulette russe !

Certains soutiennent qu’aujourd’hui le nouvel archevêque de Bruxelles aurait évolué et serait plus large sur les questions d’éthique sexuelle. Ce qu’il vient de dire ne le confirme pas vraiment. Par contre, il est certain que le prélat belge cultive le sens de la formule choc ! Et s’en délecte.

En tout cas, les réactions de colère et d’inquiétude se multiplient depuis la nomination de Mgr Léonard. La chorale de Temploux n’a pas chanté en signe de protestation. Selon un sondage récent, Mgr Léonard ne plaît qu’à 17% des catholiques !

Ces provocations verbales confirment l’image donnée par Mgr Léonard de prélat atypique, étranger à la langue de buis, sinon de « bouffon ». Il ne faut cependant pas se tromper. Sur le fond, le nouvel archevêque belge défend avec détermination un programme intransigeant. Dont il ne déviera pas.

Définissant ses premières priorités comme nouvel archevêque de Bruxelles, comme le rappelle le site « 7s7 Belgique », Mgr Léonard, a insisté sur le fait qu’il ne disposait que de 5 ans pour mener sa tâche à bien et que cela représentait, dès lors, pour lui un « grand défi » en même temps qu’« un formidable stimulant ». Le prélat insiste sur la dignité de la liturgie qui se doit d’être « soignée, fidèle à la grande tradition de l’Église et digne de Dieu et des hommes et des femmes qui y participent ». Il a également insisté sur les vocations.

On se souvient d’une interview controversée de Mgr Léonard, dans l’hebdomadaire Télémoustique, où il évoquait déjà la question de l’homosexualité. Il y exprimait sa conviction que les homosexuels ont rencontré un blocage dans leur développement psychologique normal. Une opinion qu’il semble toujours partager. Il estimait en outre que « la promotion de l’homosexualité au travers des gay prides signe le retour à l’Antiquité gréco-romaine ».

S’exprimant sur le mariage des homosexuels, Mgr Léonard affirmait encore que « le mariage est, par définition, l’union stable entre un homme et une femme ». Il préconisait surtout de ne pas utiliser le terme de « mariage » pour les unions homosexuelles. Sur le même ton faussement désinvolte et en définitive méprisant : « Un pics, un pacs, un pucs... tout ce que vous voulez mais pas mariage ».

Mgr Léonard s’est également exprimé à propos de la recherche sur les embryons et la bioéthique.

En rapport avec la bioéthique, l’évêque de Namur s’est trouvé en conflit avec le docteur Philippe Caspar. Il a été condamné au civil par le tribunal de Namur à payer à ce dernier la somme de 121.868 euros pour une mission d’audit réalisée, à sa demande, par ce docteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Le Vatican vient d’exercer de nouvelles pressions sur des députés européens par l’intermédiaire du Nonce Apostolique à Paris, Mgr Luigi Ventura.   Sam 30 Jan - 9:36

Le Vatican vient d’exercer de nouvelles pressions sur des députés européens par l’intermédiaire du Nonce Apostolique à Paris, Mgr Luigi Ventura.

En effet, convaincu selon une formule qui a fait florès que l’Eglise est « experte en humanité », il s’érige en défenseur d’une juste vision de l’homme et d’une saine conception de la famille. C’est pourquoi il entend faire pression sur des députés européens pour qu’ils bloquent le projet de résolution sur les discriminations en raison de l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

D’après nos informations une lettre en date du 8 janvier dernier et signée de Mgr Ventura, a été envoyée aux 201 députés du PPE (parti du rassemblement des droites populaires) dans laquelle le nouveau nonce à Paris fait part de la préoccupation du Saint-Siège concernant ce projet de résolution. Luigi Ventura invite d’ailleurs les députés à se mobiliser pour faire barrage à l’adoption de cette résolution. Véritable action de lobbying. Et qui s’est révélé efficace. En effet, si le débat a bien été ouvert la décision a été renvoyée en avril. De quoi permettre encore au Vatican de bien s’armer de munitions. Et de faire pression sur les consciences.

78 amendements ont été avancés. Qui en réalité vident le texte de sa substance. Ils sont irrecevables pour qui soutient le projet. Et ils seront probablement massivement rejetés comme on l’imagine sans peine. Le Vatican demandera alors que les parlementaires fassent barrage et rejettent le texte. Mgr Luigi Ventura prie les parlementaires de suivre les directives que leur donnera le parlementaire UDC italien Luca Volontè, récemment promu chef du groupe PPE au Conseil de l’Europe, qui coordonne les amendements en accord avec la position du Saint-Siège. La majorité de ces amendements émane de la plume de ce député.

Ce nouvel épisode, en fait peu surprenant, surtout de la part du nonce Ventura, qui s’était déjà illustré au Canada pour appuyer la croisade contre les droits des gays menés par le très ratzingérien Marc Ouellet, cardinal-archevêque de Québec, confirme si besoin était l’engagement homophobe de la Curie de Benoît XVI. Dont on sait le refus qu’elle opposa avec une rare détermination à la dénonciation de la pénalisation de l’homosexualité. Quitte à susciter un vrai scandale à travers le monde en refusant de dénoncer la discrimination et la violence contre les homosexuels, et d’approuver une résolution onusienne en ce sens. Un choix stratégique d’autant plus scandaleux que, ce faisant, la diplomatie allait là encore plus loin que la doctrine catholique qui condamne certes l’acte mais aussi l’injustice envers les personnes homosexuelles ! Ce qui en dit long sur un triste durcissement non seulement dans un sens intransigeant mais également dans un sens politique de pression volontairement exercée et de moindre respect de l’autonomie de conscience des responsables. C’est intolérable.

Saint Thomas ne réhabilitait-il pas le primat de la conscience ? Dans quel obscurantisme sommes-nous tombés ?
- Dans la rubrique: /L’info du jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: GB: controverse après un discours papal contre une loi protégeant les homosexuels   Mar 2 Fév - 13:38

GB: controverse après un discours papal contre une loi protégeant les homosexuels

Des propos du pape Benoît XVI dénonçant un projet de loi protégeant les homosexuels contre la discrimination suscitaient mardi la controverse au Royaume-Uni, à sept mois environ d'une visite officielle du Saint-Père.

"Votre pays est bien connu pour son engagement résolu en faveur de l'égalité des chances pour tous", a déclaré lundi le pape à Rome lors d'un discours prononcé devant les évêques catholiques anglais et gallois.

"Cependant... certaines lois destinées à réaliser cet objectif imposent des restrictions injustes à la liberté des communautés religieuses d'agir en accord avec leurs croyances... A certains égards, cela enfreint la loi naturelle sur laquelle l'égalité de tous les êtres humains est basée et par laquelle elle est garantie", a ajouté le pape.

Les Eglises catholique et protestante britanniques craignent que la "loi sur l'égalité" des chances, actuellement débattue au Parlement, puisse les contraindre à embaucher des homosexuels ou transsexuels parmi leur personnel non clérical comme par exemple des enseignants. Le projet de loi ne concerne pas en revanche les prêtres.

Une campagne, menée par des évêques anglicans et catholiques, est déjà en cours contre le projet de loi.

Les propos du pape ont reçu l'appui de Mgr Vincent Nichols, numéro un de l'Eglise catholique anglaise et galloise. Evoquant une "voix raisonnée", l'archevêque de Westminster a estimé que le pape "exprimait les inquiétudes de nombreuses personnes dans notre pays".

Le discours papal était abondamment cité dans les journaux britanniques de mardi. "J'effectuerai une visite mais je n'aime pas vos lois sur l'égalité", titrait par exemple l'Independent, estimant que le pape "s'en prend aux droits des homosexuels".

Le sujet promet de s'inviter lors de la visite du pape au Royaume-Uni, qu'il a confirmée lundi. Le Saint-Père n'a pas donné de date mais un ministre britannique avait récemment évoqué la mi-septembre. Le dernier pape à s'être rendu en Grande-Bretagne est Jean Paul II, en 1982. Il s'agira de la deuxième fois seulement qu'un pape se rend au Royaume-Uni depuis que le roi Henry VIII a rompu avec Rome et le catholicisme il y a près de cinq siècles, établissant l'Eglise anglicane.

La National Secular Society (Société laïque nationale) a déjà annoncé une manifestation. "Le contribuable va payer 20 millions de livres environ pour la visite, durant laquelle il a déjà dit qu'il attaquerait l'égalité des droits et ferait la promotion de la discrimination", a déclaré le président de l'organisation, Terry Sanderson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Le pape se met à dos les mouvements gais   Jeu 4 Fév - 6:23

Par Romano Libero

La prochaine visite du Pape Benoît XVI en Angleterre se prépare. Des propos récents tenus par Joseph Ratzinger allument cependant d’ores et déjà une polémique très vive.

En effet, le Souverain Pontife a dénoncé le projet de loi destiné à promouvoir une plus grande égalité des chances proposée par la ministre travailliste Harriet Harman.

Ce texte se fixe d’ailleurs des objectifs variés à commencer par une plus grande égalité des salaires entre hommes et femmes mais aussi d’éviter la discrimination à l’embauche en fonction de la religion. Il vise entre autres à protéger les homosexuels contre la discrimination qui les frappe encore. En particulier dans les milieux religieux. Cette prise de position rétrograde est maladroite et peut-être (involontairement provocatrice) à sept mois de l’arrivée du pape en terre britannique.

Lors d’un discours prononcés devant les évêques catholiques anglais et gallois, Benoît XVI a en effet déclaré : « votre pays est bien connu pour son engagement résolu en faveur de l’égalité des chances pour tous (...) Cependant certaines lois destinées à réaliser cet objectif imposent des restrictions injustes à la liberté des communautés religieuses d’agir en accord avec leurs croyances... A certains égards cela enfreint la loi naturelle sur laquelle l’égalité de tous les êtres humains est basée et par laquelle elle est garantie ».

Cette nouvelle polémique prend une importance particulière dans la mesure où se prépare en effet le voyage de Benoît XVI en Grande-Bretagne, prévue en septembre prochain, qui sera donc moins facile que prévu.

Beaucoup d’anglais déplorent vivement cette ingérence dans le débat démocratique de leur pays. Les mouvements gay et gay-friendly devraient se mobiliser très fortement.

L’Église catholique anglaise s’est aussi opposée récemment, sans succès, à une loi sur l’adoption qui empêche les organisations catholiques de refuser les candidatures de couples homosexuels. Une discrimination injuste et inadmissible. Dans ces deux dossiers très politiques, le Pape a invité « les évêques, mais aussi les prêtres, les enseignants, les catéchistes » à se mobiliser et à faire entendre leur voix « avec un zèle missionnaire ». Ce qui revient à exercer une forme de lobbying.

D’ailleurs Terry Sanderson, président de la National Secular Society (société laïque nationale) s’indigne de ce que les contribuables anglais doivent « supporter une facture de 20 millions de livres pour la visite du pape, une visite pendant laquelle il s’attaquera à l’égalité des droits et fera la promotion de la discrimination ».

Plusieurs associations laïques, athées ou de défense des droits des homosexuels ont d’ores et déjà annoncé qu’elles organiseraient des manifestations pour protester lors de la venue de Benoît XVI. Dans le journal Guardian Benoît XVI est présenté comme « autoritaire, sans tact et sans influence ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: KISS-IN CONTRE L’HOMOPHOBIE : des catholiques « tradis » appellent à « défendre Notre-Dame contre les extrêmistes homosexuels »   Sam 13 Fév - 6:39

KISS-IN CONTRE L’HOMOPHOBIE :
des catholiques « tradis » appellent à « défendre Notre-Dame contre les extrêmistes homosexuels »

Le Kiss-in parisien contre l’homophobie prévu dimanche 14 février devant Notre-Dame affole certains catholiques qui s’en prennent aux « extrémistes homosexuels » dans un appel à « défendre » la cathédrale au ton profondément homophobe.

Plusieurs sites Internet catholiques ont publié hier un texte commun appelant à « défendre » la cathédrale Notre-Dame à Paris, devant laquelle est prévu un Kiss-in contre contre l’homophobie le 14 février, à l’occasion de la St. Valentin.

Cet « appel » dénonce « les extrémistes de la cause homosexuelle » accusés de « harceler » les catholiques dans un jargon homophobe bien connu, teinté, qui plus est d’un relent islamophobe, puisqu’il est reproché aux homosexuels se rassembler sur le parvis de Notre Dame plutôt que « devant la Grande mosquée de Paris ».

« L’Eglise n’approuve pas les relations homosexuelles (qu’elle juge »désordonnées« et contraires au plan de Dieu pour l’homme) mais respecte et accueille toutes les personnes quel que soit leur comportement. Autant dire que ce »kiss in« contre l’homophobie devant la cathédrale de Paris est particulièrement malvenu », affirme le texte introduction avant de dénoncer « le harcèlement continuel des lobbies homos » accusés de « singer le mariage, s’en prendre à nos enfants dans les écoles ou réduire notre liberté d’expression ».

Les auteurs de l’appel disent redouter une intrusion à l’intérieur de la cathédrale, à l’image de l’intervention d’Act Up, le 5 juin 2005, où une vingtaine de militants de l’association s’étaient introduits dans la cathédrale pour procéder à un mariage parodique.

« Ne laissons pas certains groupuscules prendre la mauvaise habitude de venir nous insulter devant nos églises », déclare l’appel qui fixe rendez-vous aux fidèles lors de la messe de 12h45, « de façon spontanée ou avec une association, pour répondre avec fermeté et courtoisie aux provocateurs ! ».

Le Kiss-in parisien, qui se veut convivial et parfaitement pacifique, est fixé à 14 heures le 14 février. Il n’est pas organisé par des associations LGBT mais par des homosexuels soucieux de donner régulièrement de la visibilité à l’homosexualité dans l’espace social.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Plaintes déposées par des homosexuels pris à partie par des catholiques   Mer 24 Fév - 7:24

Plaintes déposées par des homosexuels pris à partie par des catholiques

Six plaintes ont été déposées par des personnes homosexuelles prises à partie par des catholiques qui voulaient leur interdire de s'embrasser sur le parvis de Notre-Dame de Paris le 14 février à l'occasion de la Saint-Valentin, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Ces plaintes pour violences en réunion ont été déposées lundi et donné lieu à l'ouverture d'une enquête confiée à l'Unité de soutien aux investigations territoriales (USIT), selon cette source.

Le 14 février, la confrontation a donné lieu à l'interposition des forces de l'ordre qui ont interpellé quatre personnes pour violences volontaires et propos homophobes. Conduites au commissariat du IVe arrondissement, elles ont été remises en liberté en fin de journée, selon une source policière.

Après deux rassemblements où une centaines de couples homosexuels, bi, hétérosexuels ou mixtes se sont embrassés le dimanche de la Saint-Valentin place Saint-Michel pour lutter contre les préjugés, certains ont voulu réitérer ce geste devant le parvis de la cathédrale parisienne, situé à quelques centaines de mètres.

Le parvis était le lieu initialement prévu pour cette brève manifestation mais les organisateurs ont reçu des menaces "d'extrêmistes religieux" et selon la préfecture de police, "la sécurité de ce happening ne pouvait être assurée".

Les personnes homosexuelles ont fait l'objet "d'injures et de violences physiques", a vivement dénoncé la semaine dernière l'Interassociative lesbienne, gaie, bi et transsexuelle (60 associations membres). Des vidéos montrant ce face à face, séparés par les forces de l'ordre circulent à la fois sur les site de défense des homosexuels et des sites catholiques intégristes.

L'Inter-LGBT attend des autorités "qu'elles condamnent, comme le prévoit le code pénal, de manière exemplaire ces actes à caractères homophobes".

Le mouvement homosexuel chrétien David et Jonathan a de son côté demandé à l'archevêque de Paris Mgr André Vingt-Trois de "condamner les violences homophobes perpétrées devant sa cathédrale" et de "se désolidariser officiellement de ces personnes se déclarant catholiques et scandant des +habemus papam+ mêlés de propos homophobes d'une violence inouïe, comme : +Cassez-vous, on est chez nous+ ou +Les pédés au bûcher+".

L'association rappelle les "déclarations de Jean-Paul II dès 1992 et de Benoît XVI dès 2008 qui condamnaient +toutes les formes de violence à l'égard des personnes homosexuelles+".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: DAVID & JONATHAN demande à l’archevêque de Paris de condamner les violences homophobes de Notre-Dame   Jeu 25 Fév - 7:22

DAVID & JONATHAN demande à l’archevêque de Paris de condamner les violences homophobes de Notre-Dame
Par Luc TERRAS

David & Jonathan, le mouvement homosexuel chrétien, demande à l’archevêque de Paris de condamner les violences homophobes perpétrées devant la cathédrale Notre-Dame, le 14 février, lorsque des couples homosexuels ont voulu s’embrasser sur le parvis.

David & Jonathan se dit « consterné par le spectacle que des personnes se réclamant du catholicisme ont donné dimanche 14 février sur le parvis de la cathédrale de Paris, s’en prenant verbalement et physiquement à des manifestants du kiss-in contre l’homophobie ».

Le mouvement homosexuel chrétien demande à l’archevêque du diocèse de Paris de « se désolidariser officiellement de ces personnes se déclarant catholiques et scandant des ’habemus papam’ mêlés de propos homophobes d’une violence inouïe, comme ’Les pédés au bûcher’ ».

L’association demande à Mgr André Vingt-Trois de « condamner publiquement ces actes », en reprenant des déclarations de Jean-Paul II et de Benoît XVI qui condamnent « toutes les formes de violence à l’égard des personnes homosexuelles ».

David & Jonathan souligne que les évènements de Paris « s’inscrivent dans une série de délits homophobes d’inspiration ’catholique’ contre lesquels aucun membre de l’épiscopat français ne s’est jamais élevé ».

« Il est des silences qui ne peuvent être compris que comme une caution », estime l’association pour qui « la visibilité des amours homosexuelles n’est ni une ’insulte aux chrétiens’ ni une ’profanation des églises’, d’autant plus que cette manifestation était organisée dans l’espace public ».

Dimanche 14 février, en marge du rassemblement, des incidents se sont déroulés sur le parvis de Notre-Dame - où était initialement prévu le kiss-in contre l’homophobie - entre quelques participants qui ont tenté de s’y embrasser et plusieurs dizaines de catholiques intégristes qui ont violemment fondu sur eux aux cris de « Habemus papam ».

Les policiers ont dû s’interposer entre les couples gay et les extrémistes catholiques.

Une nouvelle vidéo postée sur Internet montre les affrontements du 14 février. On y voit un petit groupe de manifestants anti-gay se ruer sur les couples s’embrassant, avant que les forces de l’ordre n’interviennent.

source : http://v2.e-llico.com/article.htm?r...
- Dans la rubrique: /Revue de Presse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Après l’association chrétienne « David et Jonathan » (voir nos éditions du mercredi 24 février 2010) c’est au tour du pasteur protestant de la Maison Verte à Paris (18ème), Stéphane Lavignotte, d’interpeler l’archevêque de Paris, Mgr Vingt-Trois, à propos   Ven 26 Fév - 6:54

Après l’association chrétienne « David et Jonathan » (voir nos éditions du mercredi 24 février 2010) c’est au tour du pasteur protestant de la Maison Verte à Paris (18ème), Stéphane Lavignotte, d’interpeler l’archevêque de Paris, Mgr Vingt-Trois, à propos des agissements répétés et scandaleux de jeunes catholiques intolérants concernant les homosexuels.

Lettre du pasteur Stéphane Lavignotte à l’archevêque de Paris

(19 février 2010)

Monsieur l’Archevêque de Paris et Président de la Conférence des évêques de France

Le 30 novembre dernier, nous avons célébré à l’église Saint Merri une soirée de prière œcuménique à l’occasion de la journée mondiale contre le Sida, en communion avec les malades en France mais aussi dans les pays du sud, avec des malades de l’association Basiliade.

Au beau milieu de la soirée, un groupe de jeunes gens ont interrompu la lecture de l’Évangile, jetant des boules puantes et des œufs sur l’assemblée et les célébrants, criant : « pas de gays dans nos églises ».

Nous n’avons pas évoqué publiquement cette agression, ne souhaitant pas donner de la publicité aux groupuscules qui imaginent que les idées haineuses de l’extrême-droite puissent avoir un quelconque rapport avec le message d’amour du Christ.

Si je vous interpelle aujourd’hui c’est que cet incident n’est plus isolé.

Dimanche dernier, place Notre-Dame, plusieurs couples homosexuels, de retour d’un Kiss-in organisé place Saint-Michel à l’occasion de la Saint-Valentin, se sont embrassés sur la place Jean-Paul II, espace public. Ils ont été pris à parti par des groupes de jeunes catholiques proférant des insultes homophobes telles que « Tantouses de merde », « Les pédés au bûcher », « Cassez-vous, on est chez nous », « Allez faire cela chez vous », les repoussant hors de la place. Que se serait-il passé si les forces de l’ordre ne s’étaient pas interposées ?

Ces deux incidents m’inquiètent. Les célébrations pour la journée mondiale contre le sida ont lieu depuis de nombreuses années, à Saint-Merri, dans notre temple protestant de la Maison Verte, à l’église des Blancs-Manteaux. Nous n’avions jamais subit une telle agression. Place Jean-Paul II, dimanche dernier, des jeunes catholiques, publiquement, devant des caméras, devant les forces de l’ordre, ont proféré sans retenu des insultes, sans doute judiciairement condamnable, et en tous cas bien loin de l’agapé chrétienne.

Elles s’ajoutent à l’agression contre une célébration œcuménique inter-associative à Lille en juin 2009, d’un bar à Laval en avril 2009, du centre LGBT de Nantes en janvier 2010, à chaque fois par des personnes se revendiquant de la plus grande proximité avec les positions actuelles du Vatican.

Qu’est-ce qui fait qu’aujourd’hui certains jeunes catholiques se sentent autorisés à de tels comportements qui n’avaient pas lieu hier ? Cela tient-il à la compréhension qu’ils ont des décisions de l’Église catholique durcissant le refus de l’accès des personnes homosexuelles à la prêtrise et à la vie en communauté ? Des positions des églises catholiques notamment en France contre l’ouverture du mariage, de l’adoption et de la PMA pour les couples de même sexe ? Nous ne sommes sans doute pas d’accord sur ces sujets. Mais j’avais noté avec satisfaction l’affirmation du Vatican, par Jean-Paul II dès 1992 et de Benoît XVI en 2008, selon laquelle son refus d’évolutions législatives ou ecclésiales sur ces sujet n’empêchait pas son refus de l’homophobie.

Ces jeunes gens qui se réclament clairement d’une défense vigoureuse de Benoit XVI – j’en veux pour preuve leur slogan « Habemus papam » dimanche dernier place Jean-Paul II ou l’évocation de « nos églises » dans l’agression dont nous avons été l’objet – semblent eux ne pas faire la différence. Je ne peux croire que vous restiez silencieux sur de tels comportements, bien que pour l’instant informé de l’incident de Saint Merri par des participants, vous n’ayez toujours pas réagi. Parce que ces jeunes ne sont pas des « dissidents » de l’Église catholique mais se revendiquent comme les plus fidèles de vos fidèles, une absence de prise de position pourrait leur laisser croire une sympathie de votre part pour ces actes, pourrait valider leur amalgame entre les positions de l’Église catholique et la légitimité de l’homophobie, et les inciterait à recommencer des actes moralement et judiciairement condamnables.

Je ne peux croire que vous ne condamniez pas publiquement de tels contre-témoignages de l’Évangile qui rejaillissent sur l’ensemble des chrétiens. Comme vous l’a demandé également l’association chrétienne LGBT David et Jonathan, une parole claire de votre part est attendue.

Votre frère en Christ Stéphane Lavignotte pasteur de la Maison Verte Paris 18e Mission populaire évangélique Fédération protestante de France

source : http://protestantsdanslaville.org/g...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: « YOUTUBE » : La scandaleuse séance d’exorcisme d’un ado homo !   Sam 27 Fév - 16:34

« YOUTUBE » : La scandaleuse séance d’exorcisme d’un ado homo !
Par Francis Serra

Il faut aller régulièrement sur « Youtube ». On peut y voir en effet une video proprement stupéfiante et consternante. En effet une Eglise de Bridgeport dans le Connecticut, l’Eglise des Pasteurs de la gloire révélée (« Manifested glory ministries ») y a posté une vidéo d’une séance pour le moins spéctaculaire d’exorcisme homosexuel sur un adolescent de 16 ans.

La diffusion de cette vidéo a déclenché une vaste polémique. Elle a fini par être retirée mais a pu toutefois être copiée à temps.

L’adolescent semble vomir, mais les responsables de l’Eglise affirment qu’il n’a pas subi de préjudices. En tout cas, cet inquiétant document confirme toutes nos inquiétudes quant à l’attitude inadmissible de certains courants extrémistes du protestantisme. C’est en amont toute la condamnation de l’homosexualité qui se trouve interrogée. Avec un discours destructeur des autorités religieuses. Y compris catholiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Pays-Bas : après protestation, les homosexuels peuvent communier   Mer 3 Mar - 15:53

Pays-Bas : après protestation, les homosexuels peuvent communier

Les homosexuels pourront recevoir l'hostie lors des prochaines messes en la cathédrale de Den Bosch (est) après que celle-ci leur avait été refusée, a annoncé mercredi le conseil presbytéral de la cathédrale.

"Chaque croyant qui a été baptisé et vit en accord avec l'église et le Christ est le bienvenu pour recevoir la communion", a indiqué à l'AFP Piet de Jong, membre du conseil presbytéral de la cathédrale Saint-Jean de Den Bosch.

Lors de la messe dimanche dans cette cathédrale, près de 200 homosexuels étaient venus manifester leur désaccord avec le refus d'un curé de village de donner l'hostie à un homosexuel lors des festivités du Carnaval.

Le 13 février, le curé du village de Reusel (sud) avait refusé de donner l'hostie, comme le voulait la tradition, à celui qui avait été élu "Prince Carnaval" du village, car ce dernier était homosexuel.

Il avait été soutenu dans sa décision par l'évêque de Den Bosch: il avait rappelé que l'église catholique ne souhaitait pas donner la communion aux homosexuels "pratiquants", mais que chaque curé était libre d'agir comme il le souhaitait au sein de sa paroisse.

Dimanche, le curé de la cathédrale de Den Bosch avait refusé la confrontation avec les homosexuels présents en indiquant au début de la messe que personne ne recevrait d'hostie.

Arborant un triangle rose portant la mention "Jésus ne ferme la porte à personne" ou vêtus de rose, la plupart des homosexuels avaient alors bruyamment quitté la cathédrale.

Les associations de défense des homosexuels, qui avaient prévu une mobilisation lors de la messe en la cathédrale de Den Bosch lors des six prochaines dimanches, ont annoncé l'annulation de cette action suite à la décision du conseil presbytéra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Un choriste du Vatican impliqué dans un scandale homosexuel en Italie   Sam 6 Mar - 5:54

ROME, 5 mars 2010 - Un choriste du Vatican impliqué dans un scandale homosexuel en Italie

Un choriste nigérian du Vatican est impliqué dans un scandale homosexuel pour avoir fourni des hommes à un haut dirigeant italien, accusé de corruption et actuellement en prison, rapporte vendredi l'hebdomadaire Panorama, propriété de la famille Berlusconi.

Des écoutes téléphoniques réalisées par la justice italienne dans le cadre d'une vaste enquête pour corruption contre Angelo Balducci, ancien président du Conseil supérieur des travaux publics actuellement incarcéré, ont fait ressortir que le Nigérian "Mike", de son vrai nom Chinedu Thomas Ehiem, selon la presse italienne, organisait des rencontres avec d'autres hommes pour le compte du responsable italien.

Angelo Balducci, qui a également le titre de "gentilhomme de Sa Sainteté" le pape depuis 1995, a réfuté toutes ces affirmations.

Dans l'hebdomadaire, Mike, 40 ans, qui rappelle qu'il "chante dans le choeur de Saint-Pierre", mais n'est "pas un religieux", affirme qu'"un ami italien vivant de prostitution lui avait présenté Balducci il y a plus de 10 ans".

Il dit avoir accepté avoir des rapports sexuels avec lui "pendant cinq ou six mois", en raison de difficultés financières et familiales.

La relation s'est interrompue par la suite et, "après une longue période", Angelo Balducci aurait refait surface pour lui demander de lui trouver des hommes sur internet.

Le choriste nigérian affirme que le responsable italien préférait "les hommes mûrs, âgés de 40 ans et plus" et qu'il lui donnait "de temps à autre 50 ou 100 euros, jamais plus de 1.000 à 1.500 euros sur une année".

La dernière rencontre entre les deux hommes remonterait à janvier dernier quand Mike affirme avoir procuré "un Hongrois d'une quarantaine d'années, brun" à Angelo Balducci qui a été arrêté le 10 février.

L'Eglise catholique est confrontée ces derniers mois à une série de scandales de pédophilie, notamment en Allemagne, dans le célèbre choeur de Ratisbonne, dirigé pendant trente ans par le frère du pape Benoît XVI, Georg Ratzing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: CORRUPTION ET AFFAIRE DE MOEURS AU VATICAN : Le Gentilhomme qui embarrasse sa Sainteté Benoît XVI...   Sam 6 Mar - 6:00

CORRUPTION ET AFFAIRE DE MOEURS AU VATICAN : Le Gentilhomme qui embarrasse sa Sainteté Benoît XVI...

Le scandale grandit chaque jour au sujet de la gestion équivoque et hypocrite de la sexualité dans le catholicisme. Les affaires de pédophilie ne constituent sans doute qu’un aspect - aussi odieux et gravissime fût-il - d’un problème beaucoup plus vaste. Avec sans doute au cœur du système catholique romain un désir homosexuel très présent, autant que dénié. L’hebdomadaire italien « Panorama » et le quotidien britannique de ce vendredi « Guardian » viennent de soulever un lièvre bien étrange : un réseau homosexuel aurait-il gravité autour du pape ?

En effet, un choriste a récemment été mis à la porte du palais pontifical, soupçonné d’avoir joué le rôle très peu orthodoxe de rabatteur. Entendez qu’il aurait fourni des partenaires sexuels, de sexe masculin - mais faut-il le préciser ? - à un membre laïc de l’entourage de Benoît XVI, Angelo Balducci.

Angelo Balducci est président du Conseil supérieur des Travaux Publics, la principale autorité pour le contrôle des marchés de l’État italien. Il est aussi, depuis quinze ans, membre des « Gentilshommes de sa Sainteté », un ordre laïc en quelque sorte, qui appartient à la Maison pontificale, c’est-à-dire en langage clair, à l’entourage immédiat du pape.

Le 10 février dernier, Angelo Balducci a été arrêté par la police italienne. Pour corruption et non pour ses mœurs. Néanmoins, l’enquête a mis en évidence d’autres aspects de sa personnalité.

Selon elle, en effet, le Sieur Balducci aurait négocié avec le choriste finalement renvoyé, des plans sexes gays. Selon le choriste qui vient de se confier dans un entretien à l’hebdomadaire « Panorama », au cours de ces conversations, Angelo Balducci préciserait les caractéristiques physiques, bien précises, qu’il recherche chez ses partenaires. Le rabatteur l’aurait mis en contact avec une dizaine d’hommes, dont un séminariste. Pour des rencontres sexuelles soulignons-le. De plus, des passerelles pourraient exister avec un réseau organisé de prostitution masculine.

Les autorités du Vatican ne savent plus où donner de la tête, comment réagir. Comme si Angelo Balducci savait trop de choses ! L’hypothèse de la prostitution reste à prouver. En revanche, il est très clair pour tous que l’homosexualité déniée et honnie est beaucoup plus présente derrière les murs épais du Vatican que d’aucuns ne veulent bien le reconnaître. Nos sources d’ailleurs nous confirment de manière répétée depuis des années l’existence y compris au niveau épiscopal et même cardinalice des réseaux homophiles, avec quelquefois des activités que l’on demeure surpris de découvrir en de tels lieux. Il y a quelques années, c’est un ambitieux prélat de la congrégation du clergé, Mgr Tommaso Stenico qui fut victime d’une caméra indiscrète. Mais il est notoire que les débordements de ce type sont anciens. Le cardinal Canali, jadis, très efféminé et portant perruque, vivait maritalement avec son valet de chambre. Un archevêque, alors secrétaire de congrégation romaine, était connu pour s’adonner à des plaisirs manuels d’un genre inédit avec de charmants jeunes hommes sur les places gays non loin de Rome. Un cardinal en vue était surnommé « la Veuve ». Enfin, un autre secrétaire de dicastère fut la risée de ses collègues suite à son arrestation dans une voiture, en compagnie d’un jeune homme, dans une position sans équivoque aucune.

En fait, ce qui peut choquer et indigner, ce ne sont pas tant ces faits en eux-mêmes. Là où il y a de l’homme il y a de l’« hommerie » disait déjà St François de Sales. C’est l’effrayant et insupportable contradiction entre la réalité vécue et l’intransigeance énoncée à l’égard des autres. Sans même parler de l’homophobie que le Vatican entretient de par le monde (cf. ci-contre Golias Hebdo de cette semaine). Déjà par son refus de réclamer la dépénalisation de cette conduite. Quant à la volonté d’écarter des ordres des séminaristes gays...Il est vrai que les Romains l’ont toujours su. Parmi les nombreuses statues de la colonnade du Bernin qui entoure la place Saint Pierre l’une désigne le Vatican : « là on fait les lois ». Une autre le vaste monde : « là on les applique ». Les hommes du Vatican sont certes contre les homosexuels. Tout contre.

Note (1) : L’affaire Angelo Balducci, soulevée par le « Guardian » était au départ une affaire non de sexe mais de corruption. Balducci a en effet été arrêté la semaine dernière en même temps qu’un entrepreneur de 39 ans, Diego Anemone,. Ainsi que deux fonctionnaires indélicats dans le cadre d’une enquête sur la corruption qui a valu au patron de la Protection civile, Guido Bertolaso, d’être lui aussi mis en examen. Selon « le Figaro » qui reprend la nouvelle, ils auraient majoré de 50 % certaines adjudications pour la création de diverses infrastructures, comme un centre culture en Sardaigne ou des installations sportives à l’occasion du championnat mondial de natation de 2010 . A Rome, la réalité dépasse souvent la fiction.
- Dans la rubrique: /L’info du jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Pas de funérailles catho pour les gays   Lun 29 Mar - 6:23

Pas de funérailles catho pour les gays

Vous êtes catholique pratiquant et de surcroît vous êtes gay pratiquant. Mes chéris, ces deux pratiques sont incompatibles, combien de fois faudra-t-il vous le répéter ? Ou bien vous vous repentez de vos pratiques monstrueuses, ou bien vous êtes exclus des sacrements de notre Mère la Sainte Eglise !...sauf bien entendu de la confession, le sacrement de pénitence, qui est précisément le bon endroit pour demander et recevoir le pardon pour vos péchés de chair et rentrer enfin dans la chasteté tant désirée.

Non contente de vous répéter que vos actes sont intrinsèquement désordonnés (on vous l’a pourtant dit cent fois !), votre chère mère l’église vient de pousser le bouchon plus loin, même vous aviez imaginé que ce n’était plus possible : pas de funérailles pour les gays pratiquants- pratiquant la promiscuité charnelle, ni bien sûr pour les activistes gays dont je fais partie (Rassurez-vous, ordre est donné aux héritiers du rédacteur de ce blog de ne pas laisser un curé s’approcher de sa dépouille mortelle à moins de 300 mètres sous peine de foudres ganymédiennes).

C’est ce qu’on apprend sur l’hypercatholique et mégahomophobe site Pontifex.roma. Y figure une interview de Monsignor Francesco Nolè, l’évêque de Tursi, en Basilicate, en date du 9 mars. « Donneriez-vous la communion ou célébreriez-vous les funérailles d’un membre connu de la camorra ou à un homosexuel connu et pratiquant ? ». La question de l’éditeur du site est formulée de manière perfide, il y compare implicitement les gays aux criminels mafieux.

Mais le bon prélat déjoue le piège et lui fait une réponse tout en nuances, débordante de miséricorde mielleuse : « Au camorriste certainement jamais et j’ai déjà eu affaire à des cas semblables. Il s’oppose nettement à Dieu. Quant à l’homosexuel, la simple homosexualité, même si elle est un désordre grave, n’est en soi pas peccamineuse si elle est vécue dans la chasteté. Elle devient un péché quand elle est pratiquée ou pire encore si on en fait la propagande. »

Comme je vous le disais, si vous êtes pratiquants mais ne pratiquant pas, no problem, vous avez accès à la sainte table et à la mise en terre consacrée. Mais si non seulement vous êtes homosexuel mais vous ne vous en cachez pas, il n’y a point de salut pour vous. Satanique vous êtes, chez Satan vous irez !

Pour les pécheurs intrépides ou pire pour les propagateurs d’homosexualité, voici ce qu’ajoute l’amène prélat : « Il convient d’avoir le courage, mais avec délicatesse, de peut-être d’abord prévenir l’intéressé ou en cas de funérailles de prévenir les parents, que l’on ne peut administrer la communion ou célébrer l’enterrement. On pourra peut-être prier pour son âme, cela il faut le faire. Cette exclusion des funérailles ne doit pas être ressentie comme une discrimination, mais comme un remède salutaire... »

Haro donc sur les « pécheurs publics » ! Si vous êtes un petit futé, et que malgré tout vous êtes resté catholique, il vous faut donc fermer votre gueule en toutes les langues et ne pas faire votre coming out. Vous appartiendrez alors à la catégorie des pécheurs secrets et bénificierez, au prix de ce léger mensonge de déni de personnalité, de toutes les saintes facilités : de la sainte table à la terre sainte en passant par la terre consacrée. Le péché de mensonge doit certes être moins peccamineux que le péché de comig out. Désirez-vous en savoir plus sur la honte qu’il y a à être un homosexuel doublement pratiquant, rendez-vous vite sur le site Pontifex. roma. Pas une semaine ne se passe sans que ce site ne vous démontrer par croix plus mitre que l’homosexualité est démoniaque ! Alleluiah !

source : Gay Kosmopol

PS : Je n’ai à ce jour lu aucun démenti de ces propos par le chef immédiat de l’évêque, le pape Benoît XVI , mais peut-être cette fois-ci encore n’a-t-il pas été informé ? Il est vrai qu’il est surchargé d’autres scandales...
- Dans la rubrique: /L’info du jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rejet de l'homosexualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rejet de l'homosexualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rejet automatique ...
» Je comprends pas comment on trouve K (zone de rejet)
» Qu'est ce qu'un arrêt de rejet??
» problème de méthodologie d'arrêt de rejet ..
» Inter-religieux-{ Sida et préservatif : rejet unanime des propos du pape

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Bruits de chapelles et soupirs de confessionnaux :: Gros péchés d'Eglise-
Sauter vers: