Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Création de nouvelles espèces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Création de nouvelles espèces   Jeu 30 Oct - 8:22

Une tomate violette pour combattre le cancer?

Canoë

28 octobre 2008

La tomate violette pourrait bien s’avérer une arme redoutable contre le cancer. C’est ce que pensent en effet des scientifiques britanniques qui viennent tout juste de livrer dans Nature Biotechnology, les secrets de cette solanacée créée par combinaison génétique de deux facteurs de transcription issus du muflier.

Il n’y aurait pas que la couleur de cette tomate transgénique qui serait surprenante. Son taux d’anthocyanes le serait tout autant, puisque ces pigments naturels qui lui donnent cette couleur et qui sont aussi présents en grande quantité dans les mûres ou les canneberges sont connus pour leur pouvoir antioxydant.

«La plupart des gens ne mangent pas cinq portions de fruits et de légumes par jour, mais ils peuvent tirer plus de bénéfices de ceux qu’ils consomment si les fruits et les légumes qui peuvent être développés [génétiquement] sont plus riches en composés bioactifs», a déclaré par communiqué le professeur Martin de Cathie du John Innes Center de Norwich.

Les anthocyanes

Les tomates violettes regorgent d’anthocyanes. Des études ont prouvé que ceux-ci offrent une protection contre certains cancers, maladies cardiovasculaires ou maladies dégénératives liées à l'âge. Il est également prouvé que les anthocyanes sont anti-inflammatoires, qu’ils sont bons pour l'acuité visuelle et qu’ils entravent l'obésité et le diabète.

Dans leur étude, les scientifiques ont vérifié si des niveaux élevés d’anthocyanes avaient eu un effet sur la santé. Dans un essai pilote, ils ont soumis un groupe de souris qui avaient le cancer à un régime alimentaire contenant des tomates violettes et l’autre groupe de souris, des tomates rouges. Les tomates rouges contiennent déjà des niveaux élevés de lycopène, lui aussi un antioxydant reconnu. Les tomates transformées en ketchup par exemple ou les tomates cuites dans un peu d'huile libèrent le lycopène des cellules des tomates.

Les scientifiques de Norwich ont observé que les souris qui avaient eu accès à des tomates violettes ont vécu plus longtemps (182 jours) que celles qui n’avaient reçu que des tomates rouges (142 jours).

«C'est l'un des premiers exemples de génie métabolique qui offre la possibilité de promouvoir la santé par l'alimentation en réduisant l'impact de la maladie chronique», a souligné le professeur Cathie dans le communiqué du John Innes Center.

http://sante.canoe.com/channel_health_news_details.asp?channel_id=2001&relation_id=3483&news_channel_id=2001&news_id=3603&rid=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Le top 10 mondial des nouvelles espèces découvertes   Ven 29 Mai - 6:54

Le 28 Mai 2009

Vous avez certainement entendu parler de la liste des espèces en voie de disparition et savez que le nombre d'animaux et de plantes terrestres menacés d'extinction est en hausse. Mais connaissez-vous la liste des nouvelles espèces ?

Un comité international de scientifiques responsable de l'exploration et de la classification des espèces a publié sa liste des 10 nouvelles espèces les plus importantes (le «top 10») récemment découvertes sur la planète. Elle inclut des espèces minuscules (un minuscule hippocampe de la taille d'un petit pois), longues (un insecte qui mesure presque 60 centimètres) et vieilles (un spécimen fossilisé d'un vertébré vivipare).

Rien qu'en 2007, les scientifiques ont découvert quelque 18 516 nouvelles espèces à travers le monde et les ont officiellement nommées et classées. Il y a 250 ans, Carolus Linnaeus (aussi connu sous le nom de Carl Von Linné, le père de la taxonomie) a développé le système moderne de classification des animaux et des végétaux. Depuis, 1,8 million d'espèces ont été découvertes et officiellement classées. La plupart des scientifiques estiment que le nombre des nouvelles espèces officiellement nommées et classées depuis le XVIIIe siècle est cinq fois plus important et représente près de 10 millions d'espèces.

Un rapport intitulé «State of Observed Species» et la liste du top 10 des nouvelles espèces sont publiés chaque année par l'International Institute for Species Exploration de l'université d'État de l'Arizona, en collaboration avec l'Index international des noms de plantes et la revue International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology. Le rapport montre qu'en 2007 (l'année la plus récente qui a généré les données les plus complètes), plus de 75% des 18 516 nouvelles espèces décrites étaient des animaux invertébrés, suivis des plantes vasculaires (11,1%), et enfin des vertébrés.

Un comité d'experts s'est vu confier la tâche d'établir un top 10 des nouvelles espèces. Cette année, les scientifiques ont eu la liberté de déterminer eux-mêmes leurs propres critères ; tout était acceptable, depuis les attributs uniques jusqu'aux faits intéressants et noms inhabituels. La création et l'annonce de la liste, explique Quentin Wheeler, directeur de l'International Institute for Species Explorations, doit sensibiliser le public à la biodiversité, la taxonomie et l'importance des musées et des jardins botaniques de manière amusante.

«La classification des espèces du monde entier et de leurs attributs uniques est essentielle pour mieux comprendre l'histoire de la vie», a-t-il déclaré. «Il est dans notre intérêt de faire face aux défis que représente la vie sur une planète en mutation rapide.

La plupart des gens ne réalisent pas à quel point notre connaissance des espèces de la Terre est incomplète, ou encore la vitesse constante à laquelle les taxonomistes explorent cette diversité. Nous sommes entourés par une telle abondance dans la diversité des espèces que nous prenons souvent tout pour acquis», a ajouté le professeur Wheeler.

Parmi les 10 sélections de cette année, citons l'hippocampe Hippocampus satomiae, nom attribué par Melle Satomi Onishi qui a trouvé les spécimens en Indonésie, et un spécimen fossilisé extrêmement rare d'un poisson qui donnait naissance il y a quelque 380 millions d'années (surnommé «Josie» en honneur de la mère du scientifique qui l'a découverte). La liste compte également ce que les scientifiques pensent être le serpent le plus petit au monde, découvert à la Barbade et mesurant à peine 104 millimètres, ainsi que l'insecte le plus long du monde, Phobaeticus chani, découvert en Malaisie. Et cette liste impressionnante se poursuit : un escargot dont la coquille tourne autour de quatre axes ; un palmier géant qui meurt et s'effondre après la floraison ; le premier café sans caféine d'Afrique centrale; une bactérie qui vit dans la laque à cheveux, découvert par des scientifiques japonais ; la limace fantôme du pays de Galles, Selenochlamys ysbryda ; et une nouvelle espèce de petite castagnole.

Source :http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1999.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
Création de nouvelles espèces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1200 nouvelles espèces répertoriées entre 1999 et 2009
» Nouvelles espèces découvertes à Taïwan
» Découverte de nouvelles espèces autour du Mékong
» Rascasse
» Une nouvelle espèce de goéland

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Les avancées de la Science :: Les avancées de la Biologie-
Sauter vers: