Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lassé de Tintin au Congo ...le Barbaresque pense à la récup !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Lassé de Tintin au Congo ...le Barbaresque pense à la récup !   Ven 14 Sep - 1:54

L’Eglise de France appelle à « dépasser les préjugés » à l’égard des Roms
Alors que les démantèlements de camps de Roms se poursuivent, les évêques de France invitent les pouvoirs publics à travailler sans relâche à l’insertion des Roms.


De jeunes roms posent dans un campement de fortune, le 26 dcembre 2007 à Lille.
Avec cet article

Une nouvelle fois, l’Église s’invite dans le débat national. Son intervention cette fois concerne les Roms. Jeudi 13 septembre, réagissant aux démantèlements de nombreux camps de Roms, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France a publié une déclaration titrée « Sortir les Roms de la marginalité » .

Constatant que « où qu’elles aillent, les populations roms se sentent souvent stigmatisées », que « des obstacles sont mis à leur insertion par des conditions restrictives de leur droit au travail », ce texte appelle à « dépasser les préjugés pour aider ces familles à sortir de la marginalité ».

S’il reconnaît que les problèmes de salubrité et de sécurité publique sont « réels », il demande que les mesures qui doivent être prises soient « respectueuses » des personnes concernées. Et encourage enfin les pouvoirs publics à travailler « sans relâche » à l’insertion des Roms, et à mettre en œuvre les dispositions existantes au niveau européen.

MONTÉE AU CRÉNEAU
Déjà durant l’été 2010, après les démantèlements de camps et les expulsions très médiatisées, les responsables de la pastorale des gens du voyage et des migrants, la Mission de France et plusieurs évêques de sensibilités différentes étaient intervenus en faveur des Roms. Le dimanche 22 août, lors de l’angélus, le pape lui-même s’était invité dans le débat en appelant en français à « savoir accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toute nation et de toute langue ».

Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur de l’époque, s’était alors vu contraint d’inviter le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, pour tenter de calmer le jeu.

En cette rentrée, les évêques ont décidé de monter à nouveau au créneau pour exprimer la proximité de l’Église avec les plus faibles et éveiller les consciences sur les conditions d’application des lois au regard de la dignité humaine. Nombre de catholiques sont en effet engagés dans des associations de soutien aux Roms.

RENCONTRE ENTRE MANUEL VALLS ET LE CARDINAL BARBARIN À LYON
Particulièrement à Lyon où Manuel Valls, le ministre de l’intérieur, doit aujourd’hui rencontrer le cardinal Philippe Barbarin : la paroisse de Gerland accueille ainsi depuis plus d’un an des familles évacuées des camps de l’agglomération lyonnaise et désormais accompagnées par le Secours catholique. Idem dans celle, toute proche, de Vaulx-en-Velin. Sans parler des logements offerts à titre individuel.

Après le démantèlement, le 28 août, d’un camp à Saint-Priest où vivaient 180 Roms, le cardinal Barbarin a décidé d’entamer une réflexion de fond sur le sujet. Le P. Bruno-Marie Duffé, vicaire épiscopal Famille et société, aumônier des politiques et chargé du suivi des Roms, a rédigé à sa demande un texte intitulé « Vigilance et propositions de l’Église après les actions récentes de démantèlement des camps de Roms dans différentes régions ».

Ce texte, encore à usage interne, se conclut par trois propositions : créer une instance de concertation entre élus, police, justice, associations de solidarité et Églises pour assurer la décence des conditions d’hébergement des Roms ; mettre sur pied un programme de soutien assorti d’un contrat mutuel entre la collectivité et les Roms afin de sortir de la logique « expulsion – aide au retour – nouvelles implantations précaires » ; enfin, mettre en œuvre une politique de coopération permettant à des jeunes Français diplômés de partir dans les pays d’origine des Roms ou d’assurer une mission d’une année auprès d’eux en France.

NE PAS OUBLIER LA CONCERTATION
Dans ce texte, le P. Duffé met également en garde contre le risque de voir les actions de solidarité – notamment celles dans lesquelles l’Église est impliquée, « ce qui est bien dans sa mission » – oublier cette nécessaire concertation entre élus, associations, Églises et représentants des Roms eux-mêmes.

Dans leur déclaration, les évêques de France insistent enfin sur l’accueil « au niveau spirituel » Shocked Rolling Eyes que doivent savoir proposer les communautés chrétiennes aux Roms qui le souhaitent. « La crise actuelle, aussi aiguë soit-elle, ne doit pas nous amener à nous replier sur nous-mêmes », concluent-ils. « Nous ne la résoudrons pas en rejetant l’autre. »

MARTINE DE SAUTO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
Lassé de Tintin au Congo ...le Barbaresque pense à la récup !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angers - les parents de la fillette qui a insulté C. Taubira mettent en cause "ses lectures de Tintin, avec ses peaux de banane".
» BD Tintin et le trésor de Rackham le rouge
» Traduire les albums de Tintin
» Ma mère a la SEP - auteur: Tintin
» Tintin ou Jim Hawkins ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Bruits de chapelles et soupirs de confessionnaux :: Les errements compulsifs et incontrôlés de Mgr Barbaresque primat de la Gaule-
Sauter vers: