Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'éolien tourne au ralenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'éolien tourne au ralenti   Ven 31 Aoû - 7:37

L’éolien terrestre tourne au ralenti
par Guillaume Duhamel, Jeudi 30 août 2012
Share on facebook Share on twitter


Les objectifs qu'a fixé le Grenelle de l'environnement pour l'éolien terrestre à l'horizon 2020 seront très difficiles à atteindre et des milliers d'emplois verts pourraient prochainement disparaître
Législation contraignante, difficultés de financement, problèmes chroniques de raccordement au réseau d’électricité : la filière marche-t-elle sur les traces du secteur solaire ?

23 % d’électricité produite à partie des énergies renouvelables à l’horizon 2020. Cet objectif a été fixé par l’ancienne majorité en 2007, dans le cadre du Grenelle de l’environnement. Seulement voilà : une crise économique d’une gravité comparable à celle qui a débuté après le krach de Wall Street en 1929 est survenue depuis, ébranlant les bonnes intentions écologiques originelles de Nicolas Sarkozy. Au grand désarroi d’ONG de protection de l’environnement qui ont petit à petit été écartées du processus décisionnaire.

Après l’accident de Fukushima, l’ex-chef de l’État s’est en outre posé d’abord en « hyperdéfenseur » de l’énergie nucléaire. Rendons toutefois à César ce qui lui appartient, car c’est bien sous son impulsion que le train de l’éolien offshore a été mis sur les rails. Et depuis ?

Depuis, la France a élu un nouveau président pour qui la transition énergétique est une priorité, à tout le moins dans les discours officiels. Car dans les faits, le camp socialiste n’est pas plus déterminé que l’UMP à faire une croix sur l’atome, au risque de déplaire à son allié écologiste, qui semble de plus en plus encombrant… mais lui est redevable sur le plan électoral. On ignore également le sort qui sera réservé aux technologies « propres » et si le très sensible dossier des gaz de schiste sera ou non rouvert dans les années voire les mois à venir. Une chose est sûre : la transition énergétique ne se fera pas du jour au lendemain et indépendamment des contraintes d’ordre logistique, elle suppose des investissements considérables que l’État aura bien du mal à réaliser.

Il faudra aussi songer à prendre rapidement des mesures pour soutenir le secteur éolien, lequel traverse une passe difficile. Confirmant le constat émis par les professionnels, ERDF (Électricité Réseau Distribution France) a en effet déploré la semaine dernière « un ralentissement inquiétant » du nombre de parcs connectés.



Des milliers d’emplois verts menacés

Si l’on en croit ses chiffres, à peine deux cent quinze mégawatts (MW) éoliens ont été mis en service lors du premier semestre, contre trois cent quarante durant les six premiers mois de 2011, qui avec au bout du compte huit cent soixante-quinze MW mis en service était déjà une année décevante… À ce rythme, l’objectif de dix-neuf mille MW d’électricité issue de l’éolien terrestre d’ici 2020 (NDLR : qui devra représenter 10 % du bouquet énergétique français à cette échéance, soit sept points et demi de plus qu’aujourd’hui) ne sera assurément pas atteint. Mais comment expliquer un rythme aussi peu soutenu ?

Le SER (Syndicat des Énergies Renouvelables) a avancé plusieurs explications. Dénoncée à maintes reprises par l’ensemble des acteurs de la filière, vent debout contre la deuxième loi du Grenelle, jugée trop contraignante, la multiplication des démarches administratives nécessaires au dépôt des projets réduirait considérablement le nombre de ces derniers. De même, les recours judiciaires contre les parcs et les ZDE (Zones de développement de l’éolien) tendent à se multiplier, entraînant des retards souvent importants dans le déploiement des différentes installations. Quant aux délais de raccordement, ils sont de plus en plus longs en raison du manque de capacité d’accueil des réseaux électriques.

Des difficultés de financement liées à la crise économique, mais aussi, manifestement, un manque de volonté politique noircissent encore le tableau et d’après le syndicat, cité par nos confrères du site Internet Enerzine.com, les incertitudes quant à l’avenir du tarif d’achat de l’électricité d’origine éolienne vont encore aggraver la situation : « le volume des MW éoliens raccordés pour les deux derniers trimestres 2012 risque de diminuer encore. Cette incertitude affecte l’ensemble de la chaîne de valeur et compromet, d’ores et déjà, des milliers d’emplois ».

Des emplois verts d’autant plus précieux que l’éolien demeure un secteur d’avenir. À condition bien sûr de l’aider financièrement et politiquement à surmonter la crise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
L'éolien tourne au ralenti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lempel] La galaxie tourne très bien sans matière noire, merci
» LA TERRE TOURNE-T-ELLE AUTOUR DE LA LUNE?
» vitesse de rotation des chakras
» Heure de vie de classe qui tourne au bazar...
» mini projet d'une petite éolien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: L'état de notre planète :: Le problème de l'énergie-
Sauter vers: