Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le racisme "inconscient" ou la conception très "répoublik bananière" de l'immigration à la Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Le racisme "inconscient" ou la conception très "répoublik bananière" de l'immigration à la Française    Lun 20 Aoû - 16:31

L’immigration « choisie »

19 Août 2012 Par parmeau


L’immigration « choisie »

Il faut venir voir dans notre merveilleux midi, vous savez, cette Provence si accueillante ! Penchons-nous tout d’abord sur la saison des vendanges ! Elle a lieu dans le Languedoc-Roussillon, le Gard et le Var. Autre exemple ! Il concerne celui des fruits et légumes dont les travaux consistent à l’entretien et la cueillette des vergers situés dans la vaste plaine vauclusienne : entre Avignon et Cavaillon. Pratiqués d’une année sur l’autre, ceux-ci se font presque sans interruption ! Autre exemple, les cultures des grandes et innombrables serres qui bordent l’Étang de Berre, proche de la ville du même nom, représentent une importante activité. Il y a également l’exploitation des salins de Giraud et son cadre de vie qui ne manquent pas de sel ! Sans oublier les célèbres rizières pieds dans l’eau, toujours en Camargue. Elles ne crachent pas sur le personnel rompu à ces taches afin de mieux prospérer. Tous ces travaux nécessitent une nombreuse main-d’œuvre pas chère, connaisseuse, mais non syndiquée ! Moins encore regardante s’agissant des conditions d’accueil et de nourriture. Elle doit répondre au doigt et à l’œil, sans rechigner sur les heures supplémentaires. Exempte de tous les droits et de toutes les aides, elle est « logiquement » contrainte à payer les cotisations sociales et fiscales. « Ben oui ! Allons… »

En intersaison, un certain nombre d’entre eux rentrent chez eux avec leurs maigres économies, sans salaire, et le risque de ne pas pouvoir revenir. D’autres, peu nombreux, restent sur place de crainte de perdre leurs emplois d’ici la prochaine année et vivent loin de leur famille ! Ils errent en groupe, ou seul. On dit qu’Ils salissent notre beau paysage à cause de leur misère un peu trop voyante… « Et puis ces noirs, ces Arabes, ça craint, oh! En plus, ils viennent manger notre pain avec l’argent qu’ils ont volé à la sécu et aux allocations familiales... : Écoute-moi bien ! Ils ont l’air comme çà... ! Mais ils ne sont pas à plaindre va! Et puis on ne leur a pas demandé de venir ! Alors hé…»

Et bien si justement ! Ils viennent par tous les moyens légaux : bateaux, avions. Ils débarquent à la demande d’entreprises, de sociétés, de groupements d’agriculteurs, de particuliers de haut vol, friands de cette main-d'œuvre hyper malléable. Les formalités ? Pas de problèmes ! Visa temporaire, laissé passé provisoire, graissage de papates, renvois d’ascenseur, rien n’est négligé pour le parfait fonctionnement d’une aussi lucrative affaire ! Lorsqu’un de ces individus, aux regards de quelques bons Français avides de justice expéditive, déprécie un peu trop notre beau paysage, on l’embarque dans un avion entre deux policiers au nom de cette fameuse régulation de l’émigration. Les autres, plus entreprenants et certainement désireux de changer pour une vie meilleure, réclament leur naturalisation. Leur sort, pas plus enviables puisque le droit Français ne parait pas suffisant, leur impose un devoir impossible à honorer : celui d’être transparent !

Voilà la vraie vérité sur cette manipulation à canons superposés. Il est fondé sur un système qui sert ceux qui s’enrichissent sans aucune entrave, et ceux qui, porteurs d’un puissant désir de rester ‘’entre Français’’, lancent le pouce vers le bas comme aux heures sombres de notre antiquité méditerranéenne. Je ne parle ici que de la région que je connais le mieux, mais nul doute qu’elle n’est pas la seule. Enfin ! Le comportement de ces bons Français, peuple de Aigues-Mortes, Sainte-Marie de la mer et d’ailleurs, est très peu sensible à ces trafics en tout genre! Ils sont pourtant parfaitement au fait des détails de cette tragicomédie ! Ils sont bien souvent directement intéressés par les retombés de ce commerce à double bande !

Connue aujourd’hui sous le nom de Vierge noire, Sara était accompagnée de ses trois servantes, c’était il y a très longtemps ! Venue tout droit de sa terre juive sur un frêle esquif, elle posa pour la première fois ses pieds nus sur cette plage déserte de Camargue devenue Sainte-Marie. Elle n’eut alors d’autre souhait que d’y trouver repos, gite et protection ! Tout un symbole !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
Le racisme "inconscient" ou la conception très "répoublik bananière" de l'immigration à la Française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche texte pour collégiens sur le racisme
» Machette
» François Dubet fustige la "tradition élitiste" française, dont "bénéficient très largement" les enfants d'enseignants (Le Français aujourd'hui, n°183)
» Liste des 290 Humeurs - la langue française étant très riche.
» Promesse de la Très Sainte Vierge Marie aux dévots du Rosaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Sur la place du marché :: Dans la démocrassouille fumeuse et technocratique du capitaine de Pédalo-
Sauter vers: