Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comme prévu par les impérialistes US l'Iran est désormais en point de mire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Comme prévu par les impérialistes US l'Iran est désormais en point de mire   Lun 30 Juil - 4:29

Iran: un plan US de frappes préventives ?
Mis à jour le 29/07/2012 à 17:34 | publié le 29/07/2012 à 17:07 Réactions (88)

Recommander
Le conseiller américain à la sécurité nationale a informé le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou d'un plan B des États-Unis sur des frappes préventives contre des installations nucléaires iraniennes, selon le quotidien israélien Haaretz aujourd'hui.

Tom Donilon, conseiller du président Barack Obama, a rencontré à Washington Nétanyahou il y a deux semaines lors d'un dîner de trois heures, a rapporté le journal. "Donilon a cherché à faire comprendre que les États-Unis se préparaient sérieusement à la possibilité que les négociations (avec Téhéran sur son programme nucléaire controversé) aboutissent à une impasse et qu'une option militaire serait alors nécessaire", a affirmé Haaretz.

Démenti israélien

Un responsable israélien, parlant sous couvert de l'anonymat, a démenti cette information. "Rien dans cet article n'est correct. Donilon n'a pas rencontré le Premier ministre à dîner, ne l'a pas vu en tête-à-tête, et n'a pas présenté un plan d'action pour attaquer l'Iran", a-t-il dit.

Cette information est publiée alors que le candidat républicain à la présidentielle américaine Mitt Romney a rencontré dimanche plusieurs dirigeants israéliens à Jérusalem, dans le cadre d'une tournée visant à asseoir sa stature sur le plan international. Mitt Romney a critiqué au cours de sa campagne la politique de son adversaire vis-à-vis de l'Iran, ennemi juré d'Israël, promettant des sanctions plus sévères s'il était élu.

Israël, considéré comme l'unique puissance nucléaire de la région, un statut sur lequel il maintient l'ambiguïté, présente le programme nucléaire iranien comme une menace pour son existence, se référant aux déclarations répétées des dirigeants de la République islamique prédisant ou souhaitant sa disparition.

Les principaux responsables israéliens, Nétanyahou en tête, agitent périodiquement la menace d'une opération militaire, exprimant leurs doutes sur l'efficacité des sanctions contre Téhéran, qui proteste du caractère purement civil de son programme nucléaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La 3ème guerre mondiale est dans les starting blocks   Mer 15 Aoû - 14:34

Le ministre israélien de la Défense civile évoque un conflit d'un mois et se déroulant sur plusieurs fronts. Selon la presse, le gouvernement israélien voudrait lancer son assaut avant la présidentielle américaine de novembre.

«Le front israélien est préparé comme il ne l'a jamais été.» Après le ministre israélien de la Défense, c'est au tour de son collègue de la Défense civile d'évoquer le sujet d'une éventuelle offensive d'Israël contre l'Iran. Dans une interview au quotidien Maariv, Matan Vilnaï estime que l'offensive de l'État juif s'étalerait sur trente jours et que cette guerre se déroulerait sans doute sur plusieurs fronts. Outre l'Iran, Israël devrait sans doute faire face à des ripostes du Hezbollah libanais et des militants palestiniens du Hamas dans la bande de Gaza.

Faisant écho à des propos tenus par le ministre de la Défense, Ehoud Barak, Vilnaï s'attend à ce que des centaines de missiles s'abattent quotidiennement sur les villes israéliennes et fassent jusqu'à 500 morts. «Il pourrait y avoir moins ou plus de morts, mais c'est le scénario auquel nous nous préparons. Il n'y a pas de place pour l'hystérie», assure-t-il. «Tout comme les Japonais sont prêts à être frappés par un tremblement de terre, les Israéliens doivent réaliser que quiconque vit dans ce pays doit s'attendre à des tirs de missiles sur le territoire hébreu», a déclaré Vilnaï, qui sera nommé en septembre ambassadeur en Chine et va être remplacé par un ancien dirigeant des services secrets israéliens.

Système d'alerte par messages SMS
Selon la presse israélienne, le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, et Ehoud Barak souhaitent attaquer les sites nucléaires iraniens avant l'élection présidentielle américaine de novembre. Sur le terrain, l'armée israélienne s'active. Les batteries antimissiles disséminées sur le territoire israélien vont être équipées d'un nouveau système améliorant leurs capacités d'interception en vol. Par précaution, les stocks de munitions vont être répartis dans un plus grand nombre de bases afin que les pertes soient limitées en cas d'attaques ciblées de missiles. L'armée a également emmagasiné dans des usines civiles des dizaines de milliers de rations alimentaires de combat et d'autres équipements. Des kits contreantichimiques et bactériologiques sont disponibles pour plus de la moitié de la population. L'armée est aussi en train de tester un système d'alerte par messages SMS pour prévenir la population en cas d'attaques de missiles.

Malgré tous ces préparatifs, les États-Unis veulent encore croire qu'Israël n'a pas pris la décision «à ce stade» de mener des frappes aériennes contre les installations nucléaires iraniennes. Interrogé mardi à ce sujet lors d'une conférence de presse, le patron du Pentagone, Leon Panetta s'est voulu rassurant, estimant qu'il y avait «encore de l'espace pour négocier» une solution diplomatique avec Téhéran. Le ministre américain s'est rendu début août à Jérusalem, où son plaidoyer pour laisser le temps aux sanctions et aux négociations sur le programme nucléaire iranien semble manquer de produire son effet. Les États-Unis se sont dits prêts à intervenir militairement contre l'Iran en dernier ressort, une fois la voie diplomatique épuisée. Pour Washington, d'ailleurs, des frappes israéliennes pourraient «retarder mais pas détruire les capacités nucléaires de l'Iran». De son côté, l'Iran affirme ne pas croire à une attaque «stupide» de la part d'Israël.

Que voulez vous le capitalisme ne sait résoudre ses crises qu'au prix de millions de morts... What a Face What a Face affraid What a Face What a Face affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La 3ème guerre mondiale a commencé   Ven 28 Sep - 9:10

Nétanyahou: «L'Iran aura la bombe l'été prochain»
Mots clés : Sanctions, Iran, Israël, Benyamin Netanyahou, ONU

Par Adrien Jaulmes
Mis à jour le 28/09/2012 à 09:38 | publié le 27/09/2012 à 23:30 Réactions (23)

Le premier ministre israélien a tracé lui-même au feutre une ligne sur un schéma représentant une bombe munie d'une mèche allumée. Crédits photo : KEITH BEDFORD/REUTERS

Le premier ministre israélien a demandé jeudi devant l'ONU l'établissement d'une «ligne rouge claire» pour empêcher l'Iran de se doter d'une arme atomique.

Nétanyahou a demandé à l'ONU qu'une «ligne rouge» soit fixée pour arrêter le programme nucléaire iranien, sans quoi, a-t-il prévenu, l'Iran possédera l'été prochain assez d'uranium enrichi pour fabriquer une bombe atomique. «Face à une ligne rouge claire, l'Iran reculera», a dit le premier ministre israélien devant l'Assemblée générale de l'ONU, en traçant lui-même au feutre une ligne sur un schéma représentant une bombe munie d'une mèche allumée.

«L'Iran est actuellement à 70% de son programme, la première phase est terminée et la seconde est déjà entamée. Au rythme actuel, l'Iran entrera à l'été prochain dans la phase finale», expliquant qu'il fallait stopper le programme iranien avant qu'il ne dépasse les 90% de son achèvement. «La question n'est pas de savoir quand l'Iran sera capable de construire une bombe, mais quand nous ne serons plus capables de l'arrêter», a expliqué Benyamin Nétanyahou.


«Sentiment d'urgence»
«Il est tard, très tard… Je parle aujourd'hui avec un sentiment d'urgence», a-t-il ajouté. «La diplomatie a échoué. L'Iran utilise la diplomatie pour progresser dans son programme», a dit Nétanyahou. «Les lignes rouges ne conduisent pas à la guerre, les lignes rouges empêchent les guerres», a-t-il conclu. «Des lignes rouges auraient pu empêcher la première guerre du Golfe. Des lignes rouges auraient pu empêcher la Seconde Guerre mondiale.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: et le laquais Israëlien a le rôle du voltigeur   Mar 6 Nov - 10:29

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s'est déclaré "prêt, s'il le faut", à déclencher une attaque contre les sites nucléaires iraniens, dans une interview lundi 5 novembre à la télévision israélienne.



Ces propos ont été diffusés à la veille de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, alors que Benjamin Netanyahu a pressé - en vain - ces dernières semaines l'administration Obama de fixer une "ligne rouge" au régime de Téhéran afin d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire.

Je suis bien sûr prêt, s'il le faut, à presser sur le bouton" pour lancer une attaque contre les installations nucléaires iraniennes, a déclaré à la chaîne 2 de la TV israélienne Benjamin Netanyahou, qui à aucun moment n'a évoqué une frappe nucléaire.

Le programme nucléaire iranien inquiète Israël et les pays occidentaux, qui redoutent malgré les démentis de Téhéran qu'il dissimule un volet militaire, ce que l'Etat hébreu considère comme une menace pour sa propre existence.

Le Premier ministre répondait à la journaliste Ilana Dayan qui lui avait demandé: "Etes-vous vraiment prêt à presser sur le bouton ?" pour attaquer l'Iran.

J'espère que ce ne sera pas le cas. En fin de compte, la responsabilité repose sur le Premier ministre, et tant que je serai Premier ministre, l'Iran n'aura pas l'arme nucléaire. S'il n'y a pas d'autre moyen, Israël est prêt à agir", a-t-il répondu.

Benjamin Netanyahou a toutefois souligné qu'il "ne se jetait pas dans la guerre".

"Si on peut régler la question (du nucléaire iranien) par des pressions internationales, tant mieux (...) Mais nous sommes sérieux. Ce ne sont pas des faux semblants", a insisté Benjamin Netanyahu dans cette émission.

Le Premier ministre a expliqué qu'à la suite de ses mises en garde, "le président (Barack) Obama a formellement reconnu à Israël le droit à l'autodéfense, et le président (François) Hollande aussi". Benjamin Netanyahu a effectué la semaine dernière une visite en France où il a rencontré pour la première fois le chef de l'Etat.

Attaque déjà envisagée

Selon la chaîne 2, Benjamin Netanyahou et son ministre de la Défense Ehud Barak ont donné en 2010 ordre à l'armée de préparer une attaque contre des installations nucléaires iraniennes, qui a finalement été annulée.

L'ordre n'a pas été appliqué en raison de l'opposition du chef d'état-major de l'époque, le général Gaby Ashkenazi, et du chef du Mossad en poste Meïr Dagan, a affirmé la Chaîne-2.

Ehud Barak, qui a été interviewé par la chaîne, a affirmé que le chef d'état-major avait répondu à Benjamin Netanyahou que l'armée n'était pas prête car elle ne disposait pas des moyens opérationnels de lancer une attaque contre l'Iran.

Selon Ehud Barak, la décision d'élever le niveau d'alerte "ne signifiait pas nécessairement une guerre". Finalement, le projet d'attaque a été abandonné.

Lignes rouges

En septembre, Benjamin Netanyahu avait réclamé avec insistance à la Maison Blanche d'imposer à Téhéran "des lignes rouges claires" à ne pas dépasser dans son programme nucléaire, en menaçant de frapper préventivement les installations atomiques iraniennes.

Toutefois, il s'est heurté à un refus du président Obama - avec lequel il entretient des relations très fraîches - qui, comme le reste de la communauté internationale, privilégie à ce stade un durcissement des sanctions contre l'Iran.

Israël n'a jamais reconnu posséder des armes atomiques, mais les experts estiment que l'Etat hébreu possède au moins 200 ogives nucléaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme prévu par les impérialistes US l'Iran est désormais en point de mire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme prévu par les impérialistes US l'Iran est désormais en point de mire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Impérialisme Islamo Arabe - Interview d Hossain Salahuddin
» l'objet transitionnel ou "doudou"
» Vivre comme un roi
» Comme Jésus est beau dans l’Eucharistie !
» Topaze Impériale de Ouro Preto Minas Gérais Brésil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Sur la place du marché :: Les dérives de l'occident-
Sauter vers: