Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ces affaires soigneusement étouffées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Ces affaires soigneusement étouffées   Mar 29 Mai - 7:07

Si les mœurs de Jack Lang font l’objet de nombreuses rumeurs depuis l’histoire des Ballets roses et bleus, que des élus se sont risqués à le dénoncer comme pédophile notoire sans que jamais il ne porte plainte, tout ceci n’a été jamais enquêté par les médias-dominés traditionnels. Cette caste imbue, menteuse et incompétente, s’est mise d’accord, entre rédactions ou pas, pour que l’omerta soit sa ligne éditoriale. Donc, rien à attendre de ce côté puisque la loi du silence demeure comme ce fut le cas pour les agissements de DSK et bien d‘autres, dans d’autres domaines, dès qu'il s‘agit de couvrir cette pseudo élite corrompue.

Si les crimes sexuels commis par Jack Lang s’avéraient être, non pas une très vieille rumeur très persistante, mais des faits connus et avérés depuis longtemps par de nombreux journalistes et hommes politiques de gauche, il est inadmissible que ce type soit honoré et reçu régulièrement par l’ensemble des médias et érigé en parangon, principalement sur les médias du service public. Il est partout !.
Si Lang devait être condamné pour ces crimes de pédophilie, ses protecteurs et ses encenseurs devraient eux-mêmes être condamnés pour non-dénonciation de crimes et virés manu militari.
Si ces crimes sexuels ne sont pas dénoncés, en restant des faits réels, comme cela semblerait être le cas, cela nous démontre le haut niveau d’amoralité qui règne dans le monde médiatico-politique. Mais c’est vrai, comme certains d'entre eux, sont eux-mêmes des pédophiles, il est plus facile de comprendre pourquoi ce silence criminel enrobe l’atmosphère d'une chape de plomb depuis des décennies. Comme il est habituel et récurrent aussi que l'engeance nous soit vendue comme étant la crème de l'élite, en nous prenant pour de sombres imbéciles. Mais il ne faut pas oublier que l'ère internet a permis de regarder derrière le miroir, de faire tomber bien des masques et de faire craquer de nombreux épais vernis. Internet est l'arme à double tranchant, le bien et le mal extrême, mais c'est aussi grâce à lui que l'impunité accordée à certains cessera.

Débarrassons-nous de cette vermine qui viole, traumatise, torture et assassine les enfants pour assouvir leur simple plaisir éjaculatoire de psychopathes, et demandons la démission de ceux qui les protègent.

Silence radio de l'ensemble des médias en ce qui concerne la plainte qui suit

Donde Vamos / Source

Affaire Verdin: la plainte contre Lang, Hollande et Moscovici est recevable

Donde Vamos

J'en avais déjà parlé il y a quelques mois: Dominique Verdin, le père de Laureen, une enfant décédée d'une MST contractée lors des viols en réunion dont elle a été victime, a déposé une plainte contre Lang, Hollande et Moscovici. Celle-ci vient d'être jugée recevable, donc un juge d'instruction devrait (on l'espère) instruire.

Dominique Verdin l'a annoncé hier sur la page

de son groupe Facebook , la plainte qu'il a déposée contre le trio de choc est donc retenue par la Justice, ce qui ne manque pas d'étonner. (Hollande est au pouvoir maintenant, donc il faut le faire tomber ?)

Pour résumer l'affaire, Verdin n'a jamais connu sa fille. Elle est née après que sa compagne et mère de l'enfant l'eut quitté, fin 1996. Laureen naît le 31 janvier 1997. Cette année-là, l'ex de Verdin se retrouve dans un foyer pour femmes enceintes: le foyer d'Ariane à La Roche-sur-Yon. Un foyer qui a défrayé la chronique il y a quelques années.

Etrangement, selon le quotidien Le Parisien du 12/05/2005, le directeur de ce foyer était poursuivi pour viols et agressions sexuelles sur des pensionnaires et des salariées. Il a été placé en garde-à-vue puis libéré sous contrôle judiciaire, et remis en taule. Le directeur en question, Jean-Pierre Baudry (6e directeur du foyer en 8 ans), a été condamné à 13 ans de prison pour "deux viols, quatre agressions sexuelles et deux harcèlements", et à 15 ans en appel .

Auparavant, selon Libération, Baudry a déjà été condamné
"En 1993, la cour d'appel d'Amiens l'avait condamné à cinq ans de prison ferme pour avoir détourné 4,5 millions de francs alors qu'il dirigeait une maison de l'enfance dans l'Oise, à Coye-la-Forêt. Dans les années 80,
l'accusé était un notable de cette région : candidat défait de la droite (RPR-UDF) aux législatives de 1988 à Creil, et vice-président du conseil économique et social de Picardie". Il arrive ensuite au Foyer d'Ariane.

Le Foyer d'Ariane, émanation du courant de Philippe DeVilliers et anti-avortement, était financé par le Conseil général, qui a défendu Baudry avec acharnement même après sa mise en examen: "Mis en examen le 3 février 2005, Jean-Pierre Baudry est d'abord laissé en liberté, puis écroué le 11 février. Quelques jours plus tard, la préfecture de la Vendée et la Ddass lancent une enquête administrative. Le rapport conclut qu'il n'existe aucun dysfonctionnement, que le foyer respecte les réglementations et que les contrôles y sont réguliers. Le conseil général et l'AVAVPF
se portent parties civiles au procès".
Le but de ce foyer était d'offrir "

une alternative à l'IVG aux jeunes femmes enceintes". Le foyer était géré par l'AVAVPF (Association vendéenne pour l'accueil de la Vie et la Promotion de la Famille), les locaux étaient payés par le département selon le vœu du président du Conseil Général, Philippe De Villiers.

En 2000, une plainte contre le foyer d'Ariane, lancée par une association de défense des femmes, est classée sans suite.

Baudry était dans ce foyer après le passage de la mère de Laureen, mais les dysfonctionnements y duraient depuis quelques années déjà, d'après un rapport de la DDASS en 2001. En outre, le compagnon de la mère de Laureen (au moins jusque fin 2011) connaissait Jean-Pierre Baudry.

D'après Verdin, qui a recueilli différents témoignages, "tout le monde allait au Maroc et en Thaïlande, tous les ans à la même époque. Cet ex-compagnon a rencontré Jack Lang au Maroc".

Quant aux viols, certains auraient été commis sur la péniche Le Makaï
, amarrée à Paris.
En 1999, Laureen aurait donc été violée par Lang.
Le 10 juin 2001, une procédure est lancée par les services sociaux de la Roche-sur-Yon contre la mère de Laureen, pour des faits d'attouchements et de viols en réunion sur Laureen.
Verdin a retrouvé la trace de cette procédure, restée lettre morte.
Il y a aussi le témoignage de quelqu'un qui a vu et dénoncé la "soirée d'anniversaire " au cours de laquelle la petite a été violée en réunion. Laureen est entendue par la police, un PV existe, mais la petite reste prostrée et ne dit rien. Comme c'est très souvent le cas lors de la première audition d'un mineur victime d'abus sexuels.

En 2002, Baudry arrive comme directeur du Foyer d'Ariane.

Le 22 décembre 2003, Laureen décède à Nantes. Elle est enterrée à 40 km de La Roche sur Yon.

A ce moment, Verdin qui sait qu'il a une fille, prend un détective, qui lui apprend en juillet 2004 que Laureen est morte. Ensuite, Verdin rencontre son ex qui lui confirme que Laureen était bien sa fille. Elle lui dit que Laureen a été placée et qu'elle est décédée d'une infection dans l'ambulance qui l'amenait à l'hôpital. De fait, la petite traînait une MST depuis six mois et personne n'a jugé utile de la faire soigner.

Verdin finit par apprendre que si Laureen a bien été placée, c'était pour des soupçons de pédophilie. Il apprend encore par un témoin, voisin et autre ex de la mère de Laureen, qui a été condamné pour avoir violé ses enfants, que des partouzes ont bien eu lieu, dont Laureen a été victime.

Verdin lance alors, en juin 2007, une procédure pour les viols en réunion, procédure qui s'est perdue, lui explique-t-on en juillet 2011.

Aujourd'hui comme par miracle, après que Verdin eut tout fait pour faire connaître l'histoire de sa fille, la plainte avec constitution de partie civile qu'il a déposée contre Hollande et Moscovici pour complicité de viols en réunion, et contre Lang pour les viols
en réunion, n'a pas été classée sans suite, ni perdue.
D'après Verdin, les abus ont continué après le placement de Laureen en famille d'accueil.

Verdin explique l'affaire dans cette vidéo:




http://youtu.be/u3NZIxLUpic





 
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La répoublique irréprochable n'est-ce pas ?   Jeu 31 Mai - 2:28

Sylvie Andrieux : une nouvelle casserole marseillaise pour le PS

30 mai 2012 à 22:06


Renvoyée en correctionnelle, la députée PS, en lice aux législatives à Marseille, aurait détourné des subventions destinées à des associations fictives à des fins électoralistes.

Par OLIVIER BERTRAND Correspondant à Marseille
Le PS n’a pas fait le travail en amont ? La justice le fait à sa place, à dix jours des législatives. Alors que la députée socialiste Sylvie Andrieux (50 ans) se présente dans la 3e circonscription de Marseille, le juge d’instruction Franck Landou a signé mardi une ordonnance qui la renvoie devant le tribunal correctionnel pour détournement de fonds publics, dans une affaire qui remonte aux années 2000. Alors vice-présidente chargée de la politique de la ville au conseil régional Paca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
Ces affaires soigneusement étouffées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M2 Pratique du droit pénal des affaires
» EAD Ecole d’Administration et Direction des Affaires
» clause d'arbitrage (droit des affaires)
» Emission quebecoise: Les affaires ovnis non classées
» annales droit des affaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Sur la place du marché :: Dans la démocrassouille fumeuse et technocratique du capitaine de Pédalo-
Sauter vers: