Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ça conteste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: ça conteste ?    Sam 14 Avr - 8:46

BENOÎT XVI DANS LA TOURMENTE
Les prêtres d'Europe appellent à «désobéir»
Mis à jour à 08h32
Les prêtres d'Europe n'en peuvent plus des affaires de pédophilie dans l'Eglise catholique. Ils réclament au pape des réformes et, en attendant, appellent à la «désobéissance religieuse».




Benoît XVI
Le pape Benoît XVI fait face à une effervescence de mouvements de désobéissance en Europe, qui ont pris une nouvelle ampleur à la suite des scandales des prêtres pédophiles.

Le phénomène touche toute l’Europe, mais c’est dans deux pays où les Eglises ont été particulièrement affectées par ces abus que la contestation est la plus virulente: l’Autriche et l’Irlande.

L’Autriche, où un ancien archevêque, Hans Hermann Grör, a été accusé de pédophilie, est devenue un laboratoire de la contestation.

400 religieux y ont lancé en 2011 l"Initiative des prêtres", un "appel à la désobéissance religieuse" qui essaime en Allemagne et qui réclame l’ordination des femmes. Au point que Benoît XVI, dans un discours devant 1500 prêtres le Jeudi Saint, a fait allusion à cette initiative et assuré que cette désobéissance, qui menace de déboucher sur un schisme, n’est pas une bonne solution pour renouveler l’Eglise.

C’est en Autriche aussi que, ces derniers jours, le cardinal de Vienne, Christoph Schönborn, proche de Benoît XVI, a reçu et confirmé à son poste un conseiller paroissial homosexuel, que son curé désapprouvait.

Appel à la réforme

En Irlande, où l’Eglise est traumatisée par les révélations de milliers d’abus pédophiles, un vaste mouvement estime que l’Eglise doit se renouveler en profondeur en acceptant la contraception, l’ordination des femmes, le mariage des prêtres...

820 des 3400 prêtres irlandais ont serré les rangs autour d’un des leurs, le père Tony Flannery, critiqué au Vatican, qui demande une évolution libérale de l’Eglise.

En Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas --pays où de nombreux abus sont venus au jour--, en France, en Grande-Bretagne, en Espagne, la contestation s’organise aussi. Les droits des femmes et les homosexuels dans l’Eglise sont au centre des préoccupations.

Pour les contestataires, la crise est née d’une crispation du Vatican sur les mœurs et de son refus des réformes. Selon eux, l’étendue du scandale pédophile s’explique notamment par le refus de prendre en compte la sexualité dans la vie des prêtres.

S’ajoutent des tensions sur le terrain: dans le sud de l’Allemagne notamment, certains paroissiens protestent contre le regroupement des paroisses dû au manque de prêtres. Ils jugent qu’un rôle accru des laïques et des prêtres mariés pourraient pallier ce manque.

Ce n’est pas seulement dans le camp "progressiste" que le pape est confronté à des rebellions: les intégristes de la Fraternité Saint Pie X refusent le Concile Vatican II.

Dans son discours du Jeudi Saint dans la basilique Saint-Pierre, Benoît XVI a déploré une "situation souvent dramatique de l’Église", se demandant si le fait de tirer dans toutes les directions permet d’y remédier: "La désobéissance est-elle un chemin pour renouveler l'Église?"

Joseph Ratzinger a appelé aussi à "ne pas simplifier le problème" des réformes, admettant que le désir de changement avait motivé le Christ lui-même face au clergé juif de son temps.

Contre l'immobilisme

Benoît XVI a reconnu également une certaine sincérité des réformateurs autrichiens, "quand ils disent être convaincus qu'on doit affronter la lenteur des institutions par des moyens drastiques pour ouvrir des chemins nouveaux".

Si le pape refuse par principe les réformes sur le mariage des prêtres, la prêtrise des femmes ou la communion des divorcés remariés, il s’est prononcé contre "l’immobilisme et le durcissement", conscient que l’Eglise ne doit pas simplement imposer des règles.

Le pape, qui a critiqué plusieurs fois récemment une tendance de certains prêtres à négliger les laïcs, a aussi vanté pour Pâques, dans un discours remarqué, le rôle "fondamental" des femmes dans les communautés chrétiennes, appelant implicitement à ce que leur rôle soit étendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
ça conteste ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l histoire est un mensonge que personne ne conteste
» Un parent conteste une punition.
» maman conteste note rédaction
» Elève qui conteste ma notation
» La version officiel du 11 septembre selon Bigard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Bruits de chapelles et soupirs de confessionnaux :: Bruits divers-
Sauter vers: