Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grâce à l’astérosismologie, il est désormais possible de voir et d’étudier le cœur des étoiles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Grâce à l’astérosismologie, il est désormais possible de voir et d’étudier le cœur des étoiles.   Mar 13 Déc - 10:02

Grâce à l’astérosismologie, il est désormais possible de voir et d’étudier le cœur des étoiles.

Des chercheurs ont ainsi pu mesurer la vitesse de rotation du noyau d’une géante rouge.

Lorsqu’une étoile a épuisé toutes ses réserves d’hydrogène (qu’elle convertit en hélium au cours de la réaction de fusion nucléaire) elle entre dans une phase d’expansion car l’hélium migre vers les couches extérieures et l’étoile enfle.

L’étoile devient alors une géante rouge. Si, en théorie, le cœur de l’étoile se met alors à tourner plus vite en se contractant (comme le patineur qui accélère sa vitesse de rotation en collant ses bras contre son corps), la chose n’avait jusqu’ici jamais pu être vérifiée.

Mais voir les étoiles en leur cœur est désormais possible grâce à l’astérosismologie : l’étude des vibrations des étoiles.

Ainsi, des scientifiques ont pu directement mesurer la vitesse de rotation du noyau d’une géante rouge.

Ils ont ainsi pu confirmer que le noyau de ces étoiles en fin de vie tourne jusqu’à dix fois plus vite que l’enveloppe.

Paul Beck (Université Catholique de Louvain, Belgique) et ses collègues dont des astrophysiciens de deux laboratoires français (AIM : Astrophysique, Instrumentation et Modélisation et LESIA : laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique) publient leurs résultats cette semaine dans la revue Nature.

L’étude s’est servie des données de l’observatoire spatial Kepler de la Nasa portant sur trois étoiles (KIC 5356201, KIC 8366239 et KIC 12008916), des géantes rouges de 20% à 50% plus massives que le Soleil mais également cinq fois plus grosses.

Les chercheurs prévoient désormais d’étendre leur analyse à, à terme, plus de 15.000 géantes rouges dont les vibrations seront étudiées à l’aide de Kepler, nous apprend Sciences et Avenir.



Un article de maxisciences.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Du big bang au vivant    Mar 13 Déc - 10:03

Du Big Bang au Vivant, est un documentaire scientifique (1h27) qui, accompagné d’une équipe de chercheurs, astronomes, cosmologues, astrophysiciens, astrobiologistes, ingénieurs, informaticiens et planétologues, tente de répondre à cette grande énigme de l’Univers.

Le documentaire se penche sur l’histoire de l’Univers et les résultats de recherches d’éminents scientifiques en matière d’astronomie. Ces chercheurs avant-gardistes scrutent et décortiquent le Cosmos grâce à des instruments de plus en plus sophistiqués et tentent de nous faire comprendre l’évolution de l’Univers depuis le Big Bang. De plus, toutes les sciences conjuguent leurs efforts afin de découvrir si nous sommes seuls dans l’Univers.

Le Big Bang est un modèle cosmologique utilisé par les scientifiques pour décrire l’origine et l’évolution de l’Univers. Il a été initialement proposé en 1927 par le belge Georges Lemaître, qui décrivait dans les grandes lignes l’expansion de l’Univers, avant que celle-ci soit mise en évidence par Edwin Hubble en 1929. Ce modèle a été désigné pour la première fois sous le terme de Big Bang en 1950 par le physicien anglais Fred Hoyle.

De façon générale, le terme Big Bang est associé à toutes les théories qui décrivent notre Univers comme issu d’une dilatation rapide qui fait penser à une explosion, et est également le nom associé à cette époque dense et chaude qu’a connu l’Univers il y a environ 13,7 milliards d’années.

Au début, tout n’est qu’énergie. L’espace entre dans une violente expansion, puis, les étoiles, les galaxies, le Soleil, la Terre et la vie apparaissent.

Le moment du Big Bang est généralement considéré comme un temps zéro de notre Univers, sans que cela préjuge de l’existence ou non d’un temps qui l’aurait précédé.

L’étude des météorites venus du fond des âges, les observations de nouveaux outils tels que CoRoT, l’analyse des signaux radiotélescopiques, font que toutes ces approches contribuent à la résolution de cette véritable énigme.

La vie sur notre planète est la seule que connaisse l’humanité pour l’instant, mais l’exo-astrobiologie travaille à la recherche de la vie ailleurs.

Du big bang au vivant est un documentaire incontournable, réalisé en collaboration avec la NASA, l’Université de Montréal, l’Université York de Toronto, le CNRS, l’Observatoire de Meudon-Paris, la mission spatiale CoRoT, et plus d’une dizaine de scientifiques chevronnés dont Hubert Reeves et Jean-Pierre Luminet.



Pour voir le film en streaming : http://mega-streaming.info/video/OKDMG67O2O63/Du-Big-Bang-au-Vivant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
Grâce à l’astérosismologie, il est désormais possible de voir et d’étudier le cœur des étoiles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [astrologie]la signification des planètes et astéroïdes
» ESA : Conduite à tenir en cas de menace d'impact d'astéroïde
» Astérix
» Un astéroïde géant risque de percuter notre planète en avril 2036
» L'Astéroide Apophis s'approcherait de la terre en 2036

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Les avancées de la Science :: Nos connaissances de l'Univers-
Sauter vers: