Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Augmenter de 20% la quantité de merde que les éleveurs de cochons ont le droit de déverser dans les champs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Augmenter de 20% la quantité de merde que les éleveurs de cochons ont le droit de déverser dans les champs.    Mer 12 Oct - 16:52

Profitant de la période tumultueuse des primaires socialistes, le gouvernement se permet de prendre des mesures absurdes en douce. Notre blogueur associé SuperNo pointe du doigt un décret publié mardi 11 octobre relevant les plafonds d’épandage d’azote, et entraînant de fait une augmentation des pollutions agricoles.





Alors que tous les médias se délectent du ridicule feuilleton de la téléréalité “socialiste”, qui ne se terminera pas par “Arnaud terrasse les financiers et sauve le monde”, mais plutôt par “Flamby tente de réduire la dette pour que la France puisse garder son triple A”, le gouvernement profite du brouhaha (et de ces derniers mois) pour prendre des mesures d’une scélératesse hallucinante.

On savait que le gouvernement était aux ordres du patronat et des banksters, on savait qu’il faisait payer par les pauvres la baisse des impôts des riches.

Plus grave encore, on savait qu’il bafouait la justice, qu’il essayait d’étouffer des affaires d’Etat par des méthodes barbouzardes, que les valises de biftons tournaient, que des anciens ministres et des futurs candidats à la Présidence de la République se gobergeaient dans la piscine d’un marchand d’arme véreux.

C’est encore le même gouvernement qui a pris cette mesure scélérate et abracadabrantesque, publiée ce jour au Journal Officiel, et telle que la révèle l’association “eau et rivières de Bretagne“ : augmenter de 20% la quantité de merde que les éleveurs de cochons ont le droit de déverser dans les champs. Ce n’est évidemment pas écrit noir sur blanc, car la franchise n’est assurément pas la caractéristique première de ces fielleux, mais lâchement planqué dans une mesure technique imbitable par le commun des mortels.

C’est tout bonnement incroyable !

Mais pour qui agissent ces gens qui prétendent nous gouverner ? C’est l’histoire des zindignés de Wall Street : des mesures prises pour favoriser 1% de la population (en géneral des actionnaires bien gras qui partagent table, piscine, yachts, plus si affinités, avec les politiciens) et qui pourrissent la vie des 99% restants, les gens “normaux”.

Mais quel est donc le résidu humain qui a pu pondre une ineptie pareille ?

Dans le film de Michael Moore (“Capitalism : a love story”), on voit une scène surréaliste où un parlementaire américain demande s’il est bien en train d’assister à une séance de la chambre des représentants ou alors au conseil d’administration de Goldman Sachs.

Ici, on peut se demander si ce sont bien des ministres, ou bien des membres du conseil d’administration de Smithfield Foods, qui ont pondu cette ignominie ?

En tout cas, on connaît ceux qui tenaient le stylo sous la dictée. Ce sont les prétendus ministres de l’environnement (dévasté) et de l’agriculture (industrielle) : Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Lemaire. Deux individus brillants et ambitieux (ni l’un ni l’autre ne cachent leurs ambitions présidentielles futures), souvent drapés dans l’importance qu’ils s’auto-accordent. Mais surtout, deux traîtres de la pire espèce, deux ennemis irréductibles du peuple. Ont-ils été payés en valises de Cochonou ? Concernant madame NKM, ça m’a tout l’air (vicié) d’une récidive, après l’affaire des permis des “gaz de shit”… Elle vient d’en abroger quelques-uns, pour mieux dissimuler que les quelques dizaines d’autres courent toujours.

Ce gouvernement sans couilles a toujours refusé de reconnaître la moindre responsabilité de l’agriculture industrielle dans le phénomène des algues vertes, alors qu’elle est évidente et scientifiquement établie. Encore tout récemment, impossible de leur faire avouer que le sulfure d’hydrogène émis par ces algues en putréfaction était à l’origine de la mort de 36 sangliers dans les Côtes de Porc d’Armor, département qui compte 10 cochons pour un habitant.

Grâce à l’obéissance servile et au carriérisme aveugle de ces traîtres aux souliers vernis, la Bretagne va finir par ressembler à une grosse flaque de merde entourée d’une montagne d’algues vertes. Les Bretons des 99%, et accessoirement les touristes, sauront qui remercier.

On pourrait naïvement se dire que devant les saloperies des ministres UMP, on pourrait se retourner vers le P”S”… Eh bien non, raté ! Tout aussi inféodés au lobby de l’agrocochonnerie, ceux-ci, comme Jean-Yves Le Drian, préfèrent également, s’en prendre aux écolos qu’aux pollueurs.

Ces renégats sont manifestement indignes de leur mandat. On doit le leur dire. Des politiciens ont été jugés par la Cour de Justice de le République pour l’affaire du sang contaminé. Cette traîtrise me semble de la même nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
Augmenter de 20% la quantité de merde que les éleveurs de cochons ont le droit de déverser dans les champs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aide logiciel ecodial
» Trop de merde n'est pas bon.
» Réduire les quantités.
» Comment augmenter la focale sans perdre en qualité ?
» quantité de lait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: L'état de notre planète :: L'état des sols-
Sauter vers: