Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tchernobyl suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Tchernobyl suite   Lun 10 Oct - 4:51

Un nuage en travers de la gorge

Pascal DERVIEUX, Lionel THOMPSON
France Inter
dim., 09 oct. 2011 09:08 CDT
Le 26 avril 1986, en Union Soviétique, une explosion secouait la centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl. Quelques jours plus tard, les 2 et 4 mai, le détecteur de radioactivité des pompiers corses d'Ajaccio se déclenchait. Après avoir débranché et saisi cette balise afin de l'examiner, les services préfectoraux de l'île concluaient à un dysfonctionnement... A l'époque, les autorités politiques et scientifiques de France écartaient tout danger pour la population. On le répétait aux Français : ils n'avaient rien à craindre des particules radioactives du nuage de Tchernobyl dont l'ombre s'étendait dans le ciel européen depuis le jour de l'accident. On ne leur donnait aucune consigne d'ordre alimentaire. On ne les invitait pas au confinement.


Baie d'Ajaccio © Radio France - 2011 / Emmanuel Leclere


Vingt-cinq ans après les faits, il n'est pas rare de croiser en Corse des femmes et des hommes dont le cou présente une large cicatrice. C'est le signe distinctif de ceux qui ont subi l'ablation de la thyroïde.

Quand le nuage empoisonné de la centrale nucléaire ukrainienne est passé au-dessus de leur tête, il a déposé ses poussières à la surface des sols sous l'effet brumisateur d'une pluie fine. Une bruine enveloppait l'île. La radioactivité a pu ainsi se déposer sur les végétaux consommés par les vaches, les brebis et les chèvres. Le lait a été contaminé : les prélèvements réalisés en mai 86 par un médecin de campagne de Balagne en apportent la preuve. Après en avoir révélé les résultats alarmants, le docteur Fauconnier a subi une intense campagne de dénigrement.

Aujourd'hui à la retraite, ce praticien généraliste se bat toujours pour établir le lien entre la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et le développement des pathologies thyroïdiennes en Corse. Il est suivi à présent par la Collectivité Territoriale de l'Ile de Beauté dont les élus ont décidé l'ouverture d'une enquête épidémiologique. Les conclusions de cette étude permettront peut-être de savoir bientôt si les dirigeants français de 1986 ont menti à leurs compatriotes et si -par voie de conséquence- des milliers d'insulaires corses souffrent depuis 25 ans dans leur chair à cause d'un mensonge d'Etat.




Lien pour podcaster l'émission (clique droit, enregistrer sous) : Un nuage en travers de la gorge


http://fr.sott.net/articles/show/5561-Un-nuage-en-travers-de-la-gorge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
Tchernobyl suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tchernobyl : les moyens d’en étudier les retombées
» Tchernobyl, un éden contre toute attente
» Témoignage de myriam suite a une NdE
» Petit jeu : la suite de mots!
» Saint François Xavier Prêtre, Jésuite, Apôtre des Indes et du Japon et commentaire du jour "L'aveuglement des hommes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: L'état de notre planète :: Non au nucléaire-
Sauter vers: