Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ceux qui osent s'opposer à la bien pensance !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Ceux qui osent s'opposer à la bien pensance !   Lun 25 Juil - 8:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Apparement le clip précédent vient d'être censuré...heureusement il y a des copies   Lun 25 Juil - 14:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: A Baltimore on ose !   Ven 19 Aoû - 5:46

« Aujourd’hui à Baltimore s’ouvre une conférence, avec la participation de chercheurs venant de différents milieu universitaires Etats Uniens, qui se propose de débattre des moyens pouvant amener la légalisation de la pédophilie. Ces savants vont réfléchir sur les moyens de convaincre l’Association Américaine de Psychologie de la nécessité de retirer la pédophilie de la liste des troubles psychiques, tout comme cela fut fait pour l’homosexualité . L’organisateur de la conférence est un groupe de militants pédophiles de l’institution B4U-ACT. Elle regroupe des psychiatres qui contestent le fait que les penchants sexuels d’adultes pour des enfants relèvent d’un trouble psychique devant etre soigné. Participent à cette conférence un certain nombre de représentants du monde universitaire, notamment d’Harvard et de la Johns Hopkins University ainsi que d’écoles supérieures de Louisville et de l’Illinois. …

Le B4U-ACT classe la pédophilie comme une simple orientation sexuelle autre et condamne « la stigmatisation » dont elle est l’objet. « Nul ne décide de ses penchants sexuels pour les enfants. La cause en est inconnue. En réalité nul ne connaît non plus les causes des penchants sexuels pour les adultes » – assurent les militants de la légalisation de la pédophilie C’est le même argument que celui employé par les homosexualistes, NDMJ. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Une orientation sexuelle comme une autre ?   Mar 23 Aoû - 8:56

Psychopathie en action : Une conférence pour débattre des moyens de légaliser la pédophilie

Jeremy Kryn
LifeSiteNews
mar., 16 août 2011 13:56 CDT
Traduction partielle : Truth pour Christ Roi, via Marucha

Aujourd'hui à Baltimore s'ouvre une conférence, avec la participation de chercheurs venant de différents milieu universitaires Etats Uniens, qui se propose de débattre des moyens pouvant amener la légalisation de la pédophilie. Ces savants vont réfléchir sur les moyens de convaincre l'Association Américaine de Psychologie de la nécessité de retirer la pédophilie de la liste des troubles psychiques, tout comme cela fut fait pour l'homosexualité.


Commentaire : Notez que ceci est la traduction (partielle) d'un article issu d'un site « chrétien conservateur » ; nous passerons donc sur le sous-entendu douteux ci-dessus, qui semble considérer l'homosexualité comme un trouble psychique. Certains psychos au Vatican font un amalgame puant entre homosexualité et pédophilie - mettant au même niveau une simple orientation sexuelle - l'attirance pour une personne adulte du même sexe - et la perversion abjecte, pathologique, qu'est la pédophilie.
Ce qu'il faut retenir de l'article, ce n'est évidemment pas cette vision rétrograde, mais l'information concernant la normalisation progressive de la pédophilie, via les médias, et maintenant dans des « conférences ».
Toutefois, cela n'est pas nouveau, il y a déjà eu des tentatives :
Rappelons, pour rafraîchir la mémoire des lecteurs, que les illustres modèles Lang et Kouchner prônaient il n' y a pas si longtemps la "libération" du tabou que constitue la "sexualité infantile". Florilège :

« pédophilie douce... Dans les années soixante-dix,... des pétitions circulaient avec, parmi les signataires, Bernard Kouchner, Jack Lang, le philosophe Scherer, Philippe Sollers... , tous ont compris qu'il n'était plus question de se poser en victimes des lois archaïques d'une société qui opprimerait la sexualité des enfants. »
Source : Boite à pandore n°44 d'après le journal internet de l' "Humanité".

Jack Lang en remet une couche en 1991 :

« La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIe siècle d'en aborder les rivages. »
Source : Boite à pandore n°21 d'apèrs journal "Gay Pied" du 31 Janvier 1991.

et en suivant un lien donné par M. Charlton, on trouve :

Publié en 1976 dans un journal allemand, le député Vert Daniel Cohn-Bendit narrait ses relations avec des enfants dans le cadre d'un programme écolo-baba "anti-autoritaire".

« Mon flirt permanent avec les enfants" écrivait-il, "prit bientôt un tour érotique. Je pouvais parfaitement sentir comme les petites filles de cinq ans avaient appris à m'exciter (...) il m'est arrivé que plusieurs fois des enfants m'ont ouvert la braguette et ont commencé à me caresser. Selon les circonstances, j'ai réagi de façons diverses. Quand ils le voulaient, je les ai caressés alors on m'a accusé de perversion. »

Source : Blod Dbminos d'après l'hebdomadaire britannique The Observer, et National Hebdo.

Extrait de l'article de Pouvoir et Psychopathie : Pédophilie décomplexée


L'organisateur de la conférence est un groupe de militants pédophiles de l'institution B4U-ACT. Elle regroupe des psychiatres qui contestent le fait que les penchants sexuels d'adultes pour des enfants relèvent d'un trouble psychique devant etre soigné.

Participent à cette conférence un certain nombre de représentants du monde universitaire, notamment d'Harvard et de la Johns Hopkins University ainsi que d'écoles supérieures de Louisville et de l'Illinois.

Le Président de l'organisation B4U-ACT, Howard Kline a critiqué, fin de Juillet, la définition de la pédophilie formulée par l'Association des Psychologues Américains estimant que les critères ayant donné lieu à cette classification sont « erronés et dépourvus de bases scientifiques ». Il a ajouté que se proposer de traiter les pédophiles était « inconvenant » et « erroné ». De l'avis de Kline l'Association des Psychologues Américains se base avant tout sur des recherches effectuées sur des prisonniers, hors ce ne sont pas toutes les personnes ayant des penchants sexuels envers les enfants qui s'avèrent etre des délinquants. Il a ajouté que son Organisation « peut aider » l'American Psychologists Association à changer sa classification de la pédophilie « puisqu'existent des gens qui écrivent sur ce thème ».

Le B4U-ACT classe la pédophilie comme une simple orientation sexuelle autre et condamne « la stigmatisation » dont elle est l'objet. « Nul ne décide de ses penchants sexuels pour les enfants. La cause en est inconnue. En réalité nul ne connaît non plus les causes des penchants sexuels pour les adultes » - assurent les militants de la légalisation de la pédophilie qui n'aiment pas l'idée d'avoir à soigner ce dérèglement.

Dans son communiqué de presse la B4U-ACT informe l'APA qu'elle a critiqué sa classification des maladies psychiques.

Dans son interview pour LifeSiteNews le professeur de droit Judith Reisman, expert en matière d'éthique sexuelle et de pornographie, a critiqué la conférence de Baltimore. Elle a reconnu que déjà, dans les années 70, elle s'est confronté avec de multiples initiatives visant à légaliser la pornographie infantile. Les pédophiles avaient alors engagé des « savants » amenant divers « travaux scientifiques » sur la pornographie, la prostitution et sur d'autres aberrations sexuelles. Ils envoyaient ensuite leurs conclusions à divers parlementaires qu'ils voulaient convaincre d'adopter leurs scandaleuses lois. [...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Vers une "légalisation "aux States ?   Jeu 1 Sep - 7:53

Evil’: Attendees at prominent pro-pedophilia conference horrified by sessions
BY JEREMY KRYN
Tue Aug 23, 2011 18:53 ESTComments (50)Tags: B4u-Act, Homosexuality, Pedophilia, Sexual Orientation

BALTIMORE, MD, August 23, 2011 (LifeSiteNews.com) – Pro-family advocates who attended a controversial pro-pedophilia conference in Baltimore last week say they were profoundly shaken by what they saw and heard.

“As a former law enforcement officer I’ve dealt with situations involving suicide, homicide and other violence. That said, I’ve never felt the level of spiritual oppression and evil that I felt in that room,” Liberty Counsel Action Vice President Matt Barber told LifeSiteNews.


"I've never felt the level of spiritual oppression and evil that I felt in that room,” Liberty Counsel Action Vice President Matt Barber told LifeSiteNews.
“These mental health ‘professionals,’ and self-described pedophile and ‘gay’ activists were inexplicably able to cavalierly discuss, in an almost dismissive way, the idea of child rape,” Barber said. “They used flowery, euphemistic psychobabble to give quasi-scientific cover to a discussion about the worst kind of perversion.”

The organization B4U-ACT sponsored the event in Baltimore last week, which was attended by pro-pedophile activists and mental health professionals. The conference examined the ways in which “minor-attracted persons” could be involved in a revision of the American Psychological Association (APA) classification of pedophilia.

Conference panelists included Fred Berlin of the Johns Hopkins University School of Medicine, Renee Sorentino of Harvard Medical School, John Sadler of the University of Texas Southwestern Medical Center, and John Breslow of the London School of Economics and Political Science.

Speakers addressed the around 50 individuals in attendance on themes ranging from the notion that pedophiles are “unfairly stigmatized and demonized” by society to the idea that “children are not inherently unable to consent” to sex with an adult. Also discussed were arguments that an adult’s desire to have sex with children is “normative” and that the APA’s Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM) ignores the fact that pedophiles “have feelings of love and romance for children” in the same way adult heterosexuals and homosexuals have romantic feelings for one another.

In an interview with LifeSiteNews (LSN), Liberty University Visiting Professor of Law Judith Reisman, who attended the conference, said that “post the ‘landmark’ Lawrence v. Texas decision in 2003, paraphrasing Justice Antonin Scalia, everything goes.”

“I go into detail on this in my last book, ‘Sexual Sabotage,’” she said. “Following Alfred Kinsey ‘sexologists’ began to occupy our schools, so that educated professionals have largely been trained to be a form of sexual anarchists.”

“Although the stupidity of advocating harmless amoral sexuality overwhelms us daily, our arrogant ‘educated’ populations say morality has no place in our sexual lives,” Reisman said. “Just as AIDS is a natural outgrowth of amoral sexual education and media, so too is child sexual abuse. We are breeding a new human character and child sexual abuse is increasingly part of that character.”

“I, for one, have had enough,” Barber told LifeSiteNews. “These sexual anarchists, whatever their perverse stripe, need to leave our children alone and let kids be kids.”

“They know that to own the future, they must own the minds of our children,” he said. “Hence, groups like B4U-ACT, the Gay, Lesbian and Straight Education Network, Planned Parenthood and the like, utilize academia, from pre-school to post-graduate, in order to brainwash and indoctrinate.”

As previously reported by LSN, B4U-ACT classifies pedophilia as simply another sexual orientation and decries the “stigma” attached to pedophilia. B4U-ACT science director Howard Kline has criticized the definition of pedophilia by the American Psychological Association, describing its treatment of “minor-attracted persons” as “inaccurate” and “misleading.”

Similar lobbying, then by homosexual activists, led to the declassification of homosexuality as a mental disorder in 1973 in the DSM. As a result of the DSM declassification, debate regarding homosexuality and the many documented harms associated with the homosexual lifestyle has been all but shut down in academic psychological circles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Le 25 avril de chaque année   Mer 2 Nov - 7:12

Journées de fête

Kathleen Frenette
01/11/2011 10h18

Histoire de célébrer leur « amour des enfants », les BoyLovers (hommes attirés par les jeunes garçons) et les GirlLovers (hommes attirés par les jeunes filles) se sont attribué deux journées pour manifester leur « amour ».
Le 25 avril de chaque année, les GirlLovers fêtent le « Jour d’Alice » ou le « Alice Day », en allumant, en public, une bougie rose. Cette date a été fixée à la mi-juin.

Cette journée-là, les BoyLovers allument eux aussi une bougie, à la différence que la leur est bleue. Ils la posent devant leur fenêtre ou encore dans un lieu public.

Boutique virtuelle

Non seulement les pédophiles possèdent-ils leur communauté, très active sur Internet, mais ils ont même créé en 2003 une boutique virtuelle pour faire circuler leur logo!

Peut-être avez-vous déjà remarqué, au doigt d’un inconnu, une bague ornée de grands triangles entourant des petits?

Si c’est le cas, dites-vous que cette personne a probablement fait affaire avec la Boutique Bleue, qui offre des produits dérivés en tout genre pour permettre aux BoyLovers ou aux GirLovers de se reconnaître entre eux.

Selon le site Web de l’entreprise, la Boutique Bleue veut « contribuer au sentiment de dignité humaine individuel et collectif des BL et des GL par la mise en marché d’objets, d’œuvres ou de services identitaires et signifiants ».

Elle veut également « encourager et supporter des actions qui contribuent au mieux-être des personnes BL et GL et à une meilleure compréhension de la pédophilie et de la pédérastie ».

Pour ce faire, elle a créé en 2002 le premier pendentif du BLogo dans un tirage limité à 90 exemplaires.

Selon l’historique de la boutique, le premier pendentif du GLogo (celui représentant l’amour des pédophiles envers les petites filles), a quant à lui été réalisé en 2004 pour un GirLover québécois qui désirait l’offrir en cadeau.

En 2004, le premier anneau BL est aussi réalisé. En 2005, le drapeau des BoyLovers a été conçu alors qu’en 2010, le premier anneau GL a vu le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ceux qui osent s'opposer à la bien pensance !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ceux qui osent s'opposer à la bien pensance !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite nouvelle bien curieuse
» Arguments de choc pour ceux qui prétendent que manger de la viande est bon pour la santé
» Pour ceux qui pensent qu'ouvrir son coeur est un manque de
» Continuez d’aimer vos ennemis et de faire du bien. — Luc 6:35.
» Qui aime bien chatie bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Les tabous de nos sociétés dites "avancées" :: Le tabou de la pédophilie-
Sauter vers: