Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bavures occidentales...pour eux les autres sont négligeables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Rassurez vous les bidochons...les pertes collatérales sont plus nombreuses que ce que les médias en disent   Lun 2 Mai - 15:08

a Chine a exprimé son inquiétude lundi concernant la mort et les blessures de civils libyens suite au rapport stipulant que le plus jeune fils de Mouammar Kadhafi et trois de ses petits-enfants ont été tués dans un bombardement aérien de l'OTAN.

"La partie chinoise a pris connaissance du fait que le fils de Mouammar Kadhafi, Seïf al-Arab, et d'autres personnes ont été tués dans les frappes", a indiqué la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Jiang Yu, en réponse à une question d'un journaliste.

"Nous exprimons notre inquiétude face à la mort et les blessures de civils causées par l'escalade du conflit en Libye", a déclaré Jiang Yu.

La Chine désapprouve toutes actions qui outrepassent l'autorisation du Conseil de Sécurité de l'ONU et espère que toutes les parties concernées pourront cesser le feu immédiatement et résoudre la crise à travers le dialogue et d'autres moyens pacifiques, a-t-elle ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: la boucherie se poursuit en Libye   Mar 10 Mai - 9:45

Frappes de l'Otan sur Tripoli
publié le 10/05/2011 à 08:09, mis à jour le 10/05/2011 à 10:04

Des missiles de l'Otan se sont abattus dans la nuit de lundi à mardi sur Tripoli, où les autorités affirment que quatre enfants ont été blessés et où le complexe où vit Mouammar Kadhafi aurait été visé.
Les autorités libyennes ont emmené les journalistes étrangers dans un hôpital aux vitres apparemment soufflées par les explosions.
"Deux enfants sont dans un état grave et sont placés dans une unité de soins intensifs à l'hôpital", a indiqué un responsable. Les victimes, a-t-il ajouté, ont été touchées par des éclats de verre soufflés par les déflagrations.
Les journalistes ont également été transportés vers un bâtiment complètement détruit et qui abritait, selon les autorités, la Haute commission pour l'enfance. Ce bâtiment colonial avait déjà été endommagé fin avril.
Un témoin a déclaré de son côté que le complexe où vit Kadhafi avait pu être touché. "La direction d'au moins une des explosions suggère que le site a été visé", a-t-il dit.
Le dirigeant libyen vit dans le complexe de Bab al Aziziah, vaste ensemble fortifié qui porte encore les stigmates des bombardements américains de 1986 et a été visé à plusieurs reprises depuis le début de l'intervention armée contre le régime libyen, le 19 mars.
La veille, les rebelles libyen avaient fait état de bombardements de l'Otan sur des dépôts d'armes du gouvernement à une trentaine de kilomètres au sud-est de Zentane, une ville située à quelque 130 km au sud-ouest de la capitale.
Les combats se sont intensifiés dans ce secteur du djebel Nefoussa, qui court jusqu'à la frontière tunisienne.
"Le site comporte 72 entrepôts au sous-sol et en béton armé. Nous ne savons pas combien d'entre eux ont été détruits. A chaque fois que les avions ont attaqué, nous avons entendu de nombreuses explosions", a indiqué Abdoulrahmane, porte-parole des rebelles à Zentane, qui a dénombré quatre vagues de bombardements.
Le journal Brnieq, dirigé par l'opposition, a rapporté pour sa part que des insurgés s'étaient soulevés dans les faubourgs de la capitale. Ils auraient reçu des armes d'officiers des services de sécurité, qui seraient passés à la rébellion.
L'information diffusée sur le site internet du journal n'a pas pu être vérifiée de source indépendante. Un responsable du gouvernement de Kadhafi l'a démentie.
Benjamin Massot et Henri-Pierre André pour le service français
Par Reuters
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La boucherie us se poursuit   Jeu 19 Mai - 4:43

KABOUL (AP) — Plus d'un millier de personnes ont manifesté mercredi matin dans le nord de l'Afghanistan, aux cris de "Mort à Karzaï, mort à l'Amérique!", pour réclamer justice après un raid de l'OTAN qui aurait tué selon elles quatre civils.

Au moins 12 personnes ont été tuées et une cinquantaine d'autres blessées lors d'affrontements avec la police, alors que les manifestants tentaient d'attaquer un avant-poste des forces allemandes à Taloqan, capitale de la province de Takhar, selon des responsables.

L'OTAN avait mené un raid au cours de la nuit dans les faubourgs de la ville. L'Alliance atlantique affirme que quatre insurgés ont été tués dans l'opération et deux autres interpellés.

D'après le gouverneur de la province Abdul Jabar Taqwa, les quatre victimes étaient deux femmes et deux hommes. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'Otan accusée d'avoir tué 32 civils et 20 policiers en Afghanistan   Dim 29 Mai - 9:58

L'Otan accusée d'avoir tué 32 civils et 20 policiers en Afghanistan
Le Point.fr - Publié le 29/05/2011 à 10:50 - Modifié le 29/05/2011 à 10:51
Des autorités locales du pays assurent qu'une trentaine de civils et vingt policiers ont été tués ces derniers jours lors de deux frappes aériennes.






Une trentaine de civils et vingt policiers ont été tués ces derniers jours lors de deux frappes aériennes séparées de l'Otan en Afghanistan, ont annoncé dimanche les autorités des provinces méridionale du Helmand et orientale du Nouristan. Dans le Helmand, bastion des insurgés talibans et province la plus dangereuse pour la coalition depuis le début du conflit fin 2001, des hélicoptères de l'Otan intervenus pour défendre une position attaquée ont touché deux habitations du district de Nawzad, expliquent les services du gouverneur.

"Malheureusement, quatorze civils innocents - cinq filles, sept garçons et deux femmes - ont été tués, et six blessés - trois enfants, une femme et deux hommes", selon un communiqué. Le gouverneur du Nouristan, province montagneuse du nord-est où la rébellion est bien implantée, a de son côté indiqué que 18 civils et 20 policiers avaient été tués lors d'une frappe le 25 mai, sur fond d'intenses combats ayant opposé les forces afghanes et de l'Otan aux talibans qui menaçaient de s'emparer d'un district.

Enquête

"Les policiers ont été tués par des tirs fratricides", a affirmé Jamalddin Badar, "les civils ont été tués parce qu'ils ont été confondus avec les talibans, vêtus d'habits civils et qui, à court de munitions, se sont réfugiés dans des habitations". Dans les deux cas, la Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a indiqué qu'elle était "au courant" des différentes allégations et (avait) envoyé une équipe d'enquêteurs, assurant que leurs conclusions seraient rendues publiques.

Concernant le Nouristan, "les premières informations dont nous disposons ne font pas état de pertes civiles au cours de cette frappe", a expliqué un porte-parole, semblant implicitement ne pas exclure des victimes au sein de la police afghane. À Lashkar Gah, capitale du Helmand, un chef tribal de Nawzad, se présentant sous le seul nom d'Aslam, a affirmé à l'AFP que douze membres de sa famille avaient été tués dans cette frappe, et dix blessés, dont des enfants.

Ressentiment anti-occidental

Aslam, qui criait sa colère dimanche matin devant les bureaux du gouverneur, a raconté qu'il avait vu des hélicoptères de l'Otan essuyer des coups de feu au moment où ils passaient, avant de revenir et de tirer des roquettes, tuant des "civils innocents". Les pertes civiles sont un sujet sensible en Afghanistan, où dix ans de présence militaire étrangère alimentent le ressentiment anti-occidental.

Le président Hamid Karzai, qui entretient des relations de plus en plus tendues avec ses alliés occidentaux, reproche régulièrement à l'Otan de faire des victimes civiles pendant ses opérations. Un raid de l'Otan, qui avait fait quatre morts, des personnes présentées comme étant des civils par la population, avait déclenché deux jours de violentes manifestations, les 18 et 19 mai à Taloqan (nord-est) : celles-ci avaient fait 17 morts.


Commenter Imprimer Envoyer par email | Partager :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: l'ONU est toujours le faux nez de l'Impérialisme !   Jeu 2 Juin - 8:38

L'Otan a mené tôt jeudi de nouveaux raids sur Tripoli, alors qu'une commission d'enquête de l'ONU accusait le régime du colonel Mouammar Kadhafi d'avoir commis des "crimes contre l'humanité".


0
Six bruits sourds aux alentours de 0h30. Et puis d'autres encore... Tripoli, la capitale de la Libye, a une nouvelle fois été, dans la nuit de mercredi à jeudi, la cible de raids intensifs de l'Otan, comme c'est le cas depuis une dizaine de jours. Dans le même temps, une commission d'enquête de l'ONU pointait un doigt toujours plus accusateur : "Des crimes contre l'humanité ont été commis par les forces du gouvernement libyen." Un constat qui devrait pas inciter Mouammar Kadhafi à se rendre pour être jugé...
Pour mémoire, après un mois de révolte populaire réprimée dans le sang, la coalition internationale lançait, le 19 mars dernier, une opération militaire placée depuis le 31 mars sous l'égide de l'Otan. 9000 sorties d'avions plus tard, le conflit n'a pas fini de s'enliser... Ce qui ne décourage pas l'Alliance, qui vient ainsi d'annoncer une prolongation de trois mois de sa mission en Libye, initialement censée se terminer à la fin du mois de juin.
"Notre décision envoie un message clair au peuple libyen : l'Otan, nos partenaires, la communauté internationale dans son ensemble sont à vos côtés. Nous sommes unis pour vous assurer que vous pourrez bâtir votre propre avenir. Et ce jour se rapproche", s'est justifié M. Rasmussen, secrétaire général de l'Otan, oubliant au passage que la résolution de l'ONU autorisant l'intervention militaire n'implique pas un départ du colonel Kadhafi...
"Soin et précision"
Le rapport de la commission d'enquête de l'ONU publié mercredi soir mentionne des détentions arbitraires, des disparitions forcées, des obstacles à l'accès aux soins médicaux et des "attaques graves" contre les médias. Estimations de Tripoli, Benghazi et plusieurs ONG à l'appui, il situe le nombre de morts depuis la mi-février "entre 10 000 et 15 000". Mais souligne également le recours des rebelles à la "torture" et à "d'autres formes de traitements inhumains et dégradants".
De son côté, le gouvernement libyen assure que les raids de la coalition ont causé 718 morts civiles entre le 19 mars et le 26 mai. "Nous n'avons aucune indication que ce soit le cas, répond-on du côté de l'Alliance. Nous n'avons personne au sol pour évaluer l'impact des frappes. Mais l'Otan mène ses opérations avec beaucoup de soin et de précision pour faire appliquer le mandat de l'ONU."

au fait pas de crimes contre l'humanité pour les actions US : au Japon, au Vietnam, au Laos, en Irak , en Bosnie etc...etc...??? rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'italie est moins stupide   Mer 22 Juin - 16:07

Le front de la coalition contre Mouammar Kadhafi est-il en train de se fissurer, du moins sur le plan diplomatique ? Toujours est-il que la demande italienne, qui participe aux combats aériens, de "suspendre immédiatement les hostilités" est le symbole des divergences internationales nées avec l'enlisement du conflit.




Pour justifier sa déclaration, Franco Frattini, le ministre italien des Affaires étrangères, a expliqué mercredi matin vouloir instaurer de "vrais couloirs humanitaires" pour aider la population. Il a ajouté qu'un arrêt immédiat des hostilités "permettrait d'éviter ce que le CNT (ndlr : Conseil national de transition, instance dirigeante de la rébellion) craint, à savoir une consolidation de la partition en deux de la Libye". Surtout, après les bavures de l'Otan contre des civils, il a réclamé "des informations détaillées" et préconisé des "consignes claires et précises". "Ce n'est clairement pas la mission de l'Otan", a conclu le chef de la diplomatie italienne.
"Si nous arrêtons, d'innombrables civils pourraient perdre la vie"

Les réponses n'ont pas tardé : la France se dit opposée à "toute pause dans les opérations". "La coalition et les pays réunis au groupe de contact d'Abou Dhabi, il y a deux semaines, ont été unanimes sur la stratégie : il faut intensifier la pression sur Kadhafi. Toute pause dans les opérations risquerait de lui permettre de gagner du temps et de se réorganiser. Au final, ce sont les populations civiles qui pâtiraient du moindre signe de faiblesse de notre part", affirme le Quai d'Orsay.

Même son de cloche pour l'Otan. "Si nous arrêtons, d'innombrables civils pourraient perdre la vie", lance Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l'Alliance atlantique. "Ces derniers jours, il a été dit que les actions de l'Otan avaient pu mener à des pertes civiles (...) Je regrette profondément toute perte humaine dans ce conflit. Mais n'oubliez pas que c'est le régime de Kadhafi qui a initié le conflit en attaquant sa propre population, pas l'Otan. Ce sont les forces du régime de Kadhafi qui bombardent des villes avec des chars et de l'artillerie lourde, pas l'Otan. Et c'est le régime de Kadhafi qui tire des roquettes depuis des mosquées et des bunkers situés à proximité de aires de jeux pour enfants, pas l'Otan", ajoute-t-il.

"Hypothèse de travail"




Face au tollé international, l'Italie a fait un demi-pas en arrière dans l'après-midi. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a en effet indiqué que la cessation des hostilités demandée par Franco Frattini n'était qu'une "hypothèse de travail".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La boucherie de l'Otan se poursuit...dans le silence des "intellectuels" aux ordres   Dim 26 Juin - 5:12

Les autorités libyennes ont accusé samedi l'OTAN d'avoir tué 15 civils dans un raid aérien qui aurait touché selon elles un restaurant et une boulangerie de la cité pétrolière de Brega, dans l'est du pays.

L'Alliance atlantique a quant à elle déclaré qu'aucun civil n'avait été tué dans cette attaque, affirmant que ses forces avaient visé « des cibles militaires ».

« L'OTAN a visé des bâtiments dans un secteur abandonné de Brega. [...] Nous avons pris du temps pour observer la zone et être sûrs », a indiqué le porte-parole de la mission de l'Alliance atlantique en Libye, ajoutant « avoir eu connaissance des allégations concernant des victimes civiles, mais n'avoir pu en vérifier la teneur ».

Il s'agit de la plus récente des protestations formulées par le gouvernement de Mouammar Kadhafi qui, depuis le début des attaques il y a quatre mois, accuse régulièrement l'OTAN de tuer des civils. L'OTAN continue de marteler qu'elle fait tout en son pouvoir pour éviter de faire des victimes innocentes.

Par ailleurs, le Conseil national de transition (CNT), organe politique des insurgés, a de son côté dit s'attendre à recevoir « très bientôt » une offre de Mouammar Kadhafi qui pourrait mettre un terme au conflit, alors qu'une réunion de médiateurs de l'Union africaine est prévue dimanche en Afrique du Sud.

Des responsables américains cités vendredi par le Wall Street Journal ont affirmé que le chef libyen envisage sérieusement de quitter la capitale, pour une autre localité libyenne, au moment où la Cour pénale internationale se prépare à trancher lundi sur l'émission ou non d'un mandat d'arrêt pour crimes contre l'humanité contre lui.

Vers Tripoli

Entre temps, les porte-parole des forces rebelles ont expliqué que leurs combattants se préparaient à l'« heure zéro », en référence au moment où ils atteindront la capitale, Tripoli.

Les rebelles ont déclaré avoir travaillé de façon à couper l'approvisionnement en carburant à la frontière de la Tunisie. Ils souhaitent ainsi paralyser les troupes de Khadhafi. Un porte-parole des rebelles a affirmé que les guérillas continuaient de fabriquer des bombes artisanales et d'envoyer d'autres types armes à leurs camarades à Tripoli.

Samedi, au moins trois puissantes explosions ont secoué en mi-journée le quartier de Tajoura, dans la banlieue est de Tripoli, selon des journalistes de l'AFP et de Reuters, qui n'étaient toutefois pas en mesure de déterminer les cibles visées.

Par ailleurs, 17 figures du football libyen, dont des joueurs de l'équipe nationale, ont fait défection et annoncé leur ralliement aux rebelles, a rapporté la BBC vendredi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Les réfugiés sont les "victimes négligées de la guerre en Libye"   Ven 1 Juil - 4:19

Les réfugiés sont les "victimes négligées de la guerre en Libye"
Belga | 30 Juin 2011 21h08
Agrandir
Diminuer
ImprimerRéagir (0)
L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a publié jeudi un rapport sur les réfugiés ayant fui la Libye ces derniers mois, "victimes négligées du conflit" que les politiques migratoires européennes condamnent à "rester dans une impasse qui augmente leur souffrance".
"Les Etats européens, bien qu'engagés dans cette guerre, renforcent leurs contrôles frontaliers et durcissent leurs mesures de rétention et d'expulsion", et ce "sous prétexte qu'ils combattent +l'immigration illégale+ et craignent de créer des +effets d'appel+", explique le rapport de MSF. Mais ainsi l'Europe risque "de priver les réfugiés et demandeurs d'asile de la protection et du traitement humain auxquels ils ont droit, les condamnant à rester dans une impasse qui augmente leur souffrance", souligne l'ONG. Le gouvernement italien et le CNT libyen, organe représentant les rebelles, ont par exemple signé le 17 juin un accord de coopération pour gérer les flux migratoires, y compris par le biais de rapatriements d'immigrés en situation irrégulière. "Cet afflux de boat people sur les côtes italiennes ne peut être qualifié d'immigration clandestine. Il s'agit d'une fuite pour la survie, la sécurité et la protection", martèle MSF. Car "ces personnes cherchent à fuir la guerre. Elles fuient les combats et la violence, parfois des exactions ciblées", et le font "pour leur survie", ajoute le rapport. Le document cite des exemples très précis et des témoignages de réfugiés ayant été dévalisés, violés, ayant assisté à des meurtres, dans un camp de réfugié tunisien ou dans des centres en Italie. (QUJ)

Voter 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Les boucheries occidentales ne ferment pas durant les vacances    Jeu 14 Juil - 4:21

Libye: "un millier de civils tués par l'Otan"

13/07/2011 | Mise à jour : 21:04 Réactions (21)
Un millier de civils libyens ont péri dans le raids de l'Otan depuis le début des opérations contre le régime de Mouammar Kadhafi et quelque 4.500 autres ont été blessés, a affirmé un juge libyen. S'exprimant devant la presse étrangère à Tripoli, le procureur général Mohamed Zekri Mahjoubi a aussi annoncé avoir porté plainte devant les tribunaux libyens contre le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen pour "crimes de guerre".

"En tant que secrétaire général de l'Otan, Rasmussen est responsable de l'action de cette organisation qui s'est attaquée à un peuple désarmé tuant 1.108 civils et blessant 4.537 autres lors des bombardements de Tripoli et d'autres villes et villages" dans le pays, a dit ce juge. Le procureur libyen qui s'est adressé à la presse dans un tribunal de Tripoli a donné lecture d'un acte d'accusation de 10 points, inculpant le secrétaire général de l'Otan de "crimes de guerre" de "tentative de tuer le guide de la révolution Mouammar Kadhafi", d'"agression délibérée contre des civils innocents" de "meurtres d'enfants" et de "tentative de renverser le régime libyen et de le remplacer par un pouvoir inféodé qui permet à l'Otan et aux pays occidentaux de contrôler les richesses" de la Libye.

Il demande par conséquent aux "tribunaux libyens compétents de juger le secrétaire général de l'Otan". Selon ce juge, d'autres plaintes contre l'Otan seront ultérieurement présentées devant des juridictions internationales. L'Alliance atlantique, qui dirige les opérations militaires sous mandat de l'ONU depuis le 31 mars, essaye depuis près de cinq mois mois de pousser vers la sortie le colonel Kadhafi, mais pour le moment les frappes aériennes n'ont pas porté de coup décisif.

Le leader libyen, au pouvoir depuis 42 ans, affirmé vendredi dernier que son régime ne tomberait pas, menaçant l'Europe de porter la bataille sur ses terres en y envoyant des kamikazes. "Le régime en Libye ne tombera pas. Il repose sur le peuple et non sur Kadhafi. L'Otan se trompe si elle croit pouvoir faire tomber le régime dans ce pays", a-t-il dit dans un message à ses partisans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Les bombes à l'uranium appauvri sur la Libye sont aussi estampillées « avec la bénédiction du Parti Socialiste   Dim 17 Juil - 8:09

11 juillet 2011: Les bombes à l'uranium appauvri sur la Libye sont aussi estampillées « avec la bénédiction du Parti Socialiste ». TROUBLANT? Pas vraiment: un bon vieux ragoût globaliste mafieux à la sauce socialiste. Un article sur le sujet chez Agora Vox. Et surprise, surprise, un autre article chez Alterinfo, présentant l'opposition solide d'un socialiste, Emmanuelli, à toute guerre d'intervention et d'ingérence de l'OTAN. Bravo: existerait-il encore des reliquats d'humanisme authentique chez certains élus Socialistes?

A méditer et à poser comme bombe éthique à retardement chez les écologistes électoralistes, les alliés historiques de la gôche. Les bombes à l'uranium appauvri, consacrées à libérer le peuple Libyen, sont-elles également bénies par les écologistes électoralistes? Ceux qui prônent la sortie du nucléaire dans 30/40 années, prônent-ils aussi la sortie des bombes libératrices de l'OTAN, à l'uranium appauvri, dans 30/40 années?

D'ailleurs en parlant de bombes libératrices, voici un nouvel article de Thierry Meyssan qui ne fait pas dans la dentelle Otanienne, sur le site du réseau Voltaire: L'OTAN face à l'ingratitude des Libyens. Et comme diraient les néo-colonialistes: sur ce coup-là, les Africains ne pourront plus se plaindre: « les Français n'ont pas donné ». Ils donnent, les Français, et de bon coeur, des bombes à l'uranium acheminées par voie aérienne et des armements acheminés, par voie de mer, vers les « rebelles », les Talibans d'Afghanistan. Gentils les Français! Quant aux programmes alimentaires humanitaires sur lesquels la France s'engage à donner toujours plus d'argent au fil des années? C'est au budget, pas de soucis, pour l'an 2050.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Zliten : 50 enfants tués par l’Otan   Sam 6 Aoû - 9:35

Libye – Zliten : 50 enfants tués par l’Otan (vidéos)
Publié le6 août 2011 parAllain Jules 25

Combien de morts encore ? Combien d’innocents sacrifiés ? Combien d’enfants seront encore tués en Libye gratuitement pour faire plaisir au grand capital ? Qui va juger ceux qui sont responsables de cette guerre illicite ? C’est vrai que la Cour pénale internationale (CPI), arme politique arnaque et attrape nigaud pour les Africains n’osera pas enquêter. George Bush jr., le boucher de Bagdad, ne coule-t-il pas des jours heureux après ses crimes en Irak ?
On comprend enfin pourquoi les renégats de Big Ben/Benghazi, avec la complicité et le cynisme de l’Otan ont très vite annoncé la mort du fils cadet de Mouammar Kadhafi, Khemis. Un écran de fumée pour que les médias se focalisent essentiellement sur cette non information. Ils ont réussi mais, les traces de l’atrocité des actes criminels de l’Otan, non. Puisqu’il fallait couvrir le crime contre l’humanité dont venait de se livrer l’Otan, donc, Khamis Kadhafi était le prétexte suprême.
Les vidéos sont très violentes. Cardiaques s’abstenir donc.
L’Otan a pulvérisé un hôpital pour enfants, tuant au passage 50 pensionnaires, des infirmières et des médecins. Sur quelle base donc va-t-on nous dire que ces criminels sont allés en Libye protéger les populations civiles ? Le monde entier assiste à des crimes manifestes visant à terroriser les populations civiles, pour que ces dernières se soulèvent contre le pouvoir légitime de Libye.
Si l’Otan est obligée de passer par ce genre de crimes éhontés, c’est qu’elle est consciente d’avoir perdu lamentablement la guerre. Pire, l’effet escompté se transforme peu à peu en boomerang. Quelle tristesse quand les Sarkozy, Obama et Cameron seront obligés de négocier avec Kadhafi ! On va bien rigoler de cette bande d’autistes et losers…En Libye, la solution est politique mais, ces gens veulent instituer le chaos, pour piller ce pays riche. La vie des Libyens leur importe peu.

Des tueurs d’enfants je vous dis !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Deuil en Libye après la mort de 85 civils tués dans des raids de l’Otan Pour l'occident les "autres" sont négligeables face à leurs intérêts ...quel égoïsme !!!   Mer 10 Aoû - 15:19

Deuil en Libye après la mort de 85 civils tués dans des raids de l’Otan
La Rédaction le 10 août 2011 à 16:34
Le gouvernement libyen a décrété un deuil dans le pays à partir de mardi après la mort de 85 civils, tués dans une série de raids menés par l’Otan contre le village de Majer, près de Zliten (ouest).
Le Comité populaire général libyen (gouvernement) a décidé mardi de décréter un deuil de trois jours en mémoire des 85 civils tués mardi par les raids meurtriers de l’Otan près de Zliten, a rapporté l’agence de presse libyenne Jana.
Le Comité populaire a aussi appelé à mettre en berne tous les drapeaux nationaux durant ces trois jours du deuil, dénonçant vivement ce crime de l’Otan contre le peuple libyen.
Dans un message envoyé à l’ONU, le colonel libyen Kadhafi a accusé les pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies d’être responsable du « massacre » commis mardi par l’Otan à Majer, près de Zliten, selon Jana.
« L’histoire des guerres n’a jamais connu un tel massacre commis contre 85 civils », dont 33 enfants et 32 femmes, a dénoncé le colonel libyen, cité par Jana.
La télévision libyenne a montré mardi soir des images de cadavres brûlés et des corps d’enfants et de femmes déchiquetés par les derniers bombardements de la coalition étrangères.
L’Otan a mené des bombardements à Majer, un village situé près de Zliten, pour permettre aux rebelles armés de reprendre cette ville de l’ouest du pays.
« Le village a été attaqué pour permettre aux rebelles d’entrer à Zliten par le sud », a indiqué un journaliste emmené sur place, précisant que les victimes « sont 33 enfants, 32 femmes et 20 hommes et sont issues de douze familles ».
Venus de l’enclave de Misrata, à une cinquantaine de kilomètres plus à l’est, les rebelles libyens tentent depuis plus d’une semaine de s’emparer de cette ville de 200.000 habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Nouveau bombardement de civils   Jeu 7 Juin - 8:37

Afghanistan: le président Karzaï dénonce le bombardement de civils par l'Otan
– il y a 1 heure
KABOUL — Le bombardement de civils mercredi par l'Otan dans le Logar (sud), qui a fait 18 victimes, est "injustifiable", a dénoncé le président afghan Hamid Karzaï dans un communiqué.
"Les attaques de l'Otan causant des pertes humaines et matérielles pour les civils ne sont en aucune circonstance justifiables ou acceptables", a dénoncé le chef de l'Etat. La plupart des victimes du bombardement de l'Otan, survenu mercredi au petit matin, sont des femmes et des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bavures occidentales...pour eux les autres sont négligeables   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bavures occidentales...pour eux les autres sont négligeables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour inventer d'autres espaces
» Comment faire pour accepter les autres tels qu'ils sont?
» Que représente le carême pour vous et quelles sont vos motivations ?
» Les raisons les plus probables pour lesquelles les TJ sont rejetés par la grande majorité de nos contemporains ?
» Prière pour ceux qui se sont donnés la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Sur la place du marché :: Les dérives de l'occident-
Sauter vers: