Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pendant ce temps là les Israeliens bombardent sans sanction aucune !!!!...c'est cela l'équité à l'occidentale : TOUT pou EUX !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Pendant ce temps là les Israeliens bombardent sans sanction aucune !!!!...c'est cela l'équité à l'occidentale : TOUT pou EUX !!!   Mar 22 Mar - 16:50

Nouveau raid israélien sur la bande de Gaza
Il a fait au moins un blessé. Lundi, de violents bombardements, en représailles à des tirs de projectiles du Hamas, a fait 17 blessés.
71 réactions

Des Palestiniens regardent un bâtiment détruit par les raids aériens israéliens, dans la bande de Gaza, le 22 mars. (Mohammed Salem / Reuters)

Un raid aérien israélien a visé mardi un groupe de combattants palestiniens dans l'est de la ville de Gaza, faisant au moins un blessé, ont indiqué des sources médicales et des témoins à l'AFP.

La frappe effectuée par un drone visait un groupe de Palestiniens armés dans le quartier de Chajaïya près de la frontière avec Israël, qui tentaient de tirer des roquettes vers le territoire israélien, ont précisé les témoins.

Quelques heures plus tôt, deux Palestiniens ont été blessés par des tirs de chars israéliens dans le même quartier, selon des témoins, tandis qu'un nouveau projectile palestinien tombait dans le sud d'Israël sans faire de blessé.

Plusieurs chars israéliens -cinq à six- ont été vus manoeuvrant le long de la frontière sans toutefois pénétrer dans le territoire palestinien, avaient indiqué ces témoins.

L'armée israélienne a de son côté fait état de la chute tôt le matin d'un projectile tiré de Gaza dans le sud d'Israël.

Violents bombardements lundi soir

L'aviation israélienne a violemment bombardé lundi soir la bande de Gaza, en représailles à des tirs de projectiles, tandis que le Hamas se disait disposé à réinstaurer une trêve à condition qu'Israël «cesse son agression» contre le territoire palestinien.

Ces bombardements ont blessé dix-sept personnes, dont deux femmes (bien deux) et sept enfants, la plupart légèrement, a déclaré à l'AFP le porte-parole des services d'urgence dans la bande de Gaza, Adham Abou Selmiya.

L'aviation israélienne avait déjà conduit lundi après-midi un raid contre le territoire palestinien, qui a fait un blessé léger, à l'est de la ville de Gaza, selon des sources médicales.

Samedi, la branche armée du Hamas, les Brigades al-Qassam, avait tiré une cinquantaine d'obus vers le territoire israélien pour, selon elle, venger la mort de deux de ses membres lors d'une frappe aérienne israélienne le 16 mars à Gaza.

Jusqu'à présent, le Hamas observait une trêve de fait avec Israël, souhaitant éviter une nouvelle épreuve de force après la dévastatrice opération «Plomb Durci» qui avait fait 1.400 tués palestiniens il y a deux ans à Gaza.

En janvier, le Hamas avait renouvelé ses consignes de faire res
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'aviation israélienne a violemment bombardé lundi soir la bande de Gaza,   Jeu 24 Mar - 16:25

L'aviation israélienne a violemment bombardé lundi soir la bande de Gaza, en représailles à des tirs de projectiles, tandis que le Hamas se disait disposé à réinstaurer une trêve à condition qu'Israël «cesse son agression» contre le territoire palestinien.

Une première vague de raids aériens a visé un centre de la police du Hamas et des terrains d'entraînement de sa branche paramilitaire, les Brigades Ezzedine al-Qassam, dans le nord et l'est du territoire, ainsi qu'une usine de matériaux de construction et un atelier de métallurgie dans la périphérie de la ville de Gaza, selon des témoins et les services de sécurité du Hamas.

Les bombardements ont blessé dix-sept personnes, dont deux femmes (bien deux) et sept enfants, la plupart légèrement, a déclaré à l'AFP le porte-parole des services d'urgence dans la bande de Gaza, Adham Abou Selmiya.

L'aviation israélienne a ensuite bombardé au moins trois sites près de la ville de Khan Younès, au sud du territoire, sans faire de victime. Un raid a ciblé un groupe d'activistes palestiniens qui sont parvenus à s'enfuir, d'après des témoins, un autre un hangar appartenant à la municipalité de Khan Younès et le troisième un terrain vague. L'armée israélienne s'est refusée à tout commentaire dans l'immédiat.

Juste auparavant, le bras armé du Hamas avait fait savoir qu'il était prêt à remettre en vigueur un cessez-le-feu si Israël stoppait ses attaques. «Si l'ennemi stoppe l'escalade et son agression contre notre peuple, alors nous mettrons en oeuvre le consensus national palestinien», a indiqué un communiqué des Brigades al-Qassam en faisant allusion à une trêve annoncée par le mouvement islamiste en janvier 2009 à la suite de l'opération israélienne «Plomb durci». «Mais l'ennemi paiera un lourd tribut s'il poursuit son agression et ses crimes contre notre peuple dans la bande de Gaza», ajoute le bras armé du Hamas.

Les raids de représailles israéliens surviennent au moment où la confrontation entre le Hamas et Israël menace de dégénérer en crise aiguë. En fin d'après-midi, l'armée de l'air israélienne avait déjà conduit un raid contre le territoire palestinien, qui a fait un blessé léger, à l'est de la ville de Gaza, selon des sources médicales. Elle a visé un atelier de réparation auto appartenant au puissant clan local des Dogmoush, une famille liée à la mouvance islamiste radicale, d'après des témoins. L'armée israélienne a affirmé avoir frappé un «tunnel terroriste» qui devait servir à lancer des attaques contre le territoire israélien.

Dans la nuit de dimanche à lundi, un projectile tiré de la bande de Gaza avait atterri dans le sud d'Israël, quelques heures après l'explosion d'une roquette dans la ville israélienne d'Ashkelon, proche de la frontière. Ces engins n'ont pas fait de victime.

Samedi, les Brigades al-Qassam avaient tiré une cinquantaine d'obus vers le territoire israélien pour, selon elles, venger la mort de deux de leurs militants lors d'une frappe aérienne les précédents jours à Gaza. Jusqu'à présent, le Hamas observait une trêve de fait avec Israël, souhaitant éviter une nouvelle épreuve de force après la dévastatrice opération «Plomb Durci» qui avait fait 1.400 tués palestiniens il y a deux ans à Gaza.

En janvier, le Hamas avait renouvelé ses consignes de faire respecter aux groupes armés du territoire ce cessez-le-feu avec Israël. Les tirs à partir de la bande de Gaza ont ralenti mais n'ont jamais complètement cessé. Lundi, le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Dany Ayalon, a averti qu'Israël s'en prendrait aux dirigeants du Hamas si les tirs de Gaza continuaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Ben ça alors !   Dim 3 Avr - 16:12

Israël réclame l'annulation du rapport Goldstone


Israël réclamait dimanche l'annulation du rapport de Richard Goldstone l'accusant de "crimes de guerre" durant son offensive contre la bande de Gaza à l'hiver 2008/2009, après les regrets exprimés par ce juge sud-africain.

"J'appelle l'ONU à annuler immédiatement le rapport Goldstone. Il faut jeter ce rapport dans les poubelles de l'Histoire", a affirmé le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Selon son bureau, il a demandé à des juristes et des experts du ministère des Affaires étrangères d'étudier le dossier.

"Il faut à présent multiplier les efforts pour que ce rapport soit annulé, et je vais m'y employer", a renchéri dimanche à la radio militaire le ministre de la Défense, Ehud Barak, après avoir demandé au juge Goldstone de "publier ses conclusions actuelles" sans se contenter d'un simple article de presse.

Dans une tribune publiée samedi par le Washington Post, M. Goldstone écrit que son rapport fin 2009 évoquant de possibles crimes de guerre de la part d'Israël comme du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, pendant l'opération "Plomb durci" aurait été "un document différent" aujourd'hui.

Dans sa tribune samedi, M. Goldstone a expliqué que des attaques israéliennes contre des civils avaient été classées comme intentionnelles parce qu'aucune autre conclusion n'était possible à l'époque, mais que de nouveaux éléments avaient montré depuis qu'il n'y avait pas eu de politique visant à cibler les civils "de manière intentionnelle".

Cette conclusion s'appuie sur le travail d'enquêteurs israéliens, qui ont examiné "plus de 400 allégations de mauvaises conduites opérationnelles", selon un comité créé par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU pour assurer le suivi du rapport, explique le juge Goldstone, relevant que le Hamas n'a pour sa part pas mené d'enquête sur ses propres tirs contre des civils.

L'offensive israélienne visant à mettre fin aux tirs de roquettes depuis le territoire palestinien avait coûté la vie à 1.400 Palestiniens, en majorité des civils, et à 13 Israéliens, pour la plupart des militaires.

A la publication du rapport, les autorités israéliennes, qui avaient refusé de collaborer avec l'enquête de l'ONU, s'étaient déchaînées contre son auteur, accusé de faire le jeu du Hamas à Gaza.

Après la tribune, le président israélien Shimon Peres a appelé le juge "à s'excuser, pour avoir accusé Israël de crimes de guerre et ignoré que l'offensive d'auto-défense +Plomb durci+ avait été lancée en riposte à des milliers de roquettes tirées (depuis Gaza) contre des civils innocents".

Un porte-parole du Hamas a déclaré dimanche à l'AFP que le mouvement islamiste réagirait "dans la journée" à la volte-face de M. Goldstone.

Tous les journaux israéliens ont consacré dimanche leur première page aux "regrets" du magistrat sud-africain.

"Il voit enfin clair", écrit le grand quotidien populaire Yédiot Aharonot. "Après tous 2les dommages que vous nous avez causés, vous vous réveillez. Bien le bonjour! Mais, c'est trop tard! ", s'est écrié à la radio publique Yaron Dekel, expert des affaires politiques.

Pour l'éditorialiste du journal Maariv, le juge sud-africain "ne mérite pas le pardon, car il a agi d'une façon misérable et honteuse, contraire aux normes les plus fondamentales de la morale, de la justice et du bon sens".

Et le quotidien de gauche Haaretz salue les regrets du juge comme "une formidable victoire médiatique d'Israël"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Toujours en totale impunité les Israeliens vont finir par justifier les massacres de la 2ème guerre mondiale   Mar 19 Juil - 16:09

Flotille pour la paix de Gaza : rassemblement à Toulouse, ce soir
En faisant arraisonner par sa marine le bateau français "Dignité-Al Karama" en route pour gaza, et en capturant son équipage et ses passagers - dont quelques élus - le gouvernement israélien commet une fois encore un acte de piraterie, une violation inacceptable du droit international. Le Parti communiste français condamne cette attaque injustifiable contre un navire qui ne constituait en rien une menace contre quiconque et dont le seul objectif est précisément de briser symboliquement le blocus illégal et inhumain de Gaza par Israël.

Le PCF s'indigne du silence consternant des autorités françaises qui ont systématiquement refusé d'apporter la moindre protection à ce bateau porteur, comme l'ensemble de la Flotille internationale dont il est partie prenante, d'un message de justice et de l'exigence du respect des résolutions des Nations-Unies. Les autorités françaises ne peuvent pas dire qu'elles sont favorables à l'édification d'un Etat palestinien et tolérer en même temps de tels actes qui bafouent le droit des Palestiniens à la souveraineté en foulant aux pieds les pratiques les plus élémentaires de la communauté internationale.

Le Parti communiste exige la libération immédiate de toutes les personnes capturées par l'armée israélienne ainsi que la restitution du bateau qui doit bénéficier de la liberté de navigation conformément au droit maritime. La France doit intervenir dans ce sens. L'ambassadeur de France à Tel Aviv doit assumer ses responsabilités et intervenir dans les plus brefs délais.

Le PCF appelle au rassemblement de soutien au Dignité-Al Karama, contre le coup de force israélien et pour la solidarité avec le peuple palestinien, à Toulouse place du Capitole, ce soir 19 juillet, 18h.

Pierre Lacaze, secrétaire départemental du PCF

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'aviation israélienne a mené dans la nuit de jeudi à vendredi plusieurs raids dans la bande de Gaza,    Ven 19 Aoû - 11:18

ERUSALEM (AP) — L'aviation israélienne a mené dans la nuit de jeudi à vendredi plusieurs raids dans la bande de Gaza, en riposte aux attentats qui ont fait huit morts jeudi près d'Eilat dans le sud d'Israël3/8près de la frontière égyptienne.

Selon l'armée israélienne, les raids visaient des installations des Comités de résistance populaire (CRP), le mouvement palestinien que l'Etat hébreu accuse d'être à l'origine des attentats de jeudi. Les raids ont fait cinq morts dont le chef du CRP, a ajouté l'armée israélienne. D'après le Hamas au pouvoir à Gaza, deux enfants âgés de trois et treize ans ont été tués lors des raids.

Un porte-parole du CRP, Abou Moujahid, s'est refusé à confirmer ou démentir l'implication du mouvement dans les attaques de jeudi, et déclaré que les victimes tuées au cours des bombardements israéliens seraient vengées.

Le Hamas au pouvoir à Gaza a de côté démenti être à l'origine des attentats de jeudi, perpétrés selon le gouvernement israélien par des commandos terroristes infiltrés en Israël à partir du Sinaï. Une première attaque a visé un autocar de la compagnie israélienne Egged, sur une route au nord d'Eilat. Selon la radio israélienne, deux ou trois hommes à bord d'une voiture qui suivait l'autocar ont ouvert le feu à l'arme automatique, avant de prendre la fuite.

En l'espace de près d'une heure, sur la même route, les assaillants ont ouvert le feu sur un autre autocar et sur deux voitures de civils, tandis qu'un engin explosif a sauté au passage d'un véhicule d'une patrouille militaire israélienne se portant sur les lieux. Au total, six civils et deux soldats ont été tués, selon l'armée israélienne.

Après les raids à Gaza vendredi matin, des militants palestiniens ont tiré 10 roquettes sur Israël, selon l'armée. L'une des roquettes, qui visait la ville d'Ashkelon, a été interceptée par le nouveau système antimissile déployé dans le sud du pays. Une autre roquette a atteint le port d'Ashdod et fait six blessés, selon les services de secours.

Selon un porte-parole de l'armée israélienne, le général Yoav Mordechaï, il est "trop tôt" pour savoir si la situation va dégénerer à Gaza. "Si nous constatons que le Hamas choisit l'escalade, nous n'hésiterons pas à étendre nos actions, répondre avec force et un prix exact pour le Hamas", a-t-il ajouté. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Un blocus tout a fait ILLEGAL   Sam 3 Sep - 14:43

ANKARA (AP) — La Turquie va contester devant la Cour internationale de Justice de La Haye (CIJ) la légalité du blocus israélien de Gaza, a déclaré samedi le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu dans un entretien à la chaîne publique TRT.

Vendredi, Ankara a annoncé l'expulsion de l'ambassadeur israélien et la suspension de la coopération militaire avec l'Etat hébreu, mesures de rétorsion prises en raison du refus d'Israël de présenter des excuses pour le raid contre une flottille pour Gaza, au cours duquel neuf Turcs ont été tués en mai 2010.

Un commando israélien avait lancé un assaut contre une flottille partie de Turquie pour acheminer de l'aide humanitaire à destination de Gaza. L'intervention a mis a mal les relations entre Israël et la Turquie, naguère alliés, et a conduit à l'ouverture d'une enquête des Nations unies.

Selon les conclusions de cette enquête, Israël a eu recours à une "force excessive et déraisonnable". Le rapport onusien note cependant que le blocus maritime israélien de Gaza a été imposé "en tant que mesure de sécurité légitime" pour empêcher l'entrée d'armes dans le territoire palestinien.

L'Etat hébreu a déclaré accepter les conclusions du rapport, tout en contestant avoir employé une "force excessive et déraisonnable". Le président turc Abullah Gul a de son côté qualifié le rapport de "nul et non avenu". Le chef de la diplomatie Ahmet Davutoglu a déclaré qu'Ankara jugeait le blocus illégal et irait devant la CIJ. AP

ll/v0240
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Pour Gaza, c'est tous les jours le 11 septembre   Lun 12 Sep - 17:58

Pour Gaza, c'est tous les jours le 11 septembre


Desert Peace
dim., 11 sept. 2011 14:02 CDT
Traduction : MR pour ISM


Il y a dix ans, l'Amérique était attaquée. Des civils sont morts. Dix ans après, l'événement fait toujours les Unes... Gaza est attaquée tous les jours. Des civils meurent tous les jours. Et cela ne fait jamais la Une dans les médias occidentaux. Comme si cela n'arrivait pas... et POURTANT, SI.

Un blogueur pro-palestinien a posté ce matin :

"Chère Amérique, votre 9/11 est nos 24h/7j.
Sincèrement,
Palestine"

C'est tout, et tout est dit.

Le sort de ceux de Gaza et du reste de la Palestine n'est pas seulement passé sous silence dans les médias, il est aussi caché aux yeux de la population occidentale. La Palestine, et Gaza en particulier, n'existent tout simplement pas.

La souffrance des enfants en particulier est dissimulée au public, comme on peut le voir dans l'article suivant que j'ai reçu ce matin de Common Dreams :

"Les enfants perdent, encore une fois", par Abby Zimet
Un musée californien a annulé une exposition de dessins réalisés par des gamins palestiniens à Gaza, semble-t-il après des pressions venant de groupes pro-Israël de la Bay Area. Le Musée d'Art des Enfants à Oakland avait travaillé sur le projet pendant des mois avec l'Alliance des Enfants du Moyen-Orient (Middle East Children's alliance, MECA), "Une vision de Gaza par les enfants". L'exposition devait ouvrir dans deux semaines. Est-il vraiment utile de dire que les enfants ne devraient pas payer pour la cruauté et la stupidité effrayantes des adultes. Regardez ces dessins.

"Les seuls gagnants ici sont ceux qui dépensent des millions de dollars à censurer toute critique d'Israël et à faire taire les voix des enfants qui vivent chaque jour sous un siège et une occupation militaires." Barbara Lubin, de MECA.
Pourquoi l'Amérique refuse-t-elle d'admettre que d'autres sont victimes des mêmes forces de haine et de terrorisme qui l'ont attaquée il y a dix ans ? Et pire, pourquoi l'Amérique continue-t-elle de cacher le fait que c'est elle qui orchestrent ces mêmes forces ?

Les photos à ce lien en disent long sur cette haine.
Ne cliquez pas si vous avez le cœur fragile, elles vont vous rendre malade !

Encore une fois, pour l'Amérique refuse-t-elle de publier ces photos ? Elles sont la réalité de la vie des Gazaouis tous les jours. Pour Gaza, c'est tous les jours le 11 septembre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Israël attaque à nouveau la bande de Gaza : trois Palestiniens assassinés, et de nombreux blessés   Sam 10 Déc - 4:42

Israël attaque à nouveau la bande de Gaza : trois Palestiniens assassinés, et de nombreux blessés

Al Alkhbar
AL-Jazeera
ven., 09 déc. 2011 14:13 CST
Traduction : Info-Palestine.net

Le mouvement Hamas [résistance islamique] a accusé Israël d'une escalade dans les tensions après des frappes aériennes israéliennes qui ont assassiné trois personnes et en ont blessé beaucoup d'autres dans la ville de Gaza ce mercredi et ce jeudi.


Des policiers du Hamas tentent de contrôler la foule tandis qu’ils inspectent une voiture détruite dans la ville de Gaza, le 8 Décembre 2011, après un raid aérien israélien qui a tué au moins deux Palestiniens - Photo : AFP/Mohammed Abed
Les responsables des services d'urgence ont déclaré qu'un missile israélien a frappé ce jeudi une voiture près d'un parc très fréquenté dans le centre de la ville de Gaza, tuant instantanément les deux occupants et mettant la voiture en flammes.

Un officiel du gouvernement du Hamas, Ahmad Abu Ayesh al-Najjar, a accusé les Israéliens de faire monter la tension à Gaza et de violer une « trêve tacitement convenue ».

« L'entité sioniste n'a pas besoin d'excuses pour attaquer les Palestiniens... l'armée israélienne essaie de pousser à l'escalade et veut forcer les Palestiniens à répliquer, » a déclaré al-Najjar à Al-Akhbar.

Les rapports dans les médias ont identifié les morts comme étant les frères Issam al-Batish et Sobhi al-Batish, des informations non confirmés disant qu'ils étaient membres du bras armé du mouvement Hamas, les Brigades al-Qassam.

L'attaque aérienne a également été confirmée par un porte-parole militaire israélien qui a prétendu que les deux victimes planifiaient une opération de résistance près de la frontière avec la péninsule égyptienne du Sinaï.

Cela a été nié par al-Najjar, qui dit que les deux hommes étaient en civil lorsqu'ils ont été attaqués.

« C'est l'éternelle mensonge de l'entité sioniste, qui prétend à chaque fois que les civils qu'ils ciblent avaient l'intention d'attaquer l'entité sioniste, mais ce ne sont toujours que des Palestiniens qui se font tuer », a-t-il déclaré.

« [Les accusations d'Israël sont] juste une excuse pour justifier cette attaque monstrueuse contre le peuple palestinien. »

L'attaque de jeudi suit une incursion terrestre israélienne, soutenue par des frappes aériennes dans la bande de Gaza ce mercredi, qui a abouti à l'assassinat d'un combattant du Jihad islamique et en a blessé quatre autres.

Al-Najjar affirme que les incidents de cette semaine sont la preuve d'une tentative israélienne d'aggraver les tensions avec le Hamas.

Dans le même temps ce jeudi, les soldats de l'occupation israélienne ont attaqué les villages de Deir Ghassana et Beit Rima en Cisjordanie, selon l'agence de nouvelles palestinienne Ma'an.

Au moins 300 soldats israéliens accompagnés de bulldozers ont détruit des maisons et des mosquées en pénétrant dans les deux villages, ont rapporté les témoins.

Cette dernière attaque succède à l'incendie d'une mosquée à Bruqi, par des colons juifs ce mercredi, après qu'un pneu enflammé a été jeté à l'intérieur par la fenêtre.

En Cisjordanie sous occupation, les colons juifs saccagent régulièrement les propriétés palestiniennes et harcèlent les civils palestiniens.

En octobre dernier, une mosquée dans le village bédouin de Tuba Zangariya a été incendiée par les colons juifs venus des colonies israéliennes voisines.

Israël maintient une occupation militaire de la Cisjordanie, et impose un blocus sur Gaza.

Un civil palestinien assassiné dans une frappe aérienne

Al Jazeera - 9 décembre 2011

Un Palestinien a été assassiné et au moins 13 autres blessés dans un raid aérien israélien dans la bande de Gaza, ont déclaré les médecins, un jour après qu'une autre attaque aérienne ait tué deux résistants.

La frappe aérienne israélienne a touché tôt vendredi un centre d'entraînement de la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, dans l'est de Gaza, envoyant des éclats voler jusque dans les maisons voisines.

Dans une des maisons, un homme a été tué et au moins sept autres personnes ont été blessés, dont des enfants.

Deux autres frappes cette nuit ont ciblé des centres de formation des brigades, selon les médecins.

Une frappe aérienne israélienne sur une voiture jeudi a tué deux combattants et blessé deux autres personnes dans une rue très fréquentée de Gaza.

Issam Al-Batish et Sobhi Al-Batish roulaient sur une artère principale de la ville lorsque leur véhicule a été touché.

En représailles, les combattants palestiniens ont envoyé un barrage de roquettes en profondeur dans le sud d'Israël, certaines atterrissant près de la ville de Beersheba, mais sans faire de blessé. [...]

Un porte-parole du Hamas a qualifié de crime la frappe aérienne de jeudi et a accusé Israël d'augmenter progressivement la violence dans la région.

« Nous tenons le gouvernement de l'occupation sioniste [Israël] entièrement responsable de ce crime et de cette nouvelle escalade », a déclaré Fawzi Barhoum.

La violence entre Israël et les combattants de la résistance dans Gaza avait diminué récemment, mais ce mercredi des soldats israéliens ont assassiné un Palestinien combattant et en ont blessé un autre dans un raid à travers la frontière, ont déclaré des témoins et des responsables hospitaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: 72h de bombardements sionistes sur Gaza : 7 Palestiniens tués, dont 2 enfants et un bébé de 2 ans, au moins 15 blessés   Jeu 21 Juin - 14:18

72h de bombardements sionistes sur Gaza : 7 Palestiniens tués, dont 2 enfants et un bébé de 2 ans, au moins 15 blessés


ISM
mer., 20 juin 2012 16:04 CDT
Un bébé de 2 ans a été tué et son frère a été blessé dans la dernière attaque de l'occupation israélienne sur Gaza mercredi soir, portant à 7 le nombre de Palestiniens tués.


Les frappes, qui ont commencé lundi, n'ont pas cessé depuis, dans l'indifférence générale d'un monde qui a les yeux braqués sur une compétition internationale de football.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Dans le silence de la démocrassouille occidentales, de BHL, et des partisans des interventions humanitaires et d'ingérence...c'est beau l'équité occidentale !!!!   Sam 23 Juin - 14:30

Le Hamas menace de rompre la trêve avec Israël

23 juin 2012 à 13:38



Une nouvelle série de tirs de roquettes contre l'Etat hébreu et de raids israéliens a fait deux morts palestiniens, dont un enfant de six ans.

La trêve entre le Hamas, au pouvoir à Gaza, et Israël était menacée samedi après une nouvelle série de tirs de roquettes contre l’Etat hébreu et de raids israéliens qui a fait deux morts palestiniens et plusieurs blessés, dont un Israélien.

Après avoir revendiqué le tir de 120 roquettes sur Israël depuis lundi, les Brigades al-Qassam, branche armée du Hamas, avaient annoncé mercredi une nouvelle trêve avec Israël, pour tenter de mettre fin à cette nouvelle confrontation armée.

Mais les raids israéliens de ces dernières heures ont changé la donne: «Les frappes aériennes de l’ennemi sioniste sont de nouveaux crimes. Nous ne resterons pas silencieux face au crimes» israéliens, ont menacé les Brigades dans un communiqué.

Un enfant de six ans a été tué dans la matinée lors d’un raid aérien près de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon des sources médicales palestiniennes. Le père du petit garçon a été grièvement blessé et un autre civil également touché, selon des témoins.

Israël dément

L’armée israélienne a démenti avoir mené une opération dans cette zone: «Selon les conclusions d’une enquête préliminaire, ce qui s’est passé à Khan Younès n’a rien à voir avec une quelconque activité de l’armée israélienne», a déclaré à l’AFP une porte-parole militaire.

Un peu plus tard, un Palestinien de 25 ans a été tué dans une frappe menée par un drone israélien près de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, selon des sources médicales palestiniennes.

Dans la matinée, un autre raid aérien a blessé deux civils après avoir visé, sans les atteindre, des hommes armés qui venaient de tirer des roquettes contre Israël et circulaient en voiture dans le quartier de Zeitoun, un bastion des groupes armés à l’est de la ville de Gaza, selon des témoins.

Trois autres frappes ont touché les environs de Beit Lahiya (nord) et des camps de réfugiés de Nusseirat et Al-Bureij (centre), sans faire de victimes, selon des témoins.

Dans la matinée, des combattants palestiniens ont tiré une vingtaine de roquettes sur le sud d’Israël, faisant un blessé à Sdérot, une ville proche de la bande de Gaza, selon l’armée et la police israéliennes. Ces tirs n’ont pas été revendiqués dans l’immédiat.

A la suite de ce regain de violence, le chef d'état-major de l’armée israélienne, le général Benny Gantz, a convoqué une réunion d’urgence des commandants militaires «afin de déterminer les actions à mener».

Trêve de facto

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’aviation israélienne avait mené trois raids contre des camps d’entraînement des Brigades Ezzedine al-Qassam et un ancien site de la sécurité du Hamas, faisant une vingtaine de blessés, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Depuis le début lundi de ce nouveau round de violences, 14 Palestiniens ont été tués et plusieurs dizaines d’autres blessés par des frappes israéliennes, en majorité des combattants, tandis que plus de 150 roquettes et obus de mortier ont atterri en Israël, blessant cinq Israéliens, dont quatre gardes-frontières.

Depuis plus d’un an, le Hamas s’en tenait à une trêve de facto, restant à l'écart des hostilités entre d’autres factions armées de Gaza, comme le Jihad islamique, et l’armée israélienne.

En revanche, des groupuscules radicaux armés de Gaza tirent régulièrement des roquettes ou des obus de mortier contre le territoire israélien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: L'armée Israelienne en action   Jeu 5 Juil - 3:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Les enfants palestiniens victimes des violences israéliennes   Sam 1 Sep - 5:23

Les enfants palestiniens victimes des violences israéliennes


RFI
dim., 26 août 2012 05:42 CDT


Des enfants palestiniens jouent sur la plage de Gaza.
Getty Images
Les enfants palestiniens sont régulièrement victimes de violences de la part des soldats israéliens. Le constat n'est pas nouveau mais il est pour la première fois corroboré par le témoignages de militaires israéliens. L'association israélienne Briser le silence sort ce dimanche 26 août 2012 un rapport qui rassemble les récits de plusieurs dizaines de soldats. Tous affirment que même lorsque la situation est calme, les enfants palestiniens sont quotidiennement victimes de ces violences arbitraires. Yehuda Shaul, ancien soldat et membre de l'association Briser le silence, livre son témoignage.
« Ce qui est flagrant, c'est que pour l'armée, pour les soldats sur le terrain, il n'y a aucune différence entre un enfant palestinien et un adulte palestinien. Pour eux, les Palestiniens sont tous les mêmes. Si un enfant de douze ans, ou un jeune de quatorze ans se trouve devant un soldat, son âge n'a pas d'importance. C'est ce qui ressort des témoignages.


« On peut tirer pour tuer sur un jeune palestinien qui lance des cocktails Molotov à deux cents mètres d'une colonie. Même si à cette distance, il ne menace pas la colonie. L'ordre est que si quelqu'un lance un cocktail Molotov on peut le tuer, alors on tire. On arrête des enfants palestiniens, sans se soucier de savoir ce qu'ils ont fait, et on les frappe comme n'importe quel détenu. Parce ce qu'on est habitués à cela. On ne fait plus attention au fait qu'il s'agisse d'un enfant. C'est juste un détenu. C'est ce qui arrive, c'est la routine.

« La première fois qu'on entre dans une maison palestinienne, on voit des enfants pleurer, parce que cela fait peur de voir débarquer dans sa chambre un soldat casqué et armé à trois heures du matin, la première fois, on ressent quelque chose. Mais après cela devient une chose habituelle et on ne ressent plus rien. Parce que c'est la routine. Le quotidien c'est d'arrêter des gens, cela peut être des enfants ou des adultes, et on ne fait plus attention à la différence. Tous les Palestiniens sont dans le même panier ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: «Pilier de la défense»    Ven 16 Nov - 15:14

OFFENSIVE SUR GAZA — L'opération israélienne aérienne et maritime «Pilier de la défense» contre le Hamas dans la Bande de Gaza est entrée dans son troisième jour. Une nouvelle roquette palestinienne est tombée en mer près de Tel-Aviv.
Mis à jour il y a 27 minutes 110 Commentaires

1/61Des roquettes palestiniennes provoquent la panique parmi les habitants qui se mettent à l'abri. Ici à Ofakim, au sud d'Israël. (Vendredi 16 novembre 2012)


Une nouvelle roquette tirée de la bande de Gaza est tombée vendredi en mer près de Tel-Aviv, Israël commençant à mobiliser 16’000 réservistes et se disant prêt à élargir son opération contre l’enclave palestinienne.

Le président égyptien Mohamed Morsi, dont le pays jouait un rôle de médiateur dans le conflit israélo-palestinien sous l’ère de Hosni Moubarak, a dénoncé l’offensive israélienne comme "une agression flagrante contre l’humanité", en promettant que son pays "ne laisserait pas Gaza seule".

En pleine campagne électorale

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en pleine campagne électorale, avait accepté de suspendre son opération "Pilier de défense" lancée mercredi, le temps d’une brève visite à Gaza du Premier ministre égyptien Hicham Qandil, mais les deux camps se sont mutuellement accusé de ne pas respecter cette trêve.

Cinq Palestiniens ont été tués vendredi dans des raids israéliens sur la bande de Gaza, ont annoncé les services de santé du gouvernement du Hamas, au pouvoir à Gaza.

Un lourd bilan

Depuis le lancement de l’opération "Pilier de défense", avec l’assassinat à Gaza d’Ahmad Jaabari, chef militaire du Hamas, 23 Palestiniens ont été tués et 235 blessés dans près de 500 raids aériens israéliens.

Dans le même temps, 280 roquettes ont été tirées de Gaza sur Israël, faisant trois morts jeudi, dont 131 ont été interceptées par le système anti-missile Iron Dome, selon l’armée israélienne.

Un responsable du Hamas a fait état dans la matinée de 130 frappes israéliennes depuis jeudi soir. Selon la police israélienne, plus de 50 roquettes ont été tirées de Gaza sur le sud d’Israël pendant la nuit.

Des roquettes iraniennes

En Israël, une roquette s’est abîmée au large de Tel-Aviv comme la veille, provoquant un début de panique sur la plage qui longe la côte de la métropole israélienne. Elle a chuté à 200 m du front de mer où est située l’ambassade des Etats-Unis. Jamais un projectile de Gaza n’était tombé aussi profondément en territoire israélien.

La capacité des groupes armés palestiniens à tirer contre Israël des roquettes Fajr 5, de fabrication iranienne, représente un développement "significatif" dans le conflit avec l’Etat hébreu, s’est félicité le chef du Hezbollah libanais.

"Le tir des roquettes Fajr 5 aujourd’hui sur Tel-Aviv démontre la maturité, la sagesse et la force, ainsi que le courage de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza", a estimé Hassan Nasrallah dans un discours jeudi.

Les groupes palestiniens ont tiré des dizaines de roquettes contre Israël. Trois de ces roquettes sont tombées jeudi et vendredi pour la première fois près de Tel-Aviv, provoquant la panique parmi les habitants.

16'000 réservistes mobilisés

L'armée israélienne a par ailleurs commencé à mobiliser 16'000 réservistes dans le cadre de l'opération militaire «Pilier de défense» contre les groupes armés de Gaza, a indiqué une porte-parole de l'armée. Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak avait approuvé jeudi le rappel de jusqu'à 30'000 réservistes, susceptibles d'être mobilisés à tout moment.

"L’aviation a mené l’essentiel des missions et nous avons enregistré des succès significatifs. L’armée est désormais prête à élargir l’opération", a par ailleurs déclaré à la radio publique Moshé Yaalon, le ministre des Affaires stratégiques.

Sur le terrain, un journaliste de l’AFP a vu vendredi des transports de troupes blindés et des bulldozers se masser près de la barrière à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, où sont stationnés des chars depuis 48 heures.

Réaction européenne

L’Union européenne a affirmé vendredi qu’Israël avait le droit de se défendre contre les attaques de groupes armés palestiniens venues de la bande de Gaza, mais l’a appelé à une réponse "proportionnée".

Dans un communiqué, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, s’est dite "profondément préoccupée par l’escalade de la violence en Israël et dans la bande de Gaza". Elle a "déploré la perte de vies humaines des deux côtés".

"Les attaques à la roquette de la part du Hamas et d’autres groupes depuis Gaza, qui ont provoqué la crise actuelle, sont totalement inacceptables et doivent cesser. Israël a le droit de protéger sa population de ce genre d’attaques", a affirmé Mme Ashton.

Agression flagrante contre l'humanité

Le président égyptien Mohamed Morsi a dénoncé l'offensive aérienne israélienne contre la bande de Gaza comme "une agression flagrante contre l'humanité". Il a promis que son pays "ne laisserait pas Gaza seule", a rapporté l'agence officielle Mena.

"Je leur dis au nom de tout le peuple égyptien que l'Egypte d'aujourd'hui est différente de l'Egypte d'hier, et que les Arabes d'aujourd'hui sont différents des Arabes d'hier", a-t-il dit, critiquant l'attitude trop complaisante selon lui de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak envers l'Etat hébreu.

Sorti des rangs des Frères musulmans, dont le Hamas au pouvoir à Gaza est issu, M. Morsi est le premier président islamiste d'Egypte. Il est venu au pouvoir à la faveur de la révolte qui a renversé en février 2011 son prédécesseur Hosni Moubarak.

M. Morsi a rappelé l'ambassadeur d'Egypte en Israël en signe de protestation et envoyé son Premier ministre Hicham Qandil dans le territoire palestinien pour une visite "de solidarité".

Appels de Merkel et Poutine

A Moscou, le président russe Vladimir Poutine a indiqué lors d'un entretien téléphonique avec M. Morsi qu'il soutenait les efforts du Caire pour faire cesser la violence à Gaza, a indiqué vendredi le Kremlin. Il a souligné la nécessité de mettre "fin aux actions militaires qui font des victimes civiles".

La chancelière allemande Angela Merkel a de son côté appelé Le Caire "à user de son influence sur le Hamas pour l'inciter à calmer la violence", a déclaré son porte-parole. Mme Merkel "suit avec grande inquiétude l'escalade de la violence au Moyen-Orient", a-t-il assuré en soulignant: "c'est le Hamas dans Gaza qui est responsable de cette explosion de violence".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pendant ce temps là les Israeliens bombardent sans sanction aucune !!!!...c'est cela l'équité à l'occidentale : TOUT pou EUX !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pendant ce temps là les Israeliens bombardent sans sanction aucune !!!!...c'est cela l'équité à l'occidentale : TOUT pou EUX !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMPETITION SPORTIVE PENDANT LE TEMPS SCOLAIRE
» Une croix sans Jésus est un non-sens,mais quand ma croix est habitée par l'amour de Jésus ....
» Demande de temps partiel sur autorisation : question urgente SVP.
» La maison brûle
» Sans Moi, tu ne peux rien faire, pas même prier; tout est grâce.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Sur la place du marché :: Les dérives de l'occident-
Sauter vers: