Agora de l'Ermitage

Libres propos d'un ermite sur les faits de société
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La récupération...l'Eglise en est passé maître et après l'écologie voici les roms

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 9371
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: La récupération...l'Eglise en est passé maître et après l'écologie voici les roms   Mar 28 Déc - 5:59

Mgr Éric Aumonier est venu à la rencontre des Roms

2010, un grand témoin raconte (7/10). « La Croix » revient sur les grands événements de l’actualité française en 2010, vus par des témoins privilégiés. Aujourd’hui, Mgr Éric Aumonier, évêque de Versailles


Mgr Éric Aumonier, le 5 novembre 2009 (Photo: CIRIC/Stéphane OUZOUNOFF).

Donner à manger à ceux qui ont faim, à boire à ceux qui ont soif, et proposer un accueil à ceux qui sont étrangers. Pour Éric Aumonier, évêque de Versailles (Yvelines), il est essentiel de traduire en actes les mots inscrits dans les Évangiles.

C’est pourquoi à la fin du mois d’août dernier, l’homme d’Église décide de se rendre sur le terrain de la plaine de Triel-sur-Seine, où une soixantaine de Roms, dont des enfants nés en France, sont installés.

L’évêque parcourt les allées du camp, puis s’entretient plusieurs minutes avec une partie de la communauté dans une grande caravane. Un geste qui, à sa grande surprise, aura beaucoup d’écho.
Une démarche qui ne fait pas l'unanimité

« Je n’avais jamais visité un campement de Roms, raconte-t-il. Je voulais simplement écouter ces gens qui vivent dans la peur d’être délogés du jour au lendemain. Il y a eu tout un tintamarre autour de cela à cause de la présence des médias. Mais ce n’est en aucun cas moi qui leur ai demandé de venir. En fait, je crois que les gens ont été surpris que l’Église puisse se mêler de cette question. »

Selon un sondage commandé par La Croix (lire l’édition du 27 août), 53 % des Français ont en effet estimé que l’Église sortait de son rôle en s’opposant à la politique gouvernementale vis-à-vis des Roms, tandis que 56 % des catholiques pratiquants approuvaient cet engagement. « Les réactions dans mon diocèse ont été très contrastées », se souvient Éric Aumonier.

Si l’évêque a reçu les encouragements de certains fidèles, d’autres lui ont laissé entendre que ses prises de position leur déplaisaient, allant jusqu’à évoquer la perspective de ne plus abonder le denier de l’Église. « Pourtant, nous clamons depuis longtemps que le respect de la dignité de tout homme ne se négocie pas. Rien d’étonnant à ce que nous le fassions remarquer aux responsables politiques lorsque ce principe n’est pas observé. »
« Le développement est le nouveau nom de la paix »

Soucieux de ne pas vivre coupé de la réalité, Mgr Aumonier n’en était pas à sa première réaction à propos de la place réservée aux étrangers dans notre société.

Dans un texte écrit en février dernier, en plein débat sur l’identité nationale, l’évêque établissait déjà une liste de situations injustes, en contradiction avec les devoirs humains : le démantèlement des campements, mais aussi l’impossibilité pour certains étudiants de trouver un logement, les queues interminables de demandeurs d’asile dans les préfectures ou encore les conditions de reconduite à la frontière. « Énumérer tout cela, c’était une manière d’éveiller les cœurs », explique-t-il.

Conscient que la défense de l’immigré n’est pas populaire, l’évêque invite cependant à une prise de responsabilité de chacun. Celle des décideurs politiques tout d’abord, afin qu’ils règlent la question des flux migratoires.

« Ce que constatait Paul VI en affirmant que le développement est le nouveau nom de la paix s’applique encore aujourd’hui. Ne pourrait-on pas envisager une aide véritable aux pays d’origine pour que leurs populations ne soient pas contrain tes à l’exil ? Cela a un coût, bien entendu, que la France seule ne peut pas porter : il faudrait que ce dossier soit davantage pris en charge par l’Europe. »
« La plupart de nos paroisses sont pluriethniques »

Mgr Aumonier souligne aussi l’importance pour chaque fidèle de prendre acte de l’apport de l’immigration à l’intérieur même de l’Église en France.

À la fin du mois de janvier se termine la consultation du synode catholique des Yvelines. Celle-ci lui permettra de fixer les grandes orientations du diocèse pour les années à venir. Chaque croyant aura alors l’occasion de prendre la parole, quelle que soit son origine.

« Nous essayons autant que possible de favoriser la connaissance mutuelle, même si ce n’est pas toujours évident. Car la plupart de nos paroisses sont pluriethniques, précise-t-il. Ces frères et ces sœurs venus de l’immigration contribuent avec force à la vie de notre communauté. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ermitageagora.discutforum.com
 
La récupération...l'Eglise en est passé maître et après l'écologie voici les roms
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne les jetez plus, donnez les! Récupération et dons d'objets
» Donner au lieu de jeter - Récupération gratuite et Dons sur Internet
» Sommeil et récupération
» Récupération bulletin
» récupération des heures de réunion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora de l'Ermitage :: Bruits de chapelles et soupirs de confessionnaux :: Gros péchés d'Eglise-
Sauter vers: